TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Accor : remous, rumeurs et réactions autour d'une succession

les dés deraient pipés.


Rédigé par La Rédaction (HD) - redaction@tourmag.com le Jeudi 6 Octobre 2005

Le co-fondateur du groupe hôtelier Accor, Paul Dubrule, déplorait mercredi "le manque de confidentialité" qui entoure la succession à la présidence du directoire d'Accor de Jean-Marc Espalioux. Mais le choix semble déjà fixé selon des sources concordantes. Le nom de Gilles Pélisson, le neveu de Gérard Pélisson, l'autre co-fondateur, semble tenir les faveurs du jury. Mais tous les administrateurs ne semblent pas de cet avis. Hier, les actionnaires institutionnels ont déclaré arrêter de participer au processus de désignation qu'ils jugent fixé d'avance.



L'ombre de Gilles Pélisson, le neveu de Gérard Pélisson semble se profiler franchement. Un peu trop pour être honnête ont jugé certains administrateurs qui dénoncent un choix fixé d'avance en quittant la table.
L'ombre de Gilles Pélisson, le neveu de Gérard Pélisson semble se profiler franchement. Un peu trop pour être honnête ont jugé certains administrateurs qui dénoncent un choix fixé d'avance en quittant la table.
"Pour que le processus de gouvernance d'entreprise marche bien, il faut une parfaite confidentialité et il n'y en a pas eu", déclarait-il devant quelques journalistes lors d'une rencontre en tant que président de Maison de La France.

"Il y a eu des fuites, des noms ont été cités dans la presse, qui étaient exacts. Ce n'est pas bien et cela fait du tort à ceux qui sont sollicités", ajoutait-il, rappelant que la nomination du successeur de M. Espalioux relevait d'un "comité de nomination" au sein du groupe après prospection d'un cabinet spécialisé.

Paul Dubrule regrette qu'il n'y ait "pas eu de préparation de la succession" en interne, comme dans d'autres grandes entreprises.

"Gérard (Pélisson, président du conseil de surveillance et autre co-fondateur) et moi n'avons pas été bons sur ce coup-là. Nous avons été hésitants. Il y avait des candidats internes possibles mais nous voulions le changement".

Il estime également le processus, qui dure depuis trois mois, "trop long et trop lourd".

"Nous, on va se retirer", annonce-t-il alors que le rôle futur des deux co-fondateurs du groupe, toujours très présents, est un des points qui font débat pour l'avenir.

Il souhaite personnellement "prendre du recul", tout en affirmant vouloir rester membre du conseil de surveillance et effectuer ponctuellement des "missions" pour le groupe.

Selon la presse, outre Gilles Pélisson qui semble tenir les "faveurs" du jury (voir encadré), les autres candidats faisant partie de la liste restreinte des présidents du directoire potentiels sont Pierre Danon, directeur général de Capgemini, Henri Giscard d'Estaing (Club Méditerranée), Thierry Antinori (membre du directoire de Lufthansa) et Philippe Germond (ex-directeur général d'Alcatel).

crise au sein du conseil d'administration

Les investisseurs institutionnels du Groupe Accor (hôtellerie et loisirs) ont annoncé jeudi qu'ils cessaient de participer au processus de désignation du nouveau président du directoire devant succéder à Jean-Marc Espalioux, provoquant une crise au sein du conseil de surveillance et compliquant la succession.

BNP Paribas, la Caisse des Dépôts et la Société Générale, membres du conseil de surveillance, ont annoncé dans un communiqué avoir "décidé d'un commun accord de se retirer" du processus de désignation.

Selon des sources concordantes, ils le jugent biaisé en faveur d'un candidat.

Les trois investisseurs institutionnels ainsi que le cabinet de conseil en recrutement Russell Reynolds, qui avait été mandaté par le Groupe, considèrent que "les conditions prévues" pour le bon fonctionnement du processus ne sont "pas réunies", selon ce communiqué.

"Tout est fait pour favoriser l'un des candidats, ce que ne peuvent cautionner les investisseurs", a-t-elle ajouté, précisant que ce candidat était Gilles Pélisson, actuel PDG de Bouygues Telecom et neveu de Gérard Pélisson, président du conseil de surveillance et co-fondateur d'Accor.

Lu 1995 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com