TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Agences de voyages : pourquoi et comment choisir votre adhésion à un Réseau volontaire ?

quels bénéfices les agents peuvent-ils tirer ?


Rédigé par Pierre Coronas le Vendredi 16 Novembre 2012

Assurer le fonctionnement opérationnel et, au-délà, rendre son commerce rentable font partie des préoccupations quotidiennes des patrons d'agence de voyages. Ceux-ci peuvent parfois se sentir démunis face à un secteur en mouvement constant qui fait régulièrement l'objet d'importantes évolutions. Alors, pour être aidé et soutenu dans cette tâche, certains choisissent d'adhérer à un réseau volontaire. Mais lequel choisir ? Quels critères prendre en compte ? Pour les aider, TourMaG.com propose un dossier pratique sur le sujet.
En bas de page, retrouvez le tableau comparatif des réseaux de distribution.



Pour les dirigeants des réseaux volontaires d'agences de voyages, l'union fait la force. Il est très important de se regrouper avec des professionnels qui partagent les mêmes problématiques - Photo Fotolia
Pour les dirigeants des réseaux volontaires d'agences de voyages, l'union fait la force. Il est très important de se regrouper avec des professionnels qui partagent les mêmes problématiques - Photo Fotolia
Faut-il adhérer à un réseau volontaire ?

Voilà une question que tous les patrons d'agences de voyages sont ou seront amenés à se poser un jour.

Bien entendu, chaque structure, chaque point de vente, est confronté à des problématiques qui lui sont propres.

Avant de s'engager sur la voie de l'adhésion à un réseau volontaire d'agences, il est donc important de se demander quels avantages peuvent en découler.

Bien entendu, pour les dirigeants des différents groupements volontaires de l'Hexagone, la question ne se pose même pas.

"Dans une société ou tout fonctionne en réseau, être isolé représente un handicap très lourd, estime Jean-Pierre Mas, coprésident d'AS Voyages.

Sauf si on est seul dans une niche, ne pas adhérer n'a aucun sens. Mais, pour autant, faire partie d'un réseau d'agences de voyages ne signifie pas perdre son indépendance."

Une opinion que partage allègrement Joëlle Darcourt, directrice des accords commerciaux pour Manor.

"Le principal avantage d'une adhésion à un réseau volontaire consiste à bénéficier de la force de ce réseau sans perdre son indépendance.

Dans les discussions avec les fournisseurs ou les instances professionnelles, une agence de voyages isolée ne peut rien faire.
"

En fait, à en croire les déclarations des responsables de ces regroupements volontaires d'agences de voyages, il n'y a pas de doute : l'union fait la force !

C'est en somme, ce qu'affirme Adriana Minchella, présidente du Cédiv : "c'est bien de rester indépendant, mais il est important de se regrouper avec des professionnels qui partagent les mêmes problématiques."

Selon les dirigeants des réseaux, il n'y a que des avantages à une adhésion. Mais, selon la structure choisie, il ne sont pas de même nature. Certains sont d'ordre financier, d'autres juridique et fonctionnel, d'autres technologique et marketing et d'autres pratique.

Les avantages financiers

Adriana Minchella est la présidente du Cédiv - Photo DR
Adriana Minchella est la présidente du Cédiv - Photo DR
Les patrons d'agence de voyages sont des chefs d'entreprise. Leur objectif est donc de faire tourner leur boîte du mieux possible. Inutile donc de préciser que les réseaux leur promettent de nombreux avantages financiers afin de les attirer dans leurs filets.

Et ce qui semble le plus leur plaire, ce sont les commissions avec les tour opérateurs. Elles sont généralement bien plus intéressantes pour les agences membres d'un réseau volontaire.

"Le réseau négocie en volume avec les tour opérateurs, les compagnies aériennes et les hôtels, explique Jean-Pierre Mas d'AS Voyages. Nos agences peuvent ainsi profiter des prix les plus compétitifs du marché ainsi que des remises arrières et des commissions importantes."

Joëlle Darcourt de Manor – qui négocie également des tarifs avec les TO, croisièristes, GDS, hôtels et réceptifs – ajoute que son réseau redistribue à 100% les commissions à ses adhérents.

De son côté, Tourcom prend financièrement en charge les formations, ainsi que les éventuels frais de transport qui en découlent, de ses agences adhérentes. Seul le prix des repas reste à la charge des agents, précise Richard Vainopoulos, président du réseau.

Par ailleurs, les membres d'AS Voyages et de Tourcom bénéficient d'un avantage non négligeable pour leur trésorerie. Les réseau leur permettent de ne payer les tour-opérateurs qu'après le départ de leurs clients. C'est également le cas pour les voyages en train avec la SNCF, ajoute Jean-Pierre Mas.

Et, dans le cas où l'un des fournisseurs de l'agence venait à défaillir, comme cela devient de plus en plus fréquent ces derniers temps, les réseaux peuvent prendre en charge le remboursement des clients touchés.

Le genre de situation pour lesquelles, un soutien financier peut ne pas suffire. En effet, face à l'évolution constante de la législation, les agents de voyages ont grand besoin de conseils d'ordre légal.

Les avantages juridiques et fonctionnels

Jean-Pierre Mas est le coprésident de AS Voyages - Photo Thierry SAMUEL
Jean-Pierre Mas est le coprésident de AS Voyages - Photo Thierry SAMUEL
C'est dans cette optique que les réseaux volontaires intègrent souvent des services juridiques gratuits à leur offre.

C'est le cas de Tourcom où les adhérents ont accès gratuitement à un juriste et à un avocat, se félicite Richard Vainopoulos.

Il ajoute que sa structure aide les agences de voyages à bien orienter leurs bilans annuels (BSP notamment). "Depuis 2008, nous n'avons enregistré que 2 ou 3 dépôts de bilan", grâce à cela, se félicite le président.

Le Cédiv aussi dispose d'avocats que les membres peuvent consulter librement. Adriana Minchella précise que son réseau comprend également d'un service juridique "qui répond aux problèmes en amont". Pour cela, il effectue un travail de veille et anticipe les questions légales qui feront l'actualité pour en informer les membres.

Par ailleurs, l'organisation procède, chaque vendredi, à l'envoi d'une newsletter juridique qui résume les enjeux du secteur en la matière.

Elle propose 2 autres emailings hebdomadaires. Les lundis sur le tourisme en général et les mercredis sur les actualités.

Quant aux 65 licences adhérentes de Manor, elles peuvent contacter un help desk qui leur est spécialement dédié afin de leur venir en aide en cas de problème concernant l'aérien.

La qualité du service proposé aux clients est primordial pour les agences de voyages. C'est pourquoi, dans l'optique de permettre à ses membres de contenter au mieux leurs clients, le Cédiv met à leur disposition des comparateurs de tarifs des hôteliers et des TO.

Adriana Minchella, présidente de ce réseau, ajoute qu'il envoie aussi aux agences tous les supports de fonctionnement dont elles ont besoin. "Ce sont des outils clés en main qui leur font gagner beaucoup de temps en termes d'organisation, se félicite-t-elle.

Grâce à cela, ils n'ont pas besoin de réfléchir et disposent de tout ce dont ils ont besoin pour se protéger."

Toute une série d'avantages non négligeables pour les points de vente concernés. Mais ces derniers attendent également des réseaux qu'ils les aident sur le plan de la promotion de leurs activités et face aux évolutions technologiques.

Les avantages marketing et technologiques

Richard Vainopoulos est le président de TourCom - Photo DR
Richard Vainopoulos est le président de TourCom - Photo DR
Et quoi de mieux pour un professionnel de bénéficier, sans rien débourser, des retombées marketing d'une campagne de communication ? C'est l'avantage dont jouissent les adhérents d'AS Voyages.

Le réseau communique sur les 2 enseignes avec "l'objectif de générer du trafic en agence, précise Jean-Pierre Mas.

Et cela ne coûte rien à l'agence. Seulement le prix de son adhésion annuelle." Pour ce réseau, il s'élève à 1 000€ par licence auxquels s'ajoute 100 € par point de vente.

Chez le Cédiv, on l'a vu précédemment, faire gagner du temps aux membres est une préoccupation quotidienne. C'est même le cas pour la communication.

Ainsi, le réseau prépare des newsletters personnalisées qui regroupent les offres des fournisseurs pour chacune de ses agences. Celles-ci peuvent ensuite s'en servir, sans travail supplémentaire, pour faire leur promotion auprès du grand public.

Depuis quelques années, les nouvelles technologies et leurs applications concrètes ont pris beaucoup d'importance dans le secteur du tourisme. En évolution constante, elles peuvent parfois laisser les professionnels perplexes.

C'est pourquoi les réseaux permettent à leurs adhérents d'avoir accès à des produits technologiques de grande qualité. Ce qui ne pourrait pas forcément être le cas pour un professionnel isolé.

Chez Tourcom, ils disposent d'outils qui permettent, par exemple, de constituer des listes de mariage interactives ou de communiquer avec leurs fournisseurs. Ils ont accès à ces services soit gratuitement, soit en profitant d'un tarif mutualisé "dix à vingt fois moins cher", se réjouit Richard Vainopoulos.

Pour Adriana Minchella du Cédiv, "il est important de suivre les évolutions technologiques. C'est pourquoi nous mettons des outils à disposition des entreprises."

Parmi eux se trouve des Self Booking Tool (SBT) qui, dans le cadre des voyages d'affaires, permettent aux agences de proposer à leurs entreprises clientes la gestion en direct de leurs politiques de déplacements et leurs réservations.

Selon la présidente de la structure, ses "outils Internet sont aussi performants que ceux des gros réseaux". Ce n'est donc pas la taille qui compte !

Les membres du Cédiv ont d'ailleurs accès aux services GDS d'Amadeus. Les recettes de l'activité de billetterie y sont redistribuées en fonction de la volumétrie de chaque point de vente.

Le problème avec la technologie c'est que, souvent, ses utilisateurs n'en maîtrisent pas les rouages et peuvent, parfois, se trouver démunis face à des pannes ou des dysfonctionnements.

Alors, pour les accompagner lorsqu'une situation de ce type se présente, les réseaux offrent généralement une assistance technologique à leurs membres.

Les avantages pratiques

L'activité d'une agence de voyages ne se cantonne pas à la simple distribution des offres fournies par les TO. Certaines produisent elles-mêmes des séjours pour leur clientèle.

Pour les aider dans cette démarche, explique Richard Vainopoulos de Tourcom, le réseau leur propose une aide dans la mise en place concrète des packages. Elle intervient pour la traduction de brochures, pour la conception de devis ou pour l'assistance.

De plus, le réseau intègre « Tourcom Réceptif » qui regroupe des DMC disponibles dans plus de 80 pays à travers le monde.

Autre avantage d'ordre pratique, mais aussi financier en l'occurrence : la mutualisation des frais bancaires et de la responsabilité civile professionnelle (RCP). TourCom et le Cediv la proposent à leurs membres.

De plus, les agences du premier réseau cité bénéficient de tarifs préférentiels sur les virements bancaires internationaux.

Celles qui adhèrent à AS Voyages profitent, elles, d'une assistance en matière de gestion. "Dernièrement, nous avons mené des ateliers et des séminaires sur les critères IATA", rappelle Jean-Pierre Mas.

Quant aux membres du Cédiv, ils ont droit à l'assurance « Sérénité Plus » souscrite par le réseau auprès d'April Voyage. "Cette offre correspond aux besoins de nos agences", assure Adriana Minchella.

Chaque réseau développe ses spécificités, mais d'un point de vue global, l'adhésion à l'un d'eux permet aux agences de voyages de bénéficier de nombreux avantages.

Cependant, certains professionnels du secteur refusent d'être affilié à un quelconque réseau. Même volontaire. Et ils ont de bonnes raisons, comme Jean-Marie Baillot de l'agence Couleur Monde.

Témoignage de Jean-Marie Baillot, fondateur de l'agence de voyages Couleur Monde

Agences de voyages : pourquoi et comment choisir votre adhésion à un Réseau volontaire ?
"Je ne vois pas l'intérêt d'adhérer à un réseau volontaire"

Je n'ai jamais adhéré à un réseau volontaire. Même au cours de mes 27 années passées dans le réseau Est-voyage (réseau résolument indépendant dans lequel on prenait nos décisions seuls en petit comité de direction sans avoir de compte à rendre à personne).

Pour ma part, je ne vois pas l'intérêt : avoir des commissions plus importantes chez les TO ? Je n'en vends que très peu et organise seul les voyages de mes clients.

Payer les fournisseurs plus tard ? Mon agence est trop petite pour prétendre faire des produits financiers sur les sommes encaissées.

Enfin, après avoir dû rendre sans cesse des comptes aux uns et aux autres pendant 35 ans de carrière, j'apprécie vraiment maintenant ma liberté d'action et de décision... et regrette de ne pas avoir commencé plus tôt !

  Manor        Cédiv       AS Voyages

TourCom

Montant de l'adhésion 5 000 € pour un volume d'affaires supérieur à 10 M€. 650 € en dessous de 10 M€ De 1 550 € (1 point de vente) à 2 300 € (5 points de vente) 1 000 € par licence. 600 € supplémentaires par point de vente 1 250 € par licence et 250 € par point de vente supplémentaire jusqu'à 7
Licences 65 121 568 360
Points de vente 220 201 1 190 600
Centrale de paiement Oui en cours d'implémentation Oui (127 CRF et 74 hors CRF) Oui Oui (TourFinance)
Accompagnement technologique Oui Oui Oui Oui
Accompagnement juridique gratuit Non Oui Oui Oui
% de commissions Nc Tarifs négociés AS Voyages et tarifs négociés Cédiv 14% pour le TOP14, 13% pour les autres fournisseurs 13% de base
Supports de communication Oui Oui Oui Oui
Mutualisation des frais bancaires Non Oui au choix Non communiqué Oui
RCP mutualisée Non Oui Oui Oui


Lu 13110 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com