TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : le "hub intensif" de CDG n'est pas la solution miracle !

Courrier des Lecteurs


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 10 Février 2012

Dans la rubrique "Courrier des Lecteurs" nous publierons désormais les commentaires les plus intéressants et méritant une audience élargie à propos de une ou plusieurs thématiques abordées. Voici celui d'un fidèle lecteur de la Côte d'Azur, grand voyageur et connaisseur du milieu aérien à propos de la chronique de J.L. Baroux : Air France : combien de temps la compagnie supportera-t-elle l'''hémorragie'' ?



"Oui, CDG est un véritable boulet pour AF. Le problème n''est pas les PNC qui font un travail remarquable et qui sont très aimables.

Le véritable problème est la stratégie des dirigeants, et plus particulièrement celle de Christian Blanc. On nous a fait croire que c''était la solution miracle d''avoir un "hub intensif" à CDG.

J'utilise ce terme car cela me fait penser à de l''agriculture intensif, mais c''est du court terme. AF a totalement détourné la notion de "hub".

Au point que même des liaisons comme Toulouse, Lyon ou Marseille avec les DOM-TOM, qui ont du potentiel ont été abandonnées pour privilégier uniquement le pré-acheminement intensif via CDG ou Orly. Ceci alors qu''un "hub" normalement pensé aurait permis cette souplesse.

Mais nos dirigeant d''AF sont sur une autre planète, loin des préoccupation des usagers. AF a totalement abandonné les lignes aériennes long-courrier au départ des autres villes de France depuis le milieu des années 1990 soi-disant pour une question de rentabilité.

Nice : AF ne propose aucune alternative crédible

Foutaises !

Je le vois à Nice, de plus en plus d''usagers qui veulent se rendre en Asie préfèrent prendre Emirates ou Qatar Airways car plus court et plus direct et AF ne propose aucune alternative crédible à part faire des préacheminements via CDG qui rallongent le temps de parcours.

Aussi l''aéroport de CDG est vraiment pas pratique et la sonorisation à l''intérieur du Terminal F est inaudible et désagréables pour les oreilles, et les dirigeants d'' AF continuent de croire que l''on va être prêt à y faire une correspondance, pas question !!!

Je pense même qu''il faudrait réduire le nombre de fréquences sur Nice-CDG et ne se limiter qu''à 3 vols par jour avec des plus gros avions que des A320, car à force de rajouter des fréquences à l''infini on va paralyser l''espace aérien inutilement et cela risque d''être accidentogène.

Mais en 1994 AF s''est séparé de ses A330 dont Air Inter était l''opérateur de lancement et destiné à désengorger le trafic aérien, Dommage !

Il est temps que AF cesse de croire que le "hub intensif" de CDG est la solution miracle, l''ouverture de bases à Marseille, Nice, Toulouse et Bordeaux, c'est bien, mais n''oublions pas Nantes et Lyon.

En outre, AF devrait à l''avenir proposer des lignes aériennes intercontinentales au départ de celles-ci, sinon Emirates va se frotter les mains..."

Côté chinois il y a aussi de la réserve...

Au départ de Nice on a de plus en plus de touristes asiatiques qui viennent, en 2010 il y avait près de 300 000 touristes venus de l''extrême orient, et ce chiffre pourrait s''accroitre.

On voit les statistiques de l''aéroport de Nice en 2010 (qui est pourtant une mauvaise année) avec 80 000 voyageurs venus de NRT vers l''aéroport de Nice. Soit autant que pour Bordeaux qui est pourtant un vol direct, sans compter les pré acheminements par bus depuis CDG que l''on pourrait éviter facilement, côté japonais il y a de la réserve.

Côté chinois il y a aussi de la réserve. Les touristes chinois sont de plus en plus nombreux à venir dans les Alpes Maritimes pour les mariages, c''est un curieux phénomène mais c''est comme ça. On parle peut être même d''ouvrir des vols directs vers Hong Kong ou Shanghai.

Quand à la liaison vers JFK elle existe déjà au départ de Nice avec DL, mais hélas ils sont passé en vol saisonnier et je le déplore car ce fut une des rares lignes à avoir progressé en 2010 avec Emirates, mais cette décision de passer de régulier à saisonnier n''a t''elle pas quelque part pour but à AF de préserver son "hub intensif " de CDG ?

L'espace aérien européen n'est pas infini

Quand à BKK ça a failli se faire avecc Thai Airways, mais sans suite, le pré acheminent intesif vers Francfort, Munich et Zurich vérouille toute possibilité, là aussi Emirates se frotte les mains !

Il y a eu une époque où UTA faisait NCE JNB avec arrêt à Brazaville ou Kinshasa, deux fois par semaine.

Au départ des autres villes telles TLS, LYS, MRS, BOD et NTE, certeaines lignes long courrier peuvent être envisageables comme Montréal ou JFK. Au départ de LYS on pourrait avoir des lignes long courrier vers l''Asie, tandis que depuis MRS ce serait plus vers l''Afrique qu''il pourrrait y avoir du potentiel.

Emirates semble avoir le projet d''ouvrir un vol direct au départ de Toulouse, mais Lyon pourrait aussi être possible, pour les autres ville je suis d''accord avec vous.

Il y en aurait beaucoup à dire par rapport à l''évolution du transport aérien des années depuis presque 20 ans car il y aurait beaucoup à dire au niveau de la stratégie des grandes alliances et de leurs hubs intensifs, seulement 10 en Europe, avec une surenchère de fréquences et des avions de plus en plus petits : complètement suicidaire... car si elles ne changent rien on va arriver à la paralysie totale de l''espace aérien européen qui est tout sauf infini.

A méditer...

Cordialement

Lire l'article : Air France : combien de temps la compagnie supportera-t-elle l'''hémorragie'' ?

Lu 3609 fois

Tags : air france
Notez


1.Posté par LORIOT le 11/02/2012 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai l'impression que cette compagnie a été dirigée par une bande d'incapables depuis des années. Cette compagnie n'a pas évolué en 10 ans. Son utilisation au sol est toujours aussi pénible, surtout à CDG. Et ils s'étonnent de ne pas réussir à vendre leurs billets au prix dont ils auraient besoin. Pas étonnant !

Entre les passerelles qui ne sont jamais en place à l'arrivée de l'avion, les livraisons bagages qui prennent des heures, les filtres de sécurité aux files interminables, les escalators qui ne fonctionnent pas, les tout petits restaurants minables dans les salles d'embarquement du terminal F, pour lesquels il faut prendre un escalier pour s'y rendre (sympa quand on a des valises, juste une galère de plus), et qui vendent des produits chers et nuls, les correspondances qui se passent toujours mal, la douane représentée par deux misérables flics désagréables et pour laquelle il faut attendre des heures, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc..........

J'ai conscience que tout n'est pas dû à Air France mais beaucoup à ADP et tout simplement à la France. Mais lorsqu'on prend une autre compagnie au départ de CDG, j'ai l'impression que ça se passe mieux.

Non, franchement, cette compagnie est mal barrée. Ni low cost, ni qualité. Personne n'en sort vraiment satisfait.

2.Posté par Zakummi le 11/02/2012 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour info la lufthansa opere des vols internationaux depuis francfor,berlin et munich et depuis bien longtemps eux aux moins ont compri vivement le depot de bilan d'air france on reconstruira une compagnie sur des bases saines

3.Posté par Pierre le 13/02/2012 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article intéressant et soulignant les différents soucis que pose Roissy.
Cependant, son auteur a-t'il la moindre idée de la notion de rentabilité de lignes ?
Avec l'explosion du coût du kérosène - par ailleurs pas compensé par les surcharges appliquées aux passagers - et la démultiplication de la concurrence, je crains que notre auteur ne se rende pas bien compte de la difficulté d'assurer la rentabilité d'un vol long-courrier entre une ville de province et une destination intercontinentale.
Pas impossible ceci dit (c'est pour cela qu'il existe des études d'ouverture de lignes) mais ne nous leurrons pas ceci sera, dans grand nombre de cas, et pour autant que l'étude de marché se révèle positive, un antagonisme par rapport au concept de hub ... avec tout ce que cela implique.

4.Posté par Gilles le 13/02/2012 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Pierre

Comme vous m'interpellez sur la question de la rentabilité.

Avec ce genre de raisonnement ce n'est que du court terme, c'est le statut quo, Emirates ou Qatar Airways va pouvoir se frotter les mains, et à Nice ça marche très bien, même si l'Etat par l'intermédiaire d'Air France a essayé d'empêcher Emirates de se renforcer sur cette plate-forme, mais a dut céder en 2008.

Se limiter à un simple argument de rentabilité est un peu léger, il faut avoir une vision plus globale. Il y a aussi une question de volonté politique. Il est temps que les compagnies aériennes au lieu de faire des études de marché dans l'ombre concertent aussi les usagers, car on a l'impression au vu des usagers que ces études de marché sont loin des préoccupations de leurs attentes.

Quand on veut rentabiliser une ligne aérienne il faut une bonne stratégie de communication qui ne se limite pas au milieu des TO, mais qui est visible sur les panneaux publicitaires car elle est visible du grand public qui n'est pas forcément informé de l'existence d'une telle ligne. A Nice, Emirates est très fort dans cet exercice, cela lui permet d'être un grand succès avec un vol quotidien en A340, les futures lignes AF au départ de Nice comme par exemple celle vers Tel Aviv pourrait devenir quotidienne pour cette même raison. A l'inverse quand la stratégie de communication est négligée, la ligne a peu de chance de marcher, on l'a vu avec Aigle Azur en 2004 ou Onur Air en 2011 à Nice, la quasi-totalité des vols furent annulés parce qu'aucune campagne publicitaire dans les rues de Nice n'a été faite donc le grand public n'a pas pu être informé de l'existence de ces vols.

Quand on a une grande volonté politique d'associer le grand public et pas seulement se limiter aux milieux professionnels la rentabilité suit, si on la néglige c'est là que les choses se gâtent.

Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com