TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France/KLM : le duo Spinetta/Van Wijk revient en force dans le cockpit


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 17 Octobre 2011

Alexandre de Juniac le futur PDG (imposé) d’Air France aura fort à faire. Il devra convaincre à l’interne : non seulement le tandem Spinetta/Van Wijk, mais également les syndicats et le personnel, tout en redressant les comptes et menant à bien les projets en cours comme celui des bases de province.



La mission de la nouvelle équipe rapprochée sera avant tout de redresser les comptes en baissant les coûts opérationnels pour pouvoir réduire l’endettement trop lourd  (de six milliards d’euros).  Objectif : remettre le cours de l'action sur une pente ascendante.  Les mauvais résultats du dernier exercice et du premier trimestre 2011, lui ont fait perdre 57% de sa valeur cette année.
La mission de la nouvelle équipe rapprochée sera avant tout de redresser les comptes en baissant les coûts opérationnels pour pouvoir réduire l’endettement trop lourd (de six milliards d’euros). Objectif : remettre le cours de l'action sur une pente ascendante. Les mauvais résultats du dernier exercice et du premier trimestre 2011, lui ont fait perdre 57% de sa valeur cette année.
Comme annoncé dès dimanche soir, le conseil d’administration d’Air France/KLM a entériné la proposition du comité de nomination.

Celui-ci a pris la décision d'écarter Pierre-Henri Gourgeon du groupe, trois mois seulement après le renouvellement de son mandat, et à réorganiser l’équipe managériale.

« L’objectif est de permettre l’amélioration de la performance opérationnelle et financière du groupe dans un contexte marqué par les incertitudes économiques, leurs conséquences sur le transport aérien européen et la situation d’Air France face au renforcement de la concurrence des nouveaux intervenants », indique le communiqué officiel.

Alexandre de Juniac, énarque et polytechnicien, et ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde à qui il fallait trouver de nouvelles responsabilités, a donc été choisi pour lui confier le poste de président directeur général d’Air France, une fonction nouvellement créée.

Alexandre de Juniac, sera entouré de quatre « pointures » du Groupe

L’avis favorable mais obligatoire de la Commission de déontologie sur cette prise de fonction ne devrait être qu’une formalité.

Il sera entouré de quatre « pointures » du Groupe : Alain Bassil, actuellement directeur des opérations, Frédéric Gagey, actuellement directeur général et financier de KLM, Bruno Matheu, actuellement vice président stratégie et Florence Parly, actuellement vice président Air France cargo.

La mission de cette équipe rapprochée sera avant tout économique : redresser les comptes en baissant les coûts opérationnels pour pouvoir réduire l’endettement trop lourd (de six milliards d’euros).

Objectif : remettre le cours de l'action sur une pente ascendante. Les mauvais résultats du dernier exercice et du premier trimestre 2011, lui ont fait perdre 57% de sa valeur cette année.

La gouvernance du groupe Air France/KLM sera assurée par Jean-Cyril Spinetta, appuyé par son allié Leo Van Wijk qui prendra les fonctions de directeur général délégué - le duo est à l’origine du rapprochement des deux compagnies.

Le tandem devrait rester aux commandes jusqu’à la mise en place de la holding de plein exercice.

Cette future entité dont la constitution était prévue en début d’année prochaine ne verra pas le jour avant 2013. Stratégiquement, elle devait permettre, dans un premier temps, d’intégrer Alitalia puis de poursuivre l’expansion du groupe. Mais cela, c’est un autre chapitre…

La fin d’une « dream team » de l’aérien

C’était par une belle et chaude soirée à Barcelone. Pierre-Henri Gourgeon, alors président d’Amadeus France, détaché d’Air France, participait à un grand rendez-vous international des utilisateurs du GDS.

Le coup de fil reçu ce soir-là lui annonçant la nomination de Jean-Cyril Spinetta à la tête d’Air France lui avait rendu la soirée encore plus belle.

Le tandem se préparait à prendre la succession de Christian Blanc sans se douter que l’histoire durerait onze ans…

Le lendemain matin à Barcelone, personne ne prenait très au sérieux le discours fantaisiste de Stelios Hadji Ioannou, jeune entrepreneur audacieux et provocateur, qui expliquait comment il avait lancé Easyjet sa low cost depuis un hangar de l‘aéroport de Luton.

Et comment il allait faire mal aux compagnies traditionnelles…

Lu 2000 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com