Loading


Agences en ligne : Ryanair n'a besoin de personne !

la chronique de Claude BOUMAL


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Ryanair espère contrer les « screenscrapers », moteurs de réservations dont les ordinateurs chargent les données et les prix automatiquement avant de les intégrer à leur offre et de rediriger ensuite leurs clients sur le site de la compagnie. Photo DR
Ryanair espère contrer les « screenscrapers », moteurs de réservations dont les ordinateurs chargent les données et les prix automatiquement avant de les intégrer à leur offre et de rediriger ensuite leurs clients sur le site de la compagnie. Photo DR

Dorénavant, un utilisateur souhaitant faire une recherche de vol sur le site de Ryanair doit répondre à un contrôle de sécurité en insérant deux mots affichés (contrôles «Captcha»). Ryanair espère ainsi contrer les « screenscrapers », moteurs de réservations dont les ordinateurs chargent les données et les prix automatiquement avant de les intégrer à leur offre et de rediriger ensuite leurs clients sur le site de la compagnie. Ainsi, les sites Edreams et Bravofly ont dû cesser d'afficher les prix et disponibilités de Ryanair en Espagne. [e-Tid] Bien que la compagnie irlandaise ait reconnu que ces sites avaient réussi à contourner la difficulté… [TravelMole] Elle assure cependant que les agences de voyage et les « screenscrapers » ne représentent qu'un p.c. de ses réservations, et que la mesure ne vise qu'à protéger sa marque. [TravelMole]

En réalité, pour celle-ci, l'essentiel est la vente de services annexes, tels que l'assurance voyage, la réservation d'hôtel ou la location de voiture. Ryanair compte bien effectuer ces services et en récolter les bénéfices elle-même. [Travel Inside]

 

 

Une étape supplémentaire vient d'être franchie par Google Flight Search, dont les résultats sont désormais inclus dans les pages « normales » du moteur de recherche — mais toujours aux Etats-Unis, et encore à titre expérimental. [tnooz]

 

Aucun crash d'avion n'a jamais été attribué à l'utilisation d'appareils électroniques pendant les manœuvres de décollage ou d'atterrissage et il n'y a jamais eu aucune preuve que leur interdiction apportait un plus en termes de sécurité. En fait, ce serait peut-être même encore plus dommageable : lorsque les passagers sont à nouveau autorisés à utiliser leurs appareils électroniques, ils l'allument tous en même temps, et l'électricité qui circule alors dans l'appareil créée une interférence comparable à celle que rencontre une personne réveillée… par une douzaine d'autres hurlant dans un mégaphone ! [The New York Times]

 

Alors qu'en Chine, Facebook et Twitter ne sont toujours pas accessibles, on dénombrait 235 millions d'utilisateurs de réseaux sociaux. Avec un taux de croissance du Web qui dépasse tous les standards occidentaux, ils seront encore plus nombreux quand vous aurez fini de lire ces lignes…

QZone et Weibo sont les principaux médias sociaux chinois, et y investir permet d'atteindre les 81 p.c. des jeunes Chinois qui consultent les avis de consommateurs avant d'effectuer un achat en ligne. La moitié d'entre eux sont âgés d'une vingtaine d'années, 34 p.c. se connectent chaque jour, et 27 p.c. sont inscrits sur au moins cinq réseaux. [e-Travel Blackboard Asia]

 

Le portail de la Commission européenne du Tourisme, organisation à but non lucratif, Visiteurope, serait désormais proposé en langue chinoise. [Le Quotidien du Peuple en ligne] Loin, pourtant, d'être un modèle d'efficacité, le site ambitionne de promouvoir l'Europe en tant que destination.

 

L'alliance aérienne SkyTeam, dont fait partie Air France, invite ses clients à partager sur Facebook leurs conseils sur les différents aéroports empruntés par ses compagnies membres. Roissy CDG va sans doute encore en prendre pour son grade… [Eye for Travel]

 

Destiné aux sites de voyage , notamment des compagnies aériennes désireuses de disposer d'un outil de réservation selon le mode de l'affiliation, Expedia Affiliate Network (EAN) planche sur une nouvelle technologie de cross-selling, qui permettra par exemple de proposer « discrètement » des hôtels à destination, sans pour autant interrompre le processus de réservation. Les compagnies aériennes devraient être la cible principale du produit dans les 12 à 24 prochains mois. [Travolution]

 

 

SACHEZ ENCORE QUE…

 

Depuis son lancement en mars 2009, l'application mobile de Kayak a été chargée 10 millions de fois… dont 5 millions de fois au cours des neuf premiers mois de cette année. [Eye for Travel] Est-ce parce que sa nouvelle version inclut le calcul des suppléments de bagage ? (cf. Voyage & technologies # 234 )

 


Rédigé par Claude Boumal le Lundi 5 Décembre 2011
Lu 3264 fois
Notez









Challenge de vente




SOIREE



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.