TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Afat Voyages : vers un réseau à deux vitesses

Liberté ou croissance, il faudra choisir...


Rédigé par La Rédaction le Lundi 22 Novembre 2004

La 15e Convention d'Afat Voyages vient de s'achever à Fès. Premier réseau volontaire français en nombre de points de vente (558), il a réalisé un volume d'affaires de 1 097 millions d'euros en 2003, en progression de 26%. Le réseau toulousain désireux d'accroître sa visibilité sur internet et de renforcer la notoriété de la marque, veut passer la surmultipliée.



Pour J.-P. Mas ''la commission zéro est une ânerie'' qui pourrait s'avérer une formidable opportunité pour les agences de voyage
Pour J.-P. Mas ''la commission zéro est une ânerie'' qui pourrait s'avérer une formidable opportunité pour les agences de voyage
Afat Voyages se porte bien. La 15e Convention sur le thème “Marchands de rêve” s'est achevée ce week end à Fès, et a connu une très forte participation. Plus de 200 licences, sur les 317 entreprises membres du réseau Afat Voyages ont répondu présent, soit un total de plus de 500 personnes.

Le réseau dont le "poids" ne cesse de progresser affiche, malgré une conjoncture morose, une augmentation de 26% de son volume d'affaires. La COFAT, a facturé 1 097 millions d'euros contre 1,006 millions d'euros.

A périmètre constant (*) d'agences et TO, la hausse s'établit à 3% même si celle-ci traduit davantage un prix moyen plus élevé qu'un accroissement du nombre des clients.

Déjà premier pour le nombre des licences, le réseau toulousain revendique désormais le titre de premier réseau volontaire français en termes de points de ventes (558). En effet, au cours des 11 derniers mois, 70 nouveaux points de vente l'ont rejoint.

Afat veut gagner en cohésion

Cette progression est "la plus importante des dix dernières années", selon J.-P. Mas qui veut encore améliorer le maillage du territoire et accueillir un ou 2 gros TO supplémentaires pour renforcer le volume d'affaires.

Afat veut mettre en place au cours de l'année 2005 une nouvelle politique de labellisation qui lui permettrait de gagner en cohésion et, partant, en performance, avec un respect plus strict d'un certain nombre de critères tels l'adhésion à des outils (Dynapack, IGA net, CRM...) technologiques susceptibles de faire faire des "gains de productivité" à l'ensemble des adhérents.

Ceci tout en respectant la volonté de ceux et de celles qui souhaiteraient conserver des outils autres que ceux préconisés par le Réseau. Cette politique se traduira par la création de deux modalités d'adhésion : "Afat Liberté" destinée aux tenants de la liberté à tout prix et qui souhaiteraient préserver les acquis et les synergies de réseau sans aller au delà... et "Afat Croissance", davantage encadré en termes de cahier des charges et de mise en oeuvre des outils technologiques.

Un site internet marchand

"Le monde du tourisme vit le plus grand bouleversement de son histoire", a déclaré Jean-Pierre Mas, rappelant le challenge qui attend la profession. La suppression des commissions au 1er avril devrait se traduire par la "la disparition de 15 à 25% des agences en trois ans" (...) "L'année 2005 verra plus de changements qu'en 35 ans. Cela peut-être une catastrophe, ou une opportunité. Ceux qui survivront vivront mieux".

Dans tous les cas, le réseau toulousain s'y est d'ores et déjà préparé. Les ateliers de travail concernant les outils d'analyse du nouveau modèle économique et la facturation et la gestion des frais dans le cadre du nouvel outil SFM présenté par Amadeus, ont connu un succès d'affluence. (nous y reviendrons).

Mais le président du réseau a d'ores et déjà annoncé la couleur : "Nous ne nous calquerons ni sur la grille si sur la segmentation des frais proposée par Air France car elle ne correspond nullement au profil de notre réseau dont 72% de la billetterie est composée d'émission basse contribution où nous gagnons aujourd'hui en moyenne 10 euros par billet alors qu'AF nous en propose... 5 !"

Changer le territoire de la marque

Il se donne par ailleurs, un an pour jouer un rôle dans la vente de forfaits en ligne. Un pari osé lorsqu'on sait que le secteur a été mis en coupe réglée par quelques acteurs dont les majors américains Expedia et Odysia (Travelocity) et le britannique Lastminute.

Le président d'Afat a ainsi annoncé que d'"ici un an", il y aurait un site internet Afat de vente en ligne qui concurrencera ses adhérents mais rappelle-t-il "Nous n'avons pas le choix. Si nous ne sommes pas présents sur le web, les autres prendront la place".

"C'est mieux que si nos clients vont acheter sur Voyages-Sncf.com", a-t-il ajouté. "Ne pas être acteur du Web, c'est marcher sur une seule jambe".

Parmi les challenges des mois à venir, Afat Voyages veut également donner davantage de lisibilité et de sens à sa marque qui souffre d'un déficit en la matière. Le réseau va démarrer un chantier sur cette question, chantier auquel seront associés les agents de voyage.

J.-P. Mas n'exclut aucune hypothèse de travail, pas même celle d'un changement de nom du réseau.


Jean DA LUZ à Fès (Maroc) - redaction@tourmag.com


(*) sans comptabilisation des nouveaux adhérents AGV et TO

Lu 2165 fois
Notez


1.Posté par Calas didier le 24/11/2004 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1/ - Au sujet du réseau à 2 vitesses :

Attention de ne pas contraindre nos agences -qui restent indépendantes- à choisir les nouvelles technologies par des mesures coercitives, style supression de sur-coms, comme cela avait été le cas pour la labelisation.

Si ces outils technologiques sont vraiment performants et financièrement accessibles (de par la force du réseau), alors les agences y viendront
naturellement et dans leur intérêt.

La contrainte ne pourraît qu'être source de division, néfaste à l'ensemble du réseau.
plus que jamais nous devons être soldaires !


2/ - L'annonce de la vente en ligne par Afat a fait grincer plus d'une dent. D'accord, il ne faut pas laisser la place aux autres acteurs, mais pourquoi, ne pas reverser aux adhérents les gains alors engrangés ? Ce n'est certainement pas un problème technique qui l'en empêche !

Merci pour les réponses.
Didier calas.
l'Atelier des Voyages - Sète

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com