TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Alpilles Voyages : le mini réseau qui grimpe...

''Nous n'avons pas peur des nouvelles technologies...''


Rédigé par Propos recueillis par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Mercredi 6 Juillet 2005

Si les trains qui n'arrivent pas à l'heure intéressent beaucoup les journalistes, les navires qui parviennent à bon port malgré l'orage sont tout aussi séduisants. Alpilles Voyages (Réseau Afat), agence créée en 2003 par Philippe Beissier et qui ne cesse de croître et de se développer, en points de vente et en chiffre d'affaires, fait partie de ceux là. Un pari culotté et un parcours sans faute jusque là, malgré la conjoncture revêche...
Interview.



Philippe Beissier entouré de son bataillon de charme...
Philippe Beissier entouré de son bataillon de charme...
TourMaG.com - Il y a un an de cela vous aviez annoncé un mini réseau et vous touchez au but...

Philippe Beissier :"Aujourd'hui Alpilles Voyages c'est 7 agences à Marseille, Istres, Fos, Miramas, Tarascon, St Rémy et Nice. Les points de vente de Menton et Beaucaire devraient arriver au 1er septembre.
En effet, en 2 ans nous sommes passés d'1 point de vente à 9 et peut-être 10 à 12 d'ici la fin de l'année. C'est l'objectif que je me suis fixé..."

T.M.com - Que "pèsera" Alpilles Voyages d'ici la fin de l'année ?

Ph. B. :"Nous tablons pour janvier 2006 sur 10 à 12 Mie de volume d'affaires. En 2004 nous avons doublé notre volume d'affaires et notre résultat était très positif. Cette année il sera moins important compte tenu des investissements consentis, mais la valeur de l'entreprise a considérablement augmenté et nous avons tenu le pari de devenir un mini réseau en un an."

TourMaG.com - N'est-il pas risqué de changer aussi brutalement d'échelle ?

Ph. B. :"On ne peut plus dans notre métier vivre comme un boutiquier ni comme un épicier. La seule voie consiste à mutualiser, regrouper, etc. Je n'ai rien inventé. On a mutualisé tous les frais et quand on gère 3 points de vente et que l'on passe à 10, il n'y a pas énormément de différence. J'ai en effet renégocié tous mes contrats pour compresser au maximum les coûts et réaliser des économies d'échelle..."

T.M.com - Un exemple concret ?

Ph. B. :"Nous venons par exemple de passer d'Amadeus à Sabre pour des raisons économiques. Nous avons désormais 7 agences équipées Sabre avec 18 postes au total et il n'en reste plus qu'une en Amadeus."

TourMaG.com - Pourquoi ce changement alors qu'Afat Voyages, votre réseau, est plutôt Amadeus ?

Ph. B. :"Nous y avons trouvé des conditions exceptionnellement meilleures ainsi que des facilités comptables et financières..."

T.M.com - Quel est la part du tourisme et de la billetterie dans vos activités et comment vos clients ont-ils "intégré" la prise de frais ?

Ph. B. :"Nous sommes à environ 60/40 en faveur du tourisme. Nous avons expliqué à nos clients la situation et notre valeur ajoutée, et je crois qu'ils ont compris. Ceci étant, nous ne négligeons pas la billetterie, car nous sommes très compétitifs par rapport aux grands réseaux d'affaires, dont nous récupérons des clients, car nous sommes 2 à 3 fois moins chers..."

T.M.com - Toutes vos agences sont Afat mais pourriez-vous être tenté par d'autres réseaux, comme Havas Voyages par exemple ?

Ph. B. :"Toutes mes agences sont aujourd'hui labellisées Afat. D'un point de vue juridique, je ne peut pas les partager pour adopter d'autres franchises, mais je suis ouvert à toutes les propositions qu'on voudra bien nous faire sur ce sujet..."

T.M.com - Qu'est-ce qui vous motive et justifie votre réussite actuelle ?

Ph. B. :"Je prend plaisir à faire ce que je fais, j'aime l'ambiance jeune et sympa de l'entreprise dont je suis (à 44 ans) l'élément le plus âgé. Nous pensons qu'il y aura toujours des agences de voyage et nous n'avons pas peur des nouvelles technologies. Il nous arrive même de faire mieux lorsqu'un client rentre dans l'agence avec une promo imprimée sur internet. 

En dehors de cela, j'ai la chance d'avoir une équipe jeune, enthousiaste avec beaucoup de fraîcheur et que nous rémunérons au dessus de la moyenne de la profession. Nous venons de recruter un responsable administratif et financier, nous cherchons une commerciale pour prospecter les TPE de notre zone de chalandise et nous renforçons notre cellule de réceptif."

T.M.com - Quelle réaction au fait que la Poste puisse vendre des entrées au Futuroscope ?

Ph. B. :"Je le ressens un peu comme pour la Sncf qui coûte des milliards au contribuable et ne se gêne pas pour concurrencer les entreprises privées avec son site marchand. S'ils ne vendaient que de la billetterie je pourrais l'admettre, mais les séjours c'est scandaleux. C'est la même chose pour la Poste. Je crois que si la profession était mieux représentée ce genre de chose n'arriverait pas. C'est un peu le même problème que pour la commission zéro..."

T.M.com - Que pensez-vous du nouveau président du Snav ?

Ph. B. :"J'ai pris position très clairement pour Georges Colson. J'espère qu'il aura les moyens, la volonté et l'ambition de fédérer la profession pour la faire avancer. Mais par exemple, pourquoi ne pas envisager la création d'une sorte de cellule de veille ou de crise qui pourrait réagir très rapidement à des affaires du style de la SNCF ou de la Poste pour le Futuroscope ?"

Lu 5154 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com