TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Afat : les agences pourront vendre Jet tours jusqu'au 31 janvier 2010 inclus

le contrat prorogé pour la 2e fois consécutive


Rédigé par Michèle SANI le Lundi 4 Janvier 2010

Le contrat qui liait le réseau Afat à Jet Tours avait pour échéance initiale le 31 octobre 2009, date au-delà de laquelle le tour-opérateur se « déréférençait » de son plein gré au grand dam de bien des vendeurs. Ce contrat fut repoussé dans un premier temps au 31 décembre 2009. Le voici prorogé jusqu'au 31 janvier 2010. Faut-il voir dans cette deuxième prolongation un signe de bonne volonté de la part du TO ?



Afat : les agences pourront vendre Jet tours jusqu'au 31 janvier 2010 inclus
Les réseaux Selectour et Afat ne faisant juridiquement plus qu'un, les contrats signés avec l'un ou l'autre de ces réseaux ne devraient-ils pas être applicables sans distinguo pour l'un et pour l'autre ?

Ainsi, le contrat signé début 2009 avant la fusion et pour une durée de 5 ans entre le réseau Selectour et le tour-opérateur Jet tours (groupe Thomas Cook) pourrait-il l s'étendre au réseau Afat ?

En entrant dans la coopérative Selectour pour créer AS Voyages, le réseau AFAT devrait, « juridiquement parlant », bénéficier des clauses des contrats de ce partenaire avec qui il forme maintenant une même entité juridique.

La relance des commerciaux Jet tours.

En réalité, la question reste juridiquement en suspens et il semble que les juriste n'aient pas encore tranché une donnée un peu complexe.

Une donnée où la dimension de l'humain a de fortes chances de l'emporter sur les textes législatifs et la jurisprudence.

Quoi qu'il arrive, contrat réseau ou pas, un grand nombre des agences de voyages AFAT continueront à vendre Jet tours. Les vendeurs y tiennent et les commerciaux du tour-opérateur s'y emploient en proposant des contrats de gré à gré.

La rémunération reste la seule ombre au tableau. Le taux de base de la commission devrait être de 8 % pour plafonner après une série de paliers évolutifs à 13 % qui est le  taux de base du contrat Jet tours/réseau.

De son côté les directives du siège toulousain d'Afat recommandent aux adhérents de ne rien signer pour le moment .

Voici les réflexions de quelques responsables d'agences Afat interrogés « à chaud » alors que le contrat n'est ni franchement dénoncé ni franchement confirmé.

« Jet tours commissionne en fonction du volume d'affaires...»

« Je ne vais pas me priver de Jet tours, un TO dont je connais bien les produits et que je vends bien.

Le taux de commission est fonction du volume d'affaires réalisé. Aligné sur celui qui m'était accordé à N -1 le contrat que me propose Jet tours me convient. Avec ou sans réseau, il renvoie l'ascenseur.»


C'est le point de vue d'une agence Afat toulousaine qui se félicite par ailleurs de la fusion entre son réseau et Selectour. « Si nous ne voulons pas mourir nous devons évoluer et nous diversifier ».

« Nous avons une liberté d'action et pouvons si nous le souhaitons passer des accords de gré à gré avec Jet tours. C'est un TO incontournable que nous vendons depuis longtemps. Il bénéficie d'une bonne notoriété, il a l'avantage du choix, des prix d'appel, des thématiques, des destinations », déclare la responsable  d'une agence située en Normandie tout en attendant les directives réseau.

« A l'époque où Jet tours cherchait des clients nous étions là... »

« Je travaille pas mal avec Jet tours surtout pour les Eldorador, pour le reste nous pouvons trouver notre bonheur ailleurs.

J'ai en effet été contacté voici une quinzaine de jours par ma commerciale Jet tours pour signer un éventuel contrat afin de pouvoir continuer à vendre la marque.

Dans le même temps j'avais un message du siège Afat me demandant de ne pas signer et m'informant que je pouvais continuer à vendre Jet tours via le contrat Selectour.

J'ai toujours suivi la politique réseau et je ne m'en plains pas. Je suis tout de même curieux de voir comment cela va évoluer. Il semble que ce contrat est étudié par des juristes... Je ne voudrais pas avoir un blocage de Jet tours avec mon code Afat et me voir refuser la vente.

C'est la première fois que nous sommes confrontés à un tel problème »,
déclare un chef d'agence parisienne. Il ajoute : « Actuellement nous avons tous besoin les uns des autres et je ne voudrais que Jet tours oublie qu'à l'époque où il avait besoin de clients nous étions là ».

« C'est la demande du client qui prime »

Une augre agence parisienne adepte du sur mesure répond : « Pour l'essentiel nous fabriquons nos voyages et traitons en direct avec les compagnies aériennes et les réceptifs étrangers. Néanmoins nous pouvons difficilement ne pas vendre Jet tours qui a la confiance du public.

C'est la demande du client qui prime. Quand le client n'a pas d'idée précise, nous pouvons le guider, lui fabriquer son voyage ou le guider vers le TO de notre choix.

Mais imaginez qu'on le bascule sur un autre TO et qu'il y ait le moindre problème alors que son choix se portait sur Jet tours... Ce serait un client de perdu et ce n'est vraiment pas le moment.

Jet tours nous relance comme si nous étions des agences indépendantes avec une proposition de rémunération à taux variable en fonction des volumes d'affaires .. Il est encore prématuré pour prendre une décision. Nous espérons que cela va s'arranger ».

Lu 4347 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com