TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Avertissements du Quai d'Orsay : Côte d'Ivoire, Haïti, Israël, Tanzanie et Nigéria


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Vendredi 26 Mars 2004

Côte d'Ivoire, Haïti, Israël et les territoires palestiniens ainsi que la Tanzanie et le Nigéria, font partie des dernières recommandations du Ministère des Affaires étrangères.



COTE D'IVOIRE

Mercredi 24 mars, en milieu de journée, l'opposition continuait d'appeler à une vaste manifestation le jeudi 25 mars à Abidjan, en dépit de l'interdiction de cette marche par les autorités.

Si cette consigne n'était pas levée d'ici là, il est déconseillé de circuler en ville dans la capitale pendant la journée du 25 mars. Pour les personnes qui auraient prévu de prendre l'avion, aucune assurance ne peut être donnée sur les conditions d'accès à l'aéroport ce jour là.

Avis aux touristes : La Côte d'Ivoire ne peut encore être conseillée comme destination touristique, bien que la situation dans le Sud soit calme depuis plusieurs mois. Avis aux Français se trouvant en Côte d'Ivoire, soit parce qu'ils y résident, soit parce qu'ils y effectuent un voyage d'affaires ou une visite familiale : aucun incident n'a été signalé sur les routes côtières (vers l'Est entre Abidjan et Assinie, ou vers l'Ouest entre Abidjan, Sassandra et San Pedro), ni sur la route entre Abidjan et Yamoussoukro.

En revanche, il leur est déconseillé de se rendre dans les régions au Nord ou à l'Ouest de la ligne reliant Toulepleu et Bondoukou en passant au Nord de Guiglo, de Daloa et de Yamoussoukro, ainsi que dans les zones frontalières du Libéria. 
Source Ministère des affaires étrangères - 24/03/04
www.france.diplomatie.fr

HAITI

Les tensions et les violences dans lesquelles Haïti s'était enfoncé à la suite de la crise politique issue des élections contestées de mai 2000 ont culminé pendant le mois de février 2004. Le Président Jean-Bertrand Aristide a démissionné et quitté le pays le 29 février.

Une force multinationale intérimaire autorisée par la résolution 1529 des Nations Unies à laquelle participent le Canada, le Chili, les Etats-Unis et la France a commencé à se déployer dans le pays dès le 29 février afin de faciliter le retour à l'ordre et à la sécurité.Si la situation de sécurité en Haïti s'est améliorée ces derniers quinze jours, il n'en demeure pas moins que le pays reste encore privé en de nombreux points du territoire de toute force de police.

La restauration de l'Etat et de l'administration sur l'ensemble du pays prendra du temps. A Port-au-Prince, les violences politiques ont cessé mais la délinquance civile semble prendre le relais. Il convient de savoir que toutes les prisons du pays ont été vidées à l'occasion des événements du mois de février et de nombreux criminels se trouvent désormais en liberté.

Dans ces circonstances, il reste recommandé de reporter à plus tard tout déplacement à Haïti qui ne serait pas indispensable. Cet avertissement vaut tout particulièrement pour les personnes qui voyageraient isolées et sans être attendues par des parents, des amis ou des organisations capables de les accueillir dès l'arrivée à l'aéroport ou à la frontière.

ISRAEL - TERRITOIRES PALESTINIENS 

En raison des événements des derniers jours, le risque d'attentats est considéré comme très élevé sur tout le territoire d'Israel pour les prochaines semaines.Les voyageurs devant se rendre en Israel sont donc invités à respecter le plus strictement les conseils généraux de sécurité, et en particulier à éviter d'emprunter les transports en commun et de faire preuve d'une vigilance accrue dans les lieux publics.

La poursuite des affrontements israélo-palestiniens provoque chaque jour de nouvelles victimes de part et d'autre. En Israël, des attentats terroristes visant des civils peuvent intervenir à tout moment. 

En Cisjordanie et à Gaza, la poursuite des opérations militaires israéliennes et le maintien des couvre-feux ou des bouclages rendent risqués et aléatoires les déplacements. Ces tensions et la situation en Iraq et dans la région doivent inciter les voyageurs qui se rendent en Israël, à Jérusalem et dans les territoires palestiniens à faire preuve de prudence et à adopter une attitude de réserve.

Ils sont invités à se tenir informés des développements régionaux et à consulter régulièrement ce site. En particulier, l'accès (à l'entrée et à la sortie) à la bande de Gaza peut être fermé par les autorités israéliennes, sans préavis et pour une durée indéterminée qui peut aller au-delà de quelques jours.

Le risque d'être refoulé à Erez ou de rester bloqué dans la bande de Gaza existe donc pour les ressortissants étrangers.A la suite des récents événements, l'accès à la bande de Gaza, déjà soumis à des procédures de "coordination", apparaît souvent aléatoire.

La fermeture provisoire du point de passage d'Erez peut intervenir à tout moment en fonction, notamment, de la situation sécuritaire.
Source Ministère des affaires étrangères - 24/03/04
www.france.diplomatie.fr

TANZANIE 

Des sources crédibles font régulièrement état d'une menace terroriste en Afrique de l'Est. Nous recommandons à nos ressortissants en Tanzanie une vigilance constante et aux voyageurs de faire preuve de la plus grande prudence notamment dans les lieux à forte concentration touristique. 

En raison des risques de troubles communautaires lors des élections du 27 mars 2004, les déplacements non indispensables doivent être évités entre le 26 et le 28 mars en particulier dans le sud est du pays et dans le nord (région de Jos, Kaduna et Kano).


Source Ministère des affaires étrangères - 24/03/04
www.france.diplomatie.fr

NIGERIA

Le décès par paludisme de plusieurs participants (égyptiens) lors des jeux africains d'Abuja, et des cas de paludisme aïgus au sein de la population expatriée rappellent la gravité de cette parasitose, particulièrement active en cette période de fin de saison des pluies.

Il est fortement recommandé aux personnes se rendant au Nigeria pour de courtes périodes d'envisager avec leur médecin traitant une chimio-prophylaxie adaptée.
De même, lors de votre séjour, la prévention contre les piqures de moustiques est primordiale (utilisation de répulsifs, port de vêtements couvrant le corps...). Toute fièvre doit faire l'objet d'une consultation médicale et des tests doivent être pratiqués au moindre doute (liste des médecins dans la rubrique "Conditions sanitaires").

En cas de fièvre lors de votre retour en France, il est indispensable de signaler à votre médecin traitant votre séjour au Nigeria.


Source Ministère des affaires étrangères - 24/03/04
www.france.diplomatie.fr

video flv_medium_7300_1253257.jpg

Lu 1887 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com