TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ATR : Comment le tourisme responsable veut séduire les TO généralistes ?

Asia, Kuoni et Transat ont été sollicités


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Vendredi 28 Mars 2014

À l'occasion de son 10e anniversaire, l'association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) souhaite assouplir ses conditions d'adhésion afin de s'ouvrir aux TO généralistes. Seule solution selon elle pour améliorer sa notoriété auprès des voyageurs.



Comment intégrer des tour-opérateurs généralistes dans une association de tourisme durable, sans pour autant renier ses engagements militants ?

Voici le dilemme auquel sont aujourd'hui confrontés les membres de l'association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR).

Car malgré ses dix ans d'existence, l'association peine à se faire connaître auprès du grand public.

Sa notoriété stagne et seulement un Français sur cinq déclare avoir déjà fait un voyage responsable, selon un sondage d'Harris Interactive.

Ses membres l'admettent d'ailleurs bien volontiers : la certification ne leur a jamais rapporté le moindre client.

Alors pour gagner en visibilité, ATR souhaite aujourd'hui accueillir de nouveaux membres, notamment des tour-opérateurs généralistes.

Assouplir ses conditions d'adhésion

Kuoni, Asia et Transat ont déjà été approchés. "A force de les tanner, ils finiront bien par rallier notre cause" glisse rieur Jean-François Rial.

Pour les séduire, ART compte assouplir ses conditions d'adhésion et ses futurs membres ne seront plus contraints de passer la case certification, longue et coûteuse.

Elle espère ainsi séduire 50 adhérents d'ici 2016, dont 20 certifiés, pour un chiffre d'affaires de 750 M€ et 500 000 clients.

Elle désire également engager des opérations de communication auprès du grand public, grâce à un budget de 123 000 euros. Son site internet sera aussi entièrement repensé.

"Nous souhaitons qu'ATR devienne la référence en matière de tourisme durable" explique Vincent Fonvieille, le directeur de la Balaguère et nouveau président de l'association. "Et nous devons pour cela nous ouvrir à d'autres acteurs et faire évoluer notre label".

S'il est difficile de traiter sur un pied d'égalité l'industriel Marmara et le spécialiste Tirawa, cette évolution peut faire craindre aux puristes l'existence d'un label à deux vitesses.

"Nous ne voulons pas fonctionner comme une association trotskiste"

Et pourtant, c'est le seul moyen d'avancer et d'améliorer la renommée de cette cause.

"Nous ne voulons pas fonctionner comme une association trotskiste dont les membres s'écharpent sur la moindre virgule d'une charte de bonnes pratiques" s'exclame Jean-François Rial. Il faudra donc faire des concessions pour fédérer l'ensemble de la profession.

Cependant, l'union sacrée est encore loin d'être achevée.

Rappelons que Huwans Clubaventure s'était retiré du groupe en 2012, dénonçant la position de monopole de Voyageurs du Monde.

Aucun rapprochement n'est également prévu avec l'ATES, un réseau d'opérateurs associatifs sur le tourisme durable, dont ATR a d'ailleurs débauché leur ancien coordinateur, Julien Buot.

Il reste donc encore du travail avant que l'exception du tourisme responsable ne devienne une règle pour tous les professionnels du tourisme.

Lu 2262 fois

Notez


1.Posté par LAMIC Jean-Pierre le 28/03/2014 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

La lecture de cet article nous montre à quel point la démarche ATR, n'a comme objectif qu'un aspect mercantile et marketing. Loin, très loin, de l'objectif de fédérer des TO responsables, et de faire voyager les voyageurs de manière responsable.

Il s'agit d'assouplir les critères, déjà très peu contraignants, pour juste pouvoir faire adhérer un plus grand nombre....

Par ailleurs ATR continue de parler de label, quand il s'agit d'une certification. Le changement de vocable n'a rien d'anodin... http://blog.voyages-eco-responsables.org/2008/08/20/veille-info-tourisme/

Chez V.V.E, nous sélectionnons nos voyagistes avec des critères très stricts :
http://blog.voyages-eco-responsables.org/l-association/les-chartes/
qui empêchent toute tentative d'éco-blanchiment ou greenwashing.

Bien sûr avoir 40 adhérents nous rapporterait plus ! Cependant, nous qui ne vivons que grâce au bénévolat, nous avons juste des principes...

Cordialement
Jean-Pierre LAMIC

2.Posté par xxxxxx le 31/03/2014 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ATR= Association très rentable

3.Posté par Truel le 31/03/2014 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour confirmer les propos de Jean-Pierre Lamic et donner une image , je dirais qu' à VVE nous avons le tamis entre les mains après en avoir défini la grosseur des mailles et pouvoir ainsi laisser passer ou retenir ceux qui s' engagent vraiment dans un tourisme responsable.
A la suite de votre article on a plutôt l' impression que le tamis va être remis par ATR aux TO généralistes qui définiront la grosseur des mailles et qu' ATR deviendra un bureau
d' enregistrement de bonnes intentions désincarnées. Il est vrai que l' éthique et le business font rarement bon ménage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com