TourMaG.com, 1er portail des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading




Arnaqués par leur agence de voyages, 384 passagers ont été bloqués aux Comores

Retour prévu ce mardi 21 août 2012


Quelque 380 passagers français, partis en vacances aux Comores les 18 et 25 juin 2012, se sont retrouvés bloqués sur place à Moroni. En cause, une arnaque de leur agence de voyages à Marseille, qui a annulé tous les retours avant de déposer le bilan.



Ce n'est pas une première, et pourtant le scénario n'aurait pas dû se répéter...

Les 18 et 25 juin derniers, 384 Marseillais d'origine comorienne sont partis en vacances aux Comores à bord de la compagnie Comores Aviation Airline, profitant d'une promotion de l'agence Méditerranée Europe Tourisme (MET), basée sur le Boulevard des Dames, à Marseille, selon l'AFP.

Loin d'imaginer qu'il s'agissait d'une arnaque, ils se sont pourtant retrouvés bloqués au retour un mois plus tard à Moroni, après que l'agence, qui leur avait délivré les billets, eut annulé tous les retours et annoncé le dépôt de bilan.

Une centaine de passagers, qui en avaient les moyens, ont pu repartir à leurs frais sur d'autres compagnies, a indiqué Abdillah Mouigni, le secrétaire général au ministère comorien des Transports et du Tourisme.

Les 280 autres Français devraient être rapatriés ce mardi 21 août, selon l'AFP qui cite le directeur de la compagnie Comores Aviation Airline, Jean-Marc Heintz.

"Ils devraient être acheminés vers La Réunion par la compagnie Air Austral, puis sur Paris par Air France", a précisé Ali Abdou, de l'Aviation civile comorienne.

Cette arnaque n'est pas une première. "Chaque été, des ressortissants comoriens résidant en France sont victimes d'arnaques de la part de compagnies peu scrupuleuses qui offrent des tarifs alléchants puis disparaissent".

L'éternel problème réside dans le fait que "légalement, rien n'empêche ces compagnies de revenir avec leurs prix trop beaux pour être vrai" l'année suivante, indique le quotidien La Provence.

Pourtant, "cette année, le dossier était techniquement bien ficelé, le gouvernement avait eu toutes les assurances, on ne pouvait pas imaginer l'arnaque", selon Abdillah Mouigni.

Affaire à suivre...

Rédigé par La Rédaction le Mardi 21 Août 2012
Lu 2424 fois

Tags : comores

Notez


1.Posté par baxter13000 le 21/08/2012 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On nous parle d'arnaque mais monsieur Brahim DJELLOUADJI le gerant de Méditerranée Europe Tourisme (MET) etait aussi cogréant d'une ancienne boite déjà liquidée là aussi à Marseille (EUROMED TOURISME), d'autre part il évoque lui-même des "subventions du Ministere du Tourisme" a travers son association "pour rapprocher les peuples" qui consistait à organiser des regates entre la France et l'Algerie : il en parle lui meme sur son blog > brahimdjellouadji.blogspot.fr
L'état subventionne ce genre d'individu et ensuite paye les pots cassés pour rappatrier les voyageurs malheureux.

2.Posté par Cépanouvo le 22/08/2012 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
malheureusement, voir réaparaitre des gougnaffiers avec plusieurscasseroles au fesses n'est pas un phénomène nouveau. On s'en étonne toujours mais il faut croire que ces personnages ne sont suivis ou alors bénéficient d'appuis....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com