TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Amel Karboul (Tunisie) : "Casser le cercle vicieux d’une politique de prix bas !"

Interview de la ministre du Tourisme tunisien


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 27 Février 2014

"Le tourisme souffre structurellement, nous devons chercher à régler l’endettement des hôteliers et casser le cercle vicieux d’une politique de prix bas. Nos tiroirs sont remplis d’études et de stratégies. Il faut bien commencer un jour. Le temps est à l’action...". La nouvelle ministre du tourisme tunisien, Amel Karboul, a dévoilé sa feuille de route à TourMaG.com.



"Le tourisme souffre structurellement.  Nous devons changer la manière de le manager..." /photo dr
"Le tourisme souffre structurellement. Nous devons changer la manière de le manager..." /photo dr
TourMaG.com - Vous portez un regard neuf sur le tourisme tunisien. Quelle première analyse en faites-vous et quelles seront vos actions prioritaires ?

Amel Karboul :
"La situation de notre tourisme est assez claire pour tout le monde. Il faut néanmoins rester positif. Le tourisme souffre structurellement. Nous devons changer la manière de le manager.

Il faut remettre à niveau sa qualité sous toutes ses formes. Il est trop mono culturel et dépend trop du seul tourisme balnéaire.

Nos visiteurs viennent en vacances au bord de la mer dans des hôtels qui pourraient être partout ailleurs dans le monde alors que nous avons beaucoup de richesses matérielles et immatérielles.

Nous ne capitalisons pas assez sur notre patrimoine. Nous devons travailler sur l‘image de notre pays et de ses régions, sur notre communication…"

TourMaG.com - Au vu des délais annoncés pour les prochaines élections, l’équipe gouvernementale dont vous faites partie a peu de temps, moins d’un an dit-on. Quels types d’actions pensez-vous engager à court terme ?

Amel Karboul :
" Je n’ai pas l’intention de me fixer sur de seules actions à court terme. La situation est grave et, même en peu de temps, il est possible d’agir sur le moyen et, pourquoi pas, sur le long terme. Pourquoi ne pas réfléchir sur la Tunisie 2025 ?"

TourMaG.com - Quelles seront vos priorités ?

Amel Karboul
: "Certainement la propreté, le respect de l’environnement, le nettoyage des plages et des stations. Nous devons moderniser nos institutions touristiques, le ministère comme l’ONTT (Office National du Tourisme Tunisien, Ndlr).

Et pourquoi faudrait-il attendre encore pour mettre en marche la diversification de notre tourisme, la mise en valeur de nos sites culturels en collaborant avec le ministre de la Culture, pour créer des circuits, ouvrir des maisons d’hôtes, développer l’éco-tourisme ?

Il y a un dossier important que personne n’a encore vraiment cherché à régler, c’est l’endettement des hôteliers. Nous devons casser le cercle vicieux d’une politique de prix bas. Nos tiroirs sont remplis d’études et de stratégies. Il faut bien commencer un jour. Le temps est à l’action."

TourMaG.com - Professionnelle du coaching d’entreprise, comment allez-vous organiser votre ministère et l’ONTT ?

Amel Karboul :
"J’ai besoin de collaborateurs performants et j’ai trouvé dans ce ministère des gens fantastiques. Je suis fière de travailler avec eux. Je sais, parler de restructuration fait peur. Les gens ont peur de perdre leur emploi.

Pour moi, c’est le contraire. Je veux valoriser les emplois, responsabiliser les collaborateurs. C’est inutile de toujours chercher à intervenir directement auprès de la ministre que je suis.

Chacun, à son niveau, doit remplir sa mission. Je pense notamment à nos représentants à l’étranger. Mes priorités sont ici, en Tunisie. "


Amel Karboul est le 4e ministre du tourisme tunisien en 3 ans

La nouvelle ministre du tourisme de Tunisie donne l’image de la femme tunisienne telle qu’on l’aime. Dynamique, moderne, femme de conviction, courageuse. Et du courage il en faut à ce poste.

Secteur clé de l’économie tunisienne, le tourisme traverse la crise la plus grave de son histoire et cette crise ne s’est pas révélée au lendemain du 14 janvier 2011. Elle dure depuis des années mais le sujet était tabou.

La chute de Ben Ali a délié les langues. La « révolution » n’a fait qu’empirer la dérive et les conséquences désastreuses des prix cassés sur le « produit touristique ».

Elle a aussi montré la lourdeur et les limites d’une administration dédiée qui n’a pas su - ou pas pu - sortir de ses acquis pour trouver l’indispensable nouveau souffle.

Amel Karboul est le 4e ministre du tourisme tunisien en trois ans. Elle vient de la société civile. Elle a beaucoup voyagé, vécu et travaillé à l’étranger, en Allemagne particulièrement. Avant de développer une expertise en coaching d’entreprises, elle a travaillé dans des multinationales.

Première femme à occuper ce poste dans son pays, elle est aussi le membre le plus jeune du gouvernement « apolitique » de Mehdi Jomaa. En fonction depuis le 29 janvier 2014 après l’adoption de la nouvelle Constitution il s’agit du 5e gouvernement de transition avant les élections présidentielle, législatives et municipales prévues avant la fin de cette année 2014.

Lu 10876 fois
Notez


1.Posté par Chara Ben Mna le 05/03/2014 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Je pense que Amel karboul est la personne qu'il faut dans ce secteur du tourisme qui a tant souffert !par son dynamisme ,son sérieux et son expérience à l'étranger ,elle a les compétences nécessaires pour faire promouvoir ce secteur !nous avons besoin dans notre pays de plus de compétences féminines ,ca l'expérience a montré que les femmes prennent les choses coeur .....!!!!!!

2.Posté par Chtourou Mohamed le 05/03/2014 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme Le Ministre a mon Avis le premier pas à Faire et cà je l'ai dis Cà fait trés longtemps est d'arreter Complétement le systéme de L'all inclusif , C'est ce Systéme qui a fait que Enrichir le Tour opérateur et Appovrir Tout les Tunisiens dépendant de L'hotelerie , vous le Savez Trés bien que à part que nous avons une Clientéle de pouvoir d'achat assez Faible et avec L'all inclusif aucun n'a plus besoin de sortir de la ceinture de l'hotel et Consommer dehors . Merci

3.Posté par Mansour JABOU le 05/03/2014 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voila plus de 27 ans que je suis dans le secteur du TOURISME , et avec tout mes respects pour Mme Amel , le problème du Tourisme tunisien , n'est pas au niveau structurel , bien loin de tout ça , le pays est historiquement une terre d'acceil , les Tunisiens respectent les visiteurs étrangers , jamais on a enregistré une seule Agression sur un touriste , l'etat et depuis l'ère BOURGUIBA a lancé le secteur par quelques unités ( sur la cote puis une seule à NEFTA ) , c'etaient des sociétés Publiques et l'état aussi a formé en suisse & en france & en angleterre des Directeurs competents qui ont pris la relève sur les Premiers Directeurs étrangers qu'on a engagés dés le debut. C'etait excellent , on avait uniquement un OFFICE DE TOURISME pour suivre tout cela et c'etait suffisant , vient ensuite la privatisation du secteur et l'etat comme d'habitude a fait confiance uniquement aux gens du metier et ça a marché à merveille , vient ensuite la seconde période sous BEN ALI , et tout a basculé , certe on a bien travaillé au début mais la chutte était sévère , ben ali a autorisé tout le monde a faire du tourisme , les Indusriels , les promoteurs immobiliers , les commerçants ,....les boulangers , oui même des Chauffeurs & fellahs , ils engageaient les ouvriers de chantiers comme serveurs , receeptionistes, cuisiniers , ....., les écoles du TOURISME ont une capacité trés limité malgré une formation respectable , le secteur est endetté jusqu'au coup , les Agences de voyages aussi ( malgré qu'ils font un effort extraordinaire pour sauver le secteur , et d'ailleurs se sont les VOYAGISTES qui font le plus gros du travail , ni l'etat , ni les hoteliers !!!!) , Mme Amel ne reussira jamais dans se secteurs si elle ne travaille pas avec les gens du metiers & quotidiennement , ce sont seulement les VOYAGISTES & HOTELIERS qui connaissent le secteur , se sont bien eux qui entraineront les compagnies aériennes et le secteur de l'artisana , ils amenerons tout les intervenants dans le secteurs , soit les Municipalités , soit les Banques ( se sont eux les signataires , c'est pas madame Karboul qui va signer à leur place ) , ce sont également les H&V , qui ferons animer les Aéroports par leurs Guides & Animateurs , se sont eux qui payent les representants de TOURS OPERATEURS , et veillent à ce qu'ils soient bien chouchoutés , se sont les H&V qui font travailler les Agences de Locations de Voitures , des Taxi , des Calèches , des Trains , ....etc , alors svp madame la Ministre , pensez à nous , car c'est nous qui à la longueur de l'année , des mois , des jours et des heures et des minutes qui pensent à ses emplyers pour verser leurs salaires , à la sonede , au STEG , à la banque , aux fournisseurs des pièces de rechanges pour nos bus & 4x4 , Nous saurons vous aider et amener les Touristes vers notre pays , car seule vous ne pouvez rien faire , c'est nous qui signerons les contrats avec les T.O , avec les Compagnies Aériennes , c'est nous qui calculerons le cout du client qui passera une semaine chez nous car on connait les prix de nos achats , On connait également tout les T.O du monde qui souhaitent Travailler sur la TUNISIE , on connait aussi les bons et les pas bons (mauvais payeurs) , je vous demande Madame la Ministre d'organiser un Dialogue National sur le TOURISME mais avec UNIQUEMENT les H&V ( hoteliers & voyagistes Lic A) , suite à cela vous pouvez dire qu'on a reussit , ne fermez pas la porte à nos Nez ( tous) , car si vous allez ouvrir à quelques uns et laisser les autres dehors ; ça ne marchera pas ( ben ali a fait l'experience et a echoué de plus belle). L'administration du TOURISME on reviendra , mais c'est trés simple , en une journée tout sera reglé , c'est des fonctionnaires et sont là pour exécuter ce qu'on leurs demandes . Bon Courage Madame & a plus !!!

4.Posté par Medhedi Hassine -Conseiller pedagogique en retraite -Ancien guide Saharien - 1976''''quand j etais étudiant-en retraite le 05/03/2014 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1- Les guides jouent un rôle très intéressant dans le Dynamo du tourisme plus que les Hôteliers et les hôtesses car le temps qu ils vivent avec nos hôtes est le plus long priorité Donc la formation des jeunes spécialistes -ils seront le miroir de notre pays et qu ils savent parler 5 langues au moins Apolitiques indépendants .
2 - supprimer le Tourisme militaire
3 -supprimer le Aul in one

5.Posté par ali le 06/03/2014 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme Karboul
Notre tourisme est resté à l'état primaire , c'est à dire qu' il n'a pas bougé depuis les années 60..
Nos Hôtels sont des dortoirs ou plutôt des prisons ouverts à ciel ouvert ..le touriste mange ..se baigne ...mange ..puis se couche ..c'est la routine pour 7 jours..

6.Posté par ABSI le 06/03/2014 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Depuis mon jeune âge,j'ai fréquenté les hôtels,ce qui m'a donné un regard de critique que l'on juge favorable.Après,m'être rendu compte que les choses tournaient mal dans mon bled , je me suis tourné vers les voyages en croisières;ce qui m'a donné l'impression de résider en hôtel flottant . A chaque escale, je découvrais un nouveau coin avec une autre mode de vie.Cela ne m'a pas empêché de penser à mon cher pays.
MME Amel Karboul
Je suis très fier de vous et je vous souhaite beaucoup de Courage .
BONNE CONTINUATION
Respectueusement Vôtre

7.Posté par BOUAMOUD Habib le 07/03/2014 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Secteur Touristique en Tunisie
Malheureusement, cherchant à accroître les rentrées de devises le facilement possible, nous nous sommes mis à brader notre beau pays, contrairement à nos frères marocains, avec des prix trop Dumping, HUMILIANTS POUR NOTRE CHÈRE TUNISIE. Il est alors temps de réviser le tir et de SAVOIR VENDRE LA DESTINATION TUNISIE à son juste prix, à sa juste valeur, celle qui remplit nos cœurs et notre fierté.

I/ Les séjours dans des hôtels de luxe doivent être payés à leurs justes prix, plus d’exonérations, plus de braderies, plus de produits financés par la caisse de compensation sur le dos du citoyen tunisien, LE ZAWALI. Nos hôteliers se sont habitués aux mannes des subventions et exonérations de l’État, sans contribuer à l’effort national. Pire, ils arrondissent leurs manques de gains avec les touristes européens, par des prix trop forts sur le TOURISME INTERIEUR, MAGHREBIN & ARABE : Algériens, Libyens et Tunisiens payent des prix trop forts comparés à ceux dont bénéficient les européens (Séjour d’une semaine dans un hôtel 4 étoiles à Jerba en Août 2013 avec Vol A/R Allemagne-Jerba au PRIX de 120 €, le tunisien paye la nuitée avec un prix soi-disant réduit à 85 DT, avec des minus sur les services).
Une Bonne Gestion serait de mettre une tarification adéquate pour que le Tourisme local puisse garantir le remplissage des hôtels sur toute l’année et assurer leurs fonctionnements rationnels et les rentabiliser en diminuant leurs Coûts et Prix de Revient et Stabiliser leurs Emplois et la Qualité de leurs Services.
II/ La Bonne Gestion aussi, c’est par une meilleure Gestion des Coûts et une Rentabilisation du patrimoine mis à leurs dispositions. Je m’explique :
1. La consommation de l’eau douce + produits chimiques des les piscines à 2 pas de la mer : UN GASPILLAGE DE NOS RESSOURCES D’EAU DOUCE AU DETRIMENT DU CITOYEN TUNISIEN, DU ZAWALI, plus les frais des autres produits chimiques qui vont détruire la flore maritime loin devant les plages environnantes des hôtels. Utiliser l’eau de la mer par pompage dans les piscines sera plus économiques, plus sanitaire et plus écologique.
2. Le parcs et jardins qui peuvent être plus agréables et plus rentables s’ils sont cultivés avec nos arbres fruitiers, des légumes bio, … Les Coûts de Restaurations seront bien réduits avec la qualité en plus : Un touriste qui ira chercher ses fruits directement dans le jardin sera plus comptant et ne verra pas la différence du prix avec ceux des autres marchands de légumes et fruits. Le travail des jardiniers sera plus valorisé, et fera gagner plus d’argent aux hôteliers qu’ils ne pensent.
3. Bannir les espaces de gazon (trop consommateur d’eau d’irrigation) et les ajouter aux espaces d’arbres fruitiers et de cultures maraîchères, des bancs de repos pourront être introduits dans ces espaces pour ceux qui cherchent des coins plus tranquilles, ….
4. La gestion des déchets et restes alimentaires dans quelques élevages de volailles : poules, dindes, canards, oies, perdrix, … qui feront un attrait supplémentaires pour les vacanciers et leurs enfants, en plus d’assurer un pourcentage des provisions par autoproduction qui s’ajoutera pour diminuer les coûts et rentabilisera plus l’établissement hôtelier.
5. Une tour de compostage produira du gaz méthane qui servira à la cuisine, le compost avec les déchets de l’élevage des volailles, ci-précédemment mentionné, serviront d’engrais Bio pour les cultures maraîchères et les arbres fruitiers.
III/ Limiter les hôtels bas prix à des investissements pas coûteux qui peuvent accueillir plus de jeunes et autres sans offrir le luxe, juste un confort et un dépaysement et surtout de l’animation et un service fraternel typiquement avec le charme tunisien.
Je vous cite un exemple vécu à Jerba en 1970 : Un ami a construit un « KHOSS » = baraque avec bronches & troncs de palmiers où il accueillait les touristes des hôtels environnants (Sidi Mehrez) pour des soirées musicales jusqu’à l’aube en servant des boissons et des plats à la demande à de très bas prix comparés à ceux des hôtels limitrophes, et tout l’espace du Jnen de palmiers et autres arbres offrant un cadre plus romantique. Bref, ses recettes étaient meilleures que celles de l’Ulysse Palace.
Combien pourrons nous investir en de petites unités hôtelières pas coûteuses et quelle en sera la rentabilité. Celles-ci ne coûteront rien de Devises pour leurs investissements et peuvent être gérées même à l’échelle familiale avec une rentabilité élevée, et surtout ne pas Subir les mauvais coups des Tours Operators.
IL EST TEMPS D’ARRÊTER L’INVESTISSEMENT EN HÔTELLERIE DE LUXE QU’ON BRADE À DE TRÈS BAS PRIX AU DETRIMENT DU CITOYEN TUNISIEN.
IV/ Le Tourisme de Shopping : Encourager les Touristes à venir faire du shopping en Tunisie en abolissant le système de TVA actuel et le Remplacer par une Taxe Unique de 2 à 5% sur le Chiffre d’Affaires de tous les produits sans aucune exclusion, le pain compris. Ceci entraînera obligatoirement une baisse des prix industriels de 15% au moins. Le patronat doit entrer dans le jeu car ils vont bénéficier d’une plus grande demande locale des citoyens et des touristes et étrangers qui viendront s’approvisionner en Tunisie, réduiront leurs Coûts et prix de Revient, donc leurs marges bénéficiaires. L’État, en réduisant la TVA, gagnera plus de Recettes fiscales par le biais de cette Taxe Unique (équivalente à TVA sur les Ventes déduites de celle des Achats).
V/ Le Tourisme Culturel est à remettre sur le tapis : Notre Tunisie en est si riche que le visiteur étranger bien servi, aimera y revenir. Plusieurs atouts dans chaque coin de notre cher pays du Sud au Nord et de l’Est à l’Ouest. Dans chaque coin on trouvera une spécifité culturelle à exploiter : Gastronomie, Arts & Traditions, Sites archéologiques,…
VI/ Le Tourisme Santé : Notre proximité de l’Europe et nos compétences médicales seront à exploiter pour rendre des services médicaux avec un plus de convalescence touristique.
…..

8.Posté par Bouraoui Bechir le 08/03/2014 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certes le tourisme tunisien a besoin d'être restructuré. La Tunisie, riche de sa belle nature et de son histoire a de quoi enrichir son produit touristique, cependant, qu'on le veuille ou pas le tourisme balnéaire reste la pierre angulaire. Éloignez vous 100 mètres d'un hôtel, vous serez choqué par un paysage enlaidi par les divers immondices et notamment souillé par du plastic gluant! Le touriste veut se promener le long des plages et ne pas rester cantonné dans un hôtel fut il tout en or et en marbre. Dégoûté, il ne reviendra plus et portera chez lui une image triste de notre cher pays, ce qui portera préjudice énorme à notre Tunisie. Priorité donc à la propreté de tout notre littoral. Une politique de sensibilisation du citoyen doit être entreprise en urgence accompagnée bien sur d'un nettoyage régulier du littoral, miroir de notre cher pays. A bon entendeur salut!

9.Posté par Tarek Souguir le 08/03/2014 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
je suis un ex directeur général d hotel depuis 1972 j ai débuté ma carrière en qualité de directeur de restauration j ai ouvert qqs hotels et enseigné la gestion hoteliere je suis pret à apporter qqs conseils pour promouvoir ce secteur imortant pour le pays et avez besoin de l expérience des anciens formés qui ont débuté l hotellerie en tunisie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com