Loading


American Airlines passe en Chapter 11 et change de Pdg

l’impact sur le réseau serait minime


La troisième compagnie américaine derrière United/Continental et Delta passe, elle aussi par la case Chapter 11 pour se refaire une santé financière. Les vols sont opérés normalement et son nouveau PDG, Thomas Horton, a déjà laissé entendre que l’impact sur le réseau serait minime.



American Airlines est particulièrement impactée par une dette importante qui a quasiment doublé d’une année sur l’autre. - Photo DR
American Airlines est particulièrement impactée par une dette importante qui a quasiment doublé d’une année sur l’autre. - Photo DR
AMR, la maison-mère d’American Airlines s’est placée sous la protection de la loi sur les faillites pour renégocier avec ses créanciers le poids de sa dette et définir de nouveaux accords salariaux.

Le nouveau Pdg Thomas Horton qui remplace Gerald Asprey a laissé entendre que les opérations ne seraient que très faiblement impactées par la restructuration.

Ce qui était étonnant c’est qu’American Airlines qui transporte 240 000 passagers quotidiennement, ne se place pas sous la protection de la loi sur les faillites - le fameux chapter 11 - plus tôt.

En effet, sur les neuf premiers mois de l’année, elle a été la seule des grandes compagnies américaines à enregistrer un résultat opérationnel négatif alors que son chiffre d’affaires a progressé de 8,7% par rapport à la même période de 2010 : une perte de 270 millions de dollars dont 162 millions sur le seul troisième trimestre, pour un CA de 9,9 milliards sur les trois trimestres.

Dette qui dépasse les 880 millions de dollars

Il faut dire que ses concurrentes ont toutes eu recours au chapter 11 dans les années qui ont suivi le 11 septembre 2001, la dernière en date étant Delta en 2005.

Le Chapter 11 permet de geler la dette et de la renégocier avec les créanciers.

Parallèlement, il oblige à définir et appliquer un plan de restructuration qui, au bout du compte, laisse les compagnies plus affûtées.

American Airlines est particulièrement impactée par une dette importante qui a quasiment doublé d’une année sur l’autre. Elle dépasse désormais les 880 millions de dollars.

La compagnie qui a passé très récemment une méga commande de 460 appareils, compte encore dans sa flotte des avions trop gourmands en kérosène. Son coût en kérosène a pris 40% par rapport à l’année dernière.

Mais surtout, la compagnie qui emploie 78 000 collaborateurs, traîne depuis longtemps des conflits larvés avec les syndicats représentant les différentes catégories de personnel, et notamment avec les pilotes.

Le chapter 11 lui permettra de renégocier les contrats de travail et éventuellement de licencier.

Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 29 Novembre 2011
Lu 2594 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Octobre 2014 - 09:59 Air Astana : Paris – Astana dès mars 2015














BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.