TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Associations/AGV : ''On fait le même métier, mais dans des structures différentes..''

une association fait un distinguo intéressant


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Mardi 9 Mars 2004

Après les réactions virulentes des AGV concernant le projet d'octroi aux associations d'une licence, nous laissons la parole à l'une d'entre elles qui, à juste titre, fait le distinguo entre 2 catégories d'asso : celles assimilées à de véritables entreprises et qui à ce titre payent exactement les mêmes charges et les autres. Le portrait dépeint est tel que l'on se demande pourquoi ces structures conservent encore la forme associative...



"Bonjour à tous,

Désolé de "m'introduire" dans votre monde. En effet, je travaille depuis 6 ans pour une de ces associations qui vendent des voyages. Mais avant tout, je voudrais apporter quelques précisions :

1° Je ne suis pas un "non pro" comme disait Mr Cosentino. J'ai une maîtrise en Tourisme (Bac +4), j\'ai organisé le back - office de l'association et mis en place l'ouverture des comptes chez les TO. Pour obtenir l\'Agrément Tourisme j'ai dû batailler avec la Préfecture pour démontrer la recevabilité de notre requête : les diplômes, la RCP et la Garantie Financière. Autant vous dire que le Loi de 92 je la connais en long et en large.

2° Les associations ont autant de charges sociales qu'une société : TVA, URSSAF, cotisations salariales et patronales, taxe professionnelle et d\'apprentissage. Si les AGV cotisent au SNAV, nous on est adhérents à UNAT (Union Nationale des Associations de Tourisme) qui compte parmi ses membres VVF, LVT etc...

3° De plus, les commissions des certains TO accordés aux assos sont de 2 à 8% inférieurs à quelque agence que ce soit. Un exemple : notre asso réalise prés de 800 000 Francs de CA avec FRAM et on est commissionné à 8%. La comm. d'une agence chez FRAM est calculée rétroactivement avec des paliers. Cette comm. peut aller jusqu'à 15% à ma connaissance. Et ceci n'est qu'un exemple, mais le plus fort reste quand même la SNCM qui commissionne que 5% sur les forfaits.

4° Certains TO n'hésitent pas à commercialiser en direct auprès des CE, Amicales, regroupements, etc. avec des baisses qui vont de -5% à -25% (Maeva et Pierre&Vacances). Donc, il ne faut pas stigmatiser uniquement les assos, mais il faut regarder aussi du côté des producteurs.

5° Enfin, je voudrais pour répondre à Daniel Hezard, qui parle (il est vrai d'ailleurs) d\hypocrisie. J'en connais pas mal d'AGV qui vendent aux CE et aux Amicales de Personnel des voyages à -5%, -10% et même à -15%. Sans que les futurs passagers ne demandent pas préalablement des telles remises. Tout simplement parce que l'AGV tient une "permanence" dans les locaux du CE.

Mais dans ce cas, l'agence en cause n'a qu'à se rebeller et vendre les voyages au prix catalogue. Elle a peur de perdre une clientèle potentielle ? En faveur de qui ? De ses confrères ? D'une association ? Peut-être. Mais une autre AGV prendra sa place. Et peut-être celle qui gueulait hier, se la mettra en sourdine demain car elle est concernée.

Je pense Mesdames et Messieurs, que vous ignorez le fonctionnement des associations. M. Consentino disait, je cite "par essence une association n'est pas faite pour faire du business". Vous avez raison, si vous parlez d'une association type Loi 1901 à but non lucratif.

Savez-vous toutefois qu'il existe d'autres catégories d'association ? Les Coopératives, les Unions d'Economie Sociale, Les Syndicats d'Economie Sociale, pour ne citer que quelques-uns. Ils fonctionnent comme une association, mais à vocation commerciale.

Pour finir enfin, je voudrais éclaircir un point : ce n'est pas parce qu'on est une association que les collectivités se bousculent pour nous subventionner. Je dirais même au contraire. Beaucoup des Conseils Généraux, de Mairies etc... qui sont à droite pensent qu'une association est forcément de gauche et je vous laisse deviner la suite.

Nous on ne touche pas un seule centime de nulle part. Et quand on fait des bénéfices on est obligés de les réinvestir. Récemment on a embauché une personne à plein temps. Ce \'est pas une AGV qui fait de bénéfices qui va réinvestir l'INTÉGRALITÉ de ses bénéfices pour l'année d'après. Ca va être un peu, mais pas tout.

On a été emmenés à louer un local commercial, pour faciliter l'accès de nos adhérents. Je suis désolé d'apprendre à Cath de voyailes que les assos ne sont pas faites juste pour "s'occuper des cas sociaux", et que le fait d'avoir un local décent avec un accès direct sur la rue \'a jamais été interdit à personne, et certainement pas aux associations.

Je vous remercie d'avoir pris la peine de me lire jusqu'à la fin, mais pensez qu'on fait le même métier, mais dans des structures différentes."

Lu 1657 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com