TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Alsace : "Le Petit Prince" de Saint-Exupéry aura son parc aérien d'attractions

ouverture en juillet 2014


Rédigé par Bertrand Figuier le Mercredi 18 Décembre 2013

Quand on voit son succès et quand on connaît la poésie de son univers, l’idée paraît évidente. Il fallait un parc dédié au Petit Prince et c’est en Alsace qu’il ouvrira au mois de juillet 2014.



Le parc accueillera 3 salles de cinéma et 30 attractions parfois très spectaculaires, comme les 2 ballons captifs qui peuvent s’élever jusqu’à 150 m d’altitude - Photo DR
Le parc accueillera 3 salles de cinéma et 30 attractions parfois très spectaculaires, comme les 2 ballons captifs qui peuvent s’élever jusqu’à 150 m d’altitude - Photo DR
Le petit Prince, œuvre majeure d’Antoine de Saint Exupéry, aura donc son parc d’attractions.

Comme le dit Olivier D’Agay, le petit neveu de l’écrivain, directeur de la Concession Saint Exupéry , "on ne pouvait rêver plus beau cadeau d’anniversaire pour les 70 ans du livre."

Ce n’est pourtant que justice, cet ouvrage magnifique est le 3ème livre le plus lu dans le monde, il a été vendu à 150 millions d’exemplaires sur tous les continents et son site internet totalise 150 000 visiteurs chaque mois.

Sans même parler des disques, des dessins animées, des BD, des télévisions ou des produits dérivés de toutes sortes, ce Petit Prince fait plus fort que Michael Jackson.

Situé en plein cœur de l’Alsace, à Ungersheim, entre la route des vins et le Rhin, le nouveau parc sera implanté dans un domaine de 150 hectares qui abrite déjà un écomusée, d’ancienne mines et les traces d’une grosse météorite qui s’est écrasée là en 1492.

Investissement de 50 M €

C’est un endroit idéal pour les ballons, assure Jérôme Giacomoni, l’un des fondateurs d’Aérophile, le fabricant de ballons qui est à l’origine du projet : "Grâce aux Vosges, on est à l’abri du vent et le paysage alentour est exceptionnel."

C’est également une zone bien desservie, avec le TGV à 15 km et l’aéroport de Bâle-Mulhouse à 40, un détail qui compte quand on investit 50 millions d'euros dans un projet pareil.

Sur 23 h, le parc lui-même proposera 3 salles de cinéma et 30 attractions parfois très spectaculaires, comme les 2 ballons captifs qui peuvent s’élever jusqu’à 150 m d’altitude, ou « l’aérobar », une nacelle dans lequel les amateurs de sensations fortes pourront boire un verre, les pieds dans le vide, à 35 mètres de haut.

Ces animations tourneront toutes autour de 4 grands thèmes : l’espace, l’aviation, l’eau et la nature, tous familiers aux fidèles du célèbre pilote français, disparu en mer au cours de l’été 1944.

Au sol, sur la Planète B612, celle du Petit Prince, ils retrouveront le Renard, le Mouton et la Rose, à travers des films 3D, un quizz astronomique et des labyrinthes, mais aussi un grand tableau noir où chacun pourra exercer ses talents de dessinateur.

L’aviation sera largement évoquée aussi, avec Vol de nuit, pour ressentir les sensations d’un pilote de l’époque, avec Courrier sud, un jeu pour enfants et avec une grande rétrospective sur l’aérospatiale et les aventures de Guillaumet après son accident dans les Andes.

Plus haut, les futurs visiteurs pourront rejoindre la planète du Roi, celle du Buveur et celle de l’Allumeur de réverbère, dont la vitesse de rotation le prive du moindre repos selon Saint Exupéry.

150 000 visiteurs en année pleine

"À la différence des autres, notre parc ne fait pas de bruit, souligne Mathieu Gobbi, le complice de Jérôme Giacomoni. Toutes nos attractions sont silencieuses, lentes, et en hauteur ça fait de l’effet, croyez-moi."

Aérophile, qui gère déjà le ballon de Paris et l’aérobar du Futuroscope, prévoit d’ouvrir au mois de juillet 2014.

En année pleine, il accueillera ses clients entre le printemps et la Toussaint, sans négliger Noël pour quelques opérations spéciales.

Forte du succès populaire rencontré par son ballon parisien, elle attend 80 000 clients dès la première année d’exploitation et 150 000 l’année suivante.

"À 22 € pour les adultes et 16 pour les enfants, nous visons une clientèle locale et familiale, explique Jérôme Giacomoni, en précisant que le parc serait trilingue : allemand, anglais et français. Entre l’Allemagne, la Suisse et la France, cela donne un vivier de 10 M d’habitants dans un rayon de 100 kilomètres."

"Avec la notoriété mondiale du roman et de son auteur, nous aurons aussi des clients d’origine plus lointaine", assure Michel Habig, Vice-Président du Conseil Général, en rappelant que l’Alsace accueille chaque année 18 M de visiteurs.

Reste à prévenir le chaland ; c’est évidemment un avion qui s’en chargera, en tirant une longue banderole dans le ciel.

Lu 9165 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com