TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Aps : le coût des sinistres s'est élèvé à 3,47 millions d'euros


Rédigé par Shiraz Bazin Moussi à Paris - redaction@tourmag.com le Mercredi 25 Février 2004

''A la date d’aujourd’hui la profession est fragilisé à son maximum'' c’est ainsi qu’Oliver Delaire, Président de l’Aps, a débuté la présentation des résultats de l’association. Ces trois dernières années ont vu se multiplier les sinistres et la cession de nombre de points de ventes. 2004 devrait être l’année de tous les dangers pour nombres d’adhérents dont les finances ont été mises à mal par les difficultés liées à l’actualité, mais également inhérentes à notre secteur d’activité.



Pour la première fois depuis 1997, l’association affiche un exercice déficitaire de 189 330 euros. Le coût des sinistres s’élève à 3,47 millions d'euros dont 65 % sont imputables à trois adhérents : HB voyages, Mond Event et Nuances du monde.

Mais globalement l’année dernière est clairement un mauvais cru pour la profession qui a vu 107 cessations d’activité, dont 42 concernaient les adhérents de l’Aps. Un chiffre positif toutefois, celui du nombre d’adhérents qui enregistre une progression de 3 % par rapport à 2002.

Ces difficultés n’entravent cependant pas les initiatives au sein de l’association et l’année 2003 a été marquée par la mise en place de nouveaux services : dont l’Observatoire des Litiges et Réclamations.

Festival Croisières : Olivier Delaire se dit confiant

Ce programme qui s’articule autour de trois réunions par an, dresse les tendances de consommation des clients à travers leurs réclamations, le tout appuyé par des conclusions et des recommandations d’un spécialiste en tendances comportementales. Ceci en plus des premiers programmes de formation en ligne, de la création d’une cellule de réflexion sur le développement durable et d’un service consommateur.

Mais l’actualité a vite pris le dessus, à commencer par la situation de Festival Croisières et les incidences d’un éventuel dépôt de bilan sur les adhérents de l’association. Olivier Délaire ne cache pas sa préoccupation “Car si dépôt de bilan il y avait, le croisiériste pourrait tirer dans sa chute les acomptes d’une vingtaine d’agences spécialisées dans les croisières “. Mais le président de l’Aps se dit plutôt confiant quant à une solution de sauvetage de la compagnie.

Autre sujet d’actualité, la polémique autour de la loi de 92, objet d’un débat houleux depuis quelques semaines. Olivier Delaire s’est dit favorable au maintien de la loi de 92 telle qu’elle existe “Notre position a toujours été claire sur cette question.

La licence est une marque de savoir-faire

La licence est la marque d’un savoir-faire et d’une garantie pour nos clients. Et les associations ne répondent pas à la même logique marchande et surtout à la même prise de risque financière que cela comporte ; c’est une façon de sauvegarder notre profession“.
Profession plus que jamais en crise de confiance et de reconnaissance auprès du grand public. C’est dans cette optique que l’association sera présente lors prochain SMT afin d' "informer, rassurer et expliquer".

Seront abordées notamment les questions de responsabilités juridiques et médico-sanitaires, nerfs de la guerre du tourisme en ces temps de Sras et de grippe aviaire.

L’Aps espère ainsi contribuer à la réconciliation du consommateur avec son agence : Une autre façon de sortir de l’ombre et de rassurer les plus frileux. Et Oliver Delaire de conclure ainsi "Pour 2004, souhaitons que le pire soit derrière nous".

Lu 794 fois
Notez


1.Posté par emilie.rodot@quartier-libre.fr le 25/02/2004 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'APS n'a qu'à arrêter plus tôt l'activité de certaines sociétés avant que celà ne lui coûte trop cher !!!!!!!!!!

2.Posté par frédéricledieu@aol.com le 29/02/2004 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'APS se soucie des problèmes suite aux fermutures d'agences qui ne pourraient se relever des problèmes de festival croisières. Celà est très bien mais soulève une autre polémique ...

Les représentants des armateurs (FESTIVAL France par exemple) cotisent en fonction de leur volume d'affaire ce dernier étant réalisé par des agences puisque ladite compagnie ne vend pas "en directe".

Ces agences, elles lorsqu'elles sont membres cotisent également.

Bilan 2 cotisations, pour une vente, mais l'agence qui ne se voit pas dans l'obligation de fermer ses portes doit suporter les erreures qui, à priori, sont garantie par l'APS !!!

Doit-on en déduire que le métier de directeur d'agence de voyages en plus d'être une activité à haut risque, vous "condamne" à être déclaré non responsable mais COUPABLE !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com