TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Automne : en 6 semaines, l'APS a enregistré 12 dépôts de bilan !

le rythme des « défaillances » a doublé en un an !


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 9 Décembre 2008

Durant le premier semestre 2008 le coût des sinistres garantis par l'APS a été assez semblable à celui des trois dernières années. C'est vraiment à partir de juillet dernier, alors que les ventes commençaient à chuter, et surtout en octobre, au moment de la « crise financière » que le rythme des défaillances s'est accéléré pour doubler par rapport à l'année précédente.



Crise économique : les agences de voyages sont dans l'oeil du cyclone...
Crise économique : les agences de voyages sont dans l'oeil du cyclone...
Durant les trois premiers trimestres 2008 le coût brut des sinistres a été d'environ 1,750 M€ (1.890.370 durant la même période en 2007).

Au cours de cette période l'APS a fait partir 1 240 clients représentant un ensemble de 234 dossiers (contre 1 943 clients pour la même période en 2007, 1 404 pour 2 005, 3 439 pour 2005, 3 875 pour 2004...) Pour tout dire l'année 2008 commençait sous de bons auspices.

C'est à partir du mois de juillet, quand les prises de commandes ont commencé à chuter, que les sinistres se sont mis à prendre un rythme beaucoup plus soutenu que d'habitude. Du 1er octobre au 20 novembre 2008, en six semaines, l'APS a enregistré 12 dépôts de bilan !

L'association est dans des chiffres supérieurs aux normes habituelles avec, comme point d'orgue l'affaire Switch. Sur ses 10 000 clients lésés, à fin novembre 2008, 5 575 étaient partis, 425 avaient annulé. Sur les 4 000 clients restants, environ 345 ont annulé leurs départs.

L'APS incontournable, demain...

Sur la totalité de l'exercice de la réassurance (octobre 2007 à fin septembre 2008) le coût des sinistres (sans récupération des contre-garanties) a été de l'ordre de 2,85 M€ contre 1,9 M pour l'exercice précédent.

Sans dévoiler ses sources, Bernard Didelot s'attend à d'autres défaillances durant les mois qui viennent. Dans sa communication le président de l'APS met d'ailleurs en garde ses adhérents.

« Les agences vont connaître des problèmes de trésorerie car leurs clients, notamment en billetterie « Affaires » également en difficulté auront tendance à tirer sur les délais de paiement. Attention à l'effet « domino ».

Je n'ai pas de leçon à donner mais il ne faut pas oublier qu'un bon commerçant n'est pas seulement un bon vendeur. Il doit savoir encaisser. Le client qui ne respecte pas les délais de paiement contractuels met son agence de voyages en danger. »


L'application de la Directive Services va imposer la garantie financière à tous les acteurs ayant une activité touristique. C'est le leitmotiv du moment : « les mêmes droits et les mêmes devoirs pour tous ».

Les agences de voyages comme les associations de tourisme, les agences événementielles, les palais des congrès privés ou publics, les CDT et autres SLA ou CRT devront, entre autres obligations, souscrire une garantie financière.

Sinistres : 2,85 M€ contre 1,9 M pour l'exercice précédent

Et comme les banques de plus en plus plus frileuses se déclarent de moins en moins intéressées par ce type de service, l'APS va devenir un interlocuteur de premier plan. Un interlocuteur à qui l'on reproche souvent sa discrétion en matière de communication.

Notamment, lors de l'affaire Switch. « Nous ne parlons pas parce que nous ne pouvons pas parler ! Nous ne pouvons citer les entreprises en difficulté d'autant que la réalité d'une défaillance demande souvent du temps. Nous ne savons pas tout, tout de suite. Les sinistres évoluent ».

Rappelons que l'APS est l'organisme de garantie collective prévue par le Livre II du Code du Tourisme. Son rôle est de protéger le client consommateur victime d'une défaillance financière d'une agence de voyages adhérente.

Elle n'agit qu'après le prononcé de la liquidation judiciaire. C'est alors qu'elle rembourse les fonds déposés ou assure les départs et les retours des clients en mandatant, le plus souvent, une agence adhérente. Ce fut le cas pour Karavel qui, mandaté par l'APS, a pris en charge les quelque 10 000 clients restés sur le carreau en raison de la très grosse défaillance de Switch.

APS : Bernard Didelot tenté de se re-présenter

La crise ne freine le cours des activités de l'APS. Fin septembre 2008, elle comptait 2 905 adhérents (affiliés compris). Avec les 61 licences, autorisations ou habilitations en cours et les 10 « sous réserve » cela faisait un total de 3 091 membres contre 3 066 à la même époque en 2007.

Au cours du deuxième semestre 2008, l'Association a réuni environ 170 personnes dans le cadre de ses séances de formation gratuites. En dix ans, plus de 1 250 professionnels ont utilisé gratuitement ce service mis à la disposition des adhérents. Ses services (juridique, comptable, fiscal, consommateurs) continuent plus que jamais à être utilisés par les adhérents.

La prochaine Assemblée Générale de l'APS aura lieu le mercredi 8 avril 2009 au Palais Brongniart à Paris. Le moment sera venu de renouveler une partie des membres du conseil d'administration, renouvelables par tiers tous les ans.

Rappelons que le mandat du président de l'APS est quant à lui, renouvelable tous les ans. Bernard Didelot pourrait se re-présenter. Pour le moment ce n'est ni oui ni non. « Je n'ai rien décidé » a-t-il déclaré hier. D'autres candidats sont "pressentis" ou carrément déclarés, tel Richard Vainopoulos, président de TourCom.

Lu 4137 fois

Notez


1.Posté par Gilles Gompertz le 10/12/2008 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Difficile de faire cohabiter "l'incontournable" et le "demi-service" : garantir les voyages à forfait et pas les vols secs signifie-t-il qu'il faut des "agences de voyages" pour les forfaits et que la billetterie relève de "l'épicerie" ?

En ces temps de refonte des textes qui régissent la profession, ne serait-il pas temps de faire un pas en avant, plutôt que deux pas en arrière pour attraper le paquet de kleenex ?

2.Posté par Ilarriak le 10/12/2008 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les agences de voyages, c'est le bois mort du tourisme...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com