TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Artouste : faillite d'une station de sports d'hiver

9 remontées mécaniques et 13 pistes fermées


Rédigé par La Rédaction le Mardi 16 Novembre 2004

Artouste, l'une des trois stations de ski alpin des Pyrénées-Atlantiques, a mis la clef sous la porte pour la saison en raison de difficultés financières. La municipalité de Laruns (Pyrénées-Atlantiques) propriétaire du site, a décidé lundi soir de laisser les 9 remontées mécaniques et 13 pistes d'Artouste fermées pour la saison 2004/2005.



Artouste : faillite d'une station de sports d'hiver
"Une décision douloureuse", a commenté André Berdou, le maire PS de Laruns, bourgade de 1.400 habitants située en vallée d'Ossau à une vingtaine de kilomètres de la petite station.

Le conseil municipal, réuni lundi soir, a constaté l'échec de négociations avec un gestionnaire privé, Altiservice, pour l'exploitation du site et a parallèlement repoussé un projet, déposé par l'opposition, pour l'exploitation directe de la station par la commune.

La réunion a été houleuse et le vote pour la fermeture s'est fait à une voix près. A l'extérieur de la mairie, environ 600 personnes --commerçants, employés saisonniers et propriétaires d'appartements à Artoustes-Fabrèges-- manifestaient bruyamment pour l'ouverture de la station, à l'appel d'un "Collectif pour la survie d'Artouste".

Des déficits d'exploitation chroniques

"Nous sommes très déçus. On espérait un retournement de situation qui n'est pas venu", a commenté Isabelle Sanchette, présidente de ce Collectif et commerçante à Artouste-Fabrèges.

Les membres du Collectif se réuniront mardi soir pour étudier les possibilités de dédommagement ou compensations financières pour la vingtaine de commerçants que compte la station mais aussi pour les propriétaires des 300 appartements d'Artouste.

"Le maire nous a bien dit que la décision de fermer lui était douloureuse, mais il ne nous a rien proposé en contrepartie", a commenté Mme Sanchette. Depuis son inauguration en 1967, cette petite station enclavée enregistre des déficits d'exploitation chroniques. Vers la fin des années 70, elle avait déjà dû fermer en raison de problèmes financiers.

Les pertes d'exploitation sont aujourd'hui estimées à 500.000 euros par an alors que le nombre de skieurs (55.000 forfaits journaliers vendus en 2003/04) s'avère trop faible pour rentabiliser les installations.


Le petit train touristique, relie le lac de Fabrèges au lac d’Artouste, à plus de 2000 mètres
Le petit train touristique, relie le lac de Fabrèges au lac d’Artouste, à plus de 2000 mètres
Rouvrir fin 2005 pour l'exploitation du "petit train d'Artouste"

Laruns espérait trouver un partenaire privé pour relancer la station et avait engagé en ce sens des discussions avec Altiservice, filiale du groupe Suez qui gère les stations pyrénéennes de Saint-Lary, Luchon et Font-Romeu.

Les pourparlers ont capoté en raison essentiellement de divergences sur les conditions financières. Altiservice demandait à la commune un plan d'investissement de 13 à 15 millions d'euros pour moderniser les installations, étendre le domaine skiable et augmenter les capacités d'accueil, afin d'améliorer la rentabilité.

Etant donné sa situation financière, un tel effort était impossible, tranche le maire de Laruns. Mais pour l'avenir à moyen et long terme de la station, "les jeux restent ouverts", assure-t-il.

L'objectif est de rouvrir fin 2005 et de permettre l'exploitation estivale du "petit train d'Artouste". Ce chemin de fer situé à 2000 mètres d'altitude et long d'un dizaine de kilomètres, draine chaque été des milliers de visiteurs.
A l'inverse de la station de sport d'hiver, son exploitation est parfaitement rentable.


Olivier THIBAULT (Afp) - redaction@tourmag.com

Lu 3406 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com