TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Air France : une triste et déchirante journée de grève...

10% du réseau long courrier pourrait disparaître


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Lundi 5 Octobre 2015

Malgré l'importante manifestation de toutes les catégories de personnel, et les violences à l'encontre de l'équipe des ressources humaines, la direction d'Air France reste inflexible. Elle compte appliquer son plan d'attrition qui prévoit une réduction de 10% du réseau long courrier et le départ de 2900 salariés.



Environ un millier de personnes ont manifesté contre les mesures d'attrition décidées par la direction d'Air France. DR - LAC
Environ un millier de personnes ont manifesté contre les mesures d'attrition décidées par la direction d'Air France. DR - LAC
Une chemise déchirée.

Voici le symbole de la violente rupture du dialogue social entre Air France et ses syndicats.

En effet, la manifestation du lundi 5 octobre devant le siège d'Air France à Roissy, à l'occasion du comité central d'entreprise qui devait entériner l'attrition du réseau, a plutôt mal tourné.

Plusieurs participants se sont introduits dans les locaux par les parkings provoquant la levée immédiate du CCE et le départ de Frédéric Gagey, le PDG.

Mais deux responsables des ressources humaines, Xavier Broseta, le directeur général adjoint aux ressources humaines et Pierre Plissonnier, le directeur de l'activité long courrier chez Air France, ont violemment été pris à partie par des manifestants.

Violemment bousculés, ils ont du être exfiltrés par le service d'ordre et se sont échappés en courant à moitié nus, escaladant un grillage de plus de deux mètres.

Des grévistes déterminés dans le combat

Une violence condamnée par tous les leaders syndicaux, et bien entendu par la direction de la compagnie.

Au total, cinq salariés des ressources humaines ont été violentés ainsi que deux vigiles, dont l'un plus gravement, est tombé dans le coma. Il est toujours hospitalisé.

La compagnie compte porter plainte pour violence aggravée.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui ne reflète pas le vrai visage de la compagnie", a déclaré Xavier Broseta lors d'une conférence de presse donnée lundi après-midi.

"Je refuse que l'opprobre soit jeté sur les salariés ou même sur les syndicats. Ces événements n'entraveront pas ma détermination", a-t-il assuré, visiblement très choqué.

Cet incident, aussi condamnable qu'il soit, illustre la tension au sein de la manifestation et la colère des salariés.

Environ un millier de personnes étaient réunies devant le siège, afin de s'opposer aux mesures de restructuration décidées par la direction.

Les syndicats ont notamment appelé à la démission de Frédéric Gagey, PDG d'Air France et Alexandre de Juniac, PDG d'Air France - KLM tenus pour responsables de l'état économique d'Air France.

Certains ont d'ailleurs listé ce qu'ils considèrent comme les "erreurs de gestion" de la direction : l'investissement dans Alitalia, la moins-value dans la vente de CityJet, les diverses amendes pour travail dissimulé, les indemnités de départ des anciens dirigeants.

Les taxes, la concurrence des compagnies du Golfe en ont également pris pour leur grade, tout comme le gouvernement, accusé de ne pas prendre ses responsabilités.

Toutes les catégories de personnel unies contre l'attrition

La chemise déchirée de Xavier Broseta, le DRH d'Air France. DR-LAC
La chemise déchirée de Xavier Broseta, le DRH d'Air France. DR-LAC
En revanche, aucune animosité envers les pilotes. "La direction a voulu creuser un fossé avec les pilotes. Mais ils sont venus nous expliquer leur position et nous les avons compris" s'exclame Éric, un personnel au sol.

Des représentants du SNPL étaient d'ailleurs présents dans le cortège, ainsi que de nombreux pilotes. "Tous les salariés sont unis pour conserver leur travail. Il n'y a pas de clivage", assure Paul Miedan, du syndicat des pilotes.

Une union sacrée confirmée par la direction. "Nous devons jouer collectif. La cohésion de l'entreprise est à placer au dessus de tout", poursuit Frédéric Gagey.

Malgré la mobilisation, la compagnie ne compte pas reculer et semble bien décider à appliquer son plan B en deux étapes.

D'ici l'été 2016, elle va réduire les fréquences sur les lignes les moins rentables, avec l'arrêt de 35 fréquences hebdomadaires.

La suppression pure et dure de 5 lignes long-courrier ne sera pas effective avant 2017. "Mais dans tous les cas, nous n'allons pas totalement abandonner le terrain et nous resterons présents sur ces destinations grâce à nos partenaires" précise Jean-Charles Trehan, directeur de la communication.

Au final, c'est 10% du réseau long courrier qui pourrait disparaître.

Faute de croissance, Air France annule la commande de cinq Boeing 787, un en pleine propriété et 4 en leasing.

Une annulation qui devrait se faire sans grosses pénalités financières d'après la direction. "Beaucoup d'opérateurs vont être ravis d'obtenir une livraison de Boeing plus rapide que prévu" glisse Jean-Charles Trehan.

Frédéric Gagey laisse la porte ouverte à une reprise des négociations

Personnel au sol et personnel navigant, tous unis contre l'attrition du réseau d'Air France. DR-LAC
Personnel au sol et personnel navigant, tous unis contre l'attrition du réseau d'Air France. DR-LAC
Enfin, cette attrition va engendrer la suppression de 2900 postes : 300 pilotes, 900 personnels navigants commerciaux et 1700 personnels au sol.

Là encore, ces réductions se feront en deux temps : 1/3 dès 2016 et 2/3 pour 2017.

Frédéric Gagey a répété qu'il éviterait autant que possible les licenciements secs, sauf dans les secteurs où "la concertation est impossible".

Mais tout n'est pas encore totalement perdu.

Le PDG a souligné que la compagnie devrait clôturer l'année avec une marge opérationnelle positive. Il se dit prêt à reprendre le dialogue sur la base de nouvelles propositions concrètes avec les organisations représentatives.

Et réaffirme ses ambitions pour Air France. "Je n'ai pas été nommé à la tête de cette compagnie pour la voir descendre en seconde division. Mais la croissance n'est pas un droit, elle se mérite".

Lu 5887 fois

Notez


1.Posté par Alexis le 06/10/2015 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Triste et déchirant Manager : https://vimeo.com/116748738

2.Posté par jubeph le 06/10/2015 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ou comment le dialogue social est impossible en France et cela de la faute de deux parties. Pitoyable

3.Posté par eurofan le 06/10/2015 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais quelle honte.Je ne Décolère pas.............Cette info fait la Une de tous les journaux de la planète.Bravo messieurs les Salariés d Air France

4.Posté par eurofan le 06/10/2015 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah oui pour info la personne n est jamais tombé ds le coma.Elle a juste perdu connaissance qq instants

5.Posté par Fabrice Mandon le 06/10/2015 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelque soit les revendications, les situations, les images choquent et donnent une très mauvaise image de notre pays ! pitoyable

6.Posté par af le 06/10/2015 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère que certains personnels d'AF dont le comportement, hier , relève de la pure délinquance au sens strictement juridique du terme auront à rendre des comptes devant la justice. Accessoirement, ils n'ont fait que du mal à leur cause qu'il ne savent manifestement pas défendre.

Vidéo très instructive : ce n'est pas le manager qui est triste (sauf sur l'hallucinant passage sur l'âge du travail des enfants, destiné, certes, à nous amener à la remise en cause , mais de façon plus que maladroite) et déchirant mais la situation. Les syndicats veulent changer le manager, changez le donc ! Et après ? Le SNPL parle d'un plan C, un plan ambitieux tourné vers la croissance et non d'un plan B, de décroissance. OK , alors vous allez faire de la croissance avec des coût de prod supérieurs de 20% aux autres...et des prix de vente supérieurs ?
Revenez sur terre !

Entendu ce matin sur France Info, une représentante du SNPNC (qui a pratiqué la politique de la chaise vide).
Question : allez vous revenir à la table des négos ?
Réponse, oui, c'est prévu.... dans quelques semaines.
Revenez sur terre !

Entendu dans cette vidéo : l'une des revendications des pilotes AF dans le cadre du déploiement de TransaviaEurope, c'est que les conditions des PNT Transavia soient identiques à celles d'AF
Euh, le concurrent de Transavia, c'est Ryanair, Easyjet ou AF ? Pensez vous que leur PNT bénéficient des conditions AF
Revenez sur terre !

On est plus en 1970, dans un environnement protectionniste , ou AF, le CSAM et ADP faisaient la pluie et le beau temps, une époque bénie où les droits de trafic étaient taillés sur mesure pour la seule AF et où les fonctionnaires de la compagnie nationale pouvaient compter sur les contribuables pour leur payer leurs acquis sociaux.
Revenez sur terre !

Et , oui , défendez vos emplois !

Et pour défendre son emploi, il y a mieux à faire que de lyncher son DRH ou bloquer les pax pendant 2 semaines !

7.Posté par Pimprenelle le 06/10/2015 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1000 fois d'accord avec "af"

8.Posté par ericbdx le 06/10/2015 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce nouveau plan d attrition ne servira a rien et ne sauvera pas air france car on ne s attaque pas aux problemes numéro un changer l équipe dirigeante d air france qui navigue a la petite semaine
je l ai déjà dit ici air france est dirige par des amateurs et qui sont mis en place par les gouvernements successifs il serait grand temps que cela change car plan b ou pas air france continuera d aller dans le mur

9.Posté par Pascal le 06/10/2015 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"af", c'est pas faux...

10.Posté par Ramirou91 le 06/10/2015 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honte aux voyous qui ont terni non seulement l'image de la compagnie Air France mais également celle de tout un pays !
Entre les propos de Mme MORANO sur la race blanche, et l'image du syndicalisme à la française, je comprends la volonté de certains de nos compatriotes de fuir notre pays et notamment la région Île de France ... qui est devenu une poubelle !

Manuel VALLS a fait le déplacement ce matin au siège de la compagnie. Discours très ferme et très clair : les voyous qui sont à l'origine des agressions d'hier seront lourdement condamnés.



11.Posté par Marco Polo le 06/10/2015 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La majorité des français désaprouvent ces comportements indignes et qui nous font honte à l'étranger : ces syndicalistes d'AF ne sont ni plus ni moins que des VOYOUS car malgré la douleur, le désespoir des suppressions d'emplois cela ne peut justifier cette violence, rien ne peut permettre d'agresser la direction de votre entreprise !!
Sinon alors tout est permis, et ce qui nous sépare du monde animal, instinctif, brutal et celui d'une société humaine pacifiée c'est le Respect des autres...
Si l'on permet ce genre de comportement alors les usagers des transports se permettraient aussi d'agresser les conducteurs car exaspérés des disfonctionnements du réseau ?!
C'est désolant l'image qu'on donne des français à l'étranger : la France le pays où règne la loi du plus fort, la loi des casseurs comme ce fût le cas des chauffeurs de taxis ou les gens du voyage qui se sont permis de tout saccager sans être inquiétés ni poursuivis après...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 07:58 Sans douane, pas d’Etat !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com