TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Avenir des AGV : ''Miroir, mon beau miroir...''

l'art d'enfoncer les portes ouvertes


Rédigé par Jean da LUZ - jdaluz@tourmag.com le Mardi 27 Septembre 2005

Les statisticiens, analystes et autres conjoncturistes, ont l'art d'enfoncer les portes ouvertes. Le "mur du çon" comme dirait le "Canard", vient encore d'être brillamment passé par l'Etude réalisée par ODIT France à la demande du SNAV, étude confiée à KPMG et ITAC et présentée ce week end à Top Resa par Antoine Cachin.



Avenir des AGV : ''Miroir, mon beau miroir...''
Il ne s'agit certes que d'un rapport d'étape mais, très franchement, on peut d'ores et déjà commencer à se poser des questions sur la suite à venir... et les solutions qui seront proposées à la Distribution.

A la place des agences, je ne me ferais pas trop d'illusions (si d'aventure c'était le cas...) et ne compterai pas trop là dessus pour orienter ma stratégie future.

En effet, les grandes tendances de ce qui était censé constituer une "Vision prospective des grands enjeux" pour "développer des stratégies de consolidation et de repositionnement éventuel", sont d'une banalité affligeante.

On chercherait en vain une proposition originale dans ce qui est censé constituer "une étude stratégique sur l'avenir de la profession d'agent de voyages". Mais savez-vous ce que subdore l'étude en question ?

Des poncifs répétés tels une antienne, d'année en année

Je vous le donne en cent comme en mille : les agences de voyage sont menacées par les nouveaux modes consuméristes et internet. Pas possible ! Vous le saviez, vous ?

On nous explique que les "pistes" des évolutions possibles sont : la carte de la valeur ajoutée de proximité, le développement du multi-canal, la mutualisation de moyens, le regroupement et la spécialisation.

Bref, des poncifs qu'on répète tels une antienne, d'année en année, dans les congrès et les conventions réseaux. Quel gâchis de payer des spécialistes pour prédire l'avenir d'un présent déjà passé...

Autre "scoop" : l'important marché potentiel pour les agences de voyage réceptives "malgré un environnement défavorable".
Et que propose-t-on pour y remédier ? Parmi les propositions retenues, le développement de Resinfrance.com, le GDS "arlésienne" de la destination France que même Philippe Demonchy, ex-patron de Selectour n'a jamais réussi à imposer.

De qui se moque-t-on ?

Lu 3719 fois
Notez


1.Posté par philippe beissier, alpilles voyages le 27/09/2005 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je me pose quelques questions à la lecture de l'article d'hier et celui de ce matin.

La 1ere :Antoine Cachin, n'est-il pas le pdg d'une grande enseigne de voyagiste perdant quelques millions d'euros par semestre, et viré sans ménagment par la suite??

La 2eme : combien coute ce genre d'étude, car pour expliquer que certaines agences de voyages sont menacées par le net , il n'est sans doute pas besoin de dépenser beaucoup.

La 3eme : faire du réceptif "france", c'est bien mais avec un portail virtuel qui n'existe que pour faire plaisir et sans doute gagner quelques euros, à ceux qui le promotionnent, c'est vraiment un scoop !!!

Enfin, on apprend tous les jours........

2.Posté par LAURENCE le 28/09/2005 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la seule stat retenue : 58% des gens qui voyagent, viennent s'informer en agence de voyages (donc, nous font confiance?)38% concrétisent en agence de voyages : déperdition 20% = nous n'avons pas assez de "séduction", pour l'emporter sur le NET (et le côté ludique de celui ci, ni la liberté d'horaire de celui ci), pour l'emporter sur la ristourne du C.E., et (ce sont eux qui le disent !)c'est trop long en agence (apparemment pas pour y prendre les infos,
ni les conseils ) mais pour la concrétisation ! pourtant si nous utilisons bien les outils que nous avons , cela va vite !
donc, nous sommes condamnés...à ne faire que de l'info et du conseil ,et donc, pour vivre, à faire payer nos conseils ?...vous avez dit, cela s'appelle consultant ?ah!

3.Posté par DANIEL le 29/09/2005 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis tout a fait en accord avec les constats de LAURENCE et je ne comprends pas que personne ne reagisse en CRIANT haut et fort que nous sommes des conseillers et que nos conseils sont payants
De la meme façon qu'AIR FRANCE a su le faire pour supprimer le commissionement des agences , IL FAUT que le SNAV ; l'APS , les RESEAUX s'accordent pour une grande action natinale sur le tarif des consulations en agence ET EVIDEMENT SE DONNENT LES MOYENS DE COMMUNIQUER sur ce changement ...

4.Posté par The Jack Travel Band le 29/09/2005 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On voudrait pas tirer sur tout ce qui bouge, mais encore une fois on se fout de notre g......
Reste plus qu'à créer une commission au snav pour faire des propositions et trouver des solutions..c'est sûr qu'yaura des volontaires

5.Posté par The Jack Travel Band le 29/09/2005 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut bien faire travailler les copains qui sont dans le besoin..
Et bientôt, avec la réforme que nous propose Georges Colson, y'aura 40 chômeurs de plus ...
Mais c'est de la médisance gratuite, alors on ira pas plus loin ici

6.Posté par Nicole Mazeron le 06/10/2005 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas que les couteux cabinets de Conseils et autres très chers conseillers (cf. Fischer) payés par le Snav aient jamais eu la mission de reflechir sur l'avenir des agents de voyages, petits, moyens et/ou indépendants.
Il est même très clair pour moi, activement participante à quelques commission du Snav, que l'avenir des petits ne s'envisagent chez les grands (ou les gros) qu'en Noir façon Grand Deuil.
Ce qui les étonnent c'est que nous soyons toujours là.
La stratégie globale est bien d'embrigader ou de faire disparaître ceux qui n'acceptent pas les dictats des stratégie globale de façon à se retrouver en comité aussi petit que possible, mais bien sûr dans la seule cour...des Grands.
Mais 80% des emplois dans le tourisme sont dans les PME, au fait, dans les recettes du Snav, elles pesent combien les PME ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com