TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





BDV : 'Les données affichées par les comparateurs sont très souvent obsolètes et erronées...''

l'interview de Fabrice Dariot, PDG de Bdv.fr


Rédigé par Céline EYMERY le Jeudi 16 Juin 2011

Fusion de Go Voyages, eDreams et Opodo, arrivée de Google dans le monde du voyage... Comment Bdv.fr, agence encore indépendante, voit-elle arriver tous ces changements sur le marché du e-tourisme ? Fabrice Dariot, son PDG, estime qu'il y a encore de la place pour les challengers qui sauront se différencier et rester attractifs.



TourMaG.com - Quelle vision avez-vous du marché, suite à la fusion de Go Voyages, eDreams et Opodo ?

Fabrice Dariot :
"Lorsqu'il y a une récession économique, le nombre d'acteurs diminue, et les concentrations se renforcent, c'est une règle économique. L'avantage, c'est qu'il y a moins de concurrents à surveiller.

Nous assistons avec ces 3 acteurs, à la naissance d'un géant de la distribution de vols secs, qui va avoir une vraie force de négociation auprès de ses fournisseurs.

Si cet opérateur dominant met en place de bonnes pratiques et des règles strictes en matière de tarifs, de frais de services, et de mise à jour des prix dans les comparateurs, il pourra ouvrir la voie et tous les acteurs suivront. C'est ce qu'on appelle l'autorégulation.

La manière dont ce groupe va appréhender le contenu commercial, l'affichage des tarifs, va forcément orienter le comportement de l'ensemble de ces concurrents. Tout le monde sera obligé de suivre."

TourMaG.com - Vous parlez de bonnes pratiques, que remettez-vous en cause ?

Fabrice Dariot :
"La principale préoccupation concerne le prix des vols secs. Les tarifs sont devenus opaques, avec de nombreux frais. Les règles sont nationales, alors que les entreprises qui possèdent des sites francophones peuvent être basés à l'international.

Autre problème : les données affichées par les comparateurs sont très souvent obsolètes et erronées.

Il faut travailler sur une harmonisation des règles et la transparence des tarifs. Et un opérateur dominant peut donner le "la", en la matière... Il faudrait d'ailleurs, qu'il prenne une position claire sur ces deux sujets."

TourMaG.com - Comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu face à ce géant ?

Fabrice Dariot :
"Nous ne dévoilerons pas nos projets, mais c'est à nous d'être différents. Il faut être attractif et donner envie à l’internaute de venir sur votre site. L'objectif est que le client vienne quand même chez nous.

A côté du leader, il reste de la place au challenger. L'un peu être moins cher, l'autre plus ergonomique, ou jouer sur la fidélité, les pistes sont nombreuses."

TourMaG.com - Google se lance également sur le créneau du voyage, un obstacle de plus ?

Fabrice Dariot :
"Google pour l'instant s'occupe de l’inter-médiation, avec son module d'information sur les vols. Que va-t-il faire ensuite ?

Seul Google peut le dire. Il va sans doute être amené à prendre une part important dans le monde des comparateurs. Il faudra bien sûr suivre cette évolution..."

TourMaG.com - N'êtes-vous pas inquiet face à ces changements ?

Fabrice Dariot :
"La vie d'une entreprise, c'est de gérer l'inquiétude. Dans notre métier, nous sommes inquiets de tout : de la révolution de Jasmin en Tunisie, des éruptions volcaniques, des centrales nucléaires... il faut apprendre à s'adapter. "

BDV : 'Les données affichées par les comparateurs sont très souvent obsolètes et erronées...''
TourMaG.com - Comment se passe l'année 2011 ?

Fabrice Dariot :
"2011 a très bien commencé, nous sommes en avance sur 2010. En revanche, depuis un mois c'est très dur.

La période est pourtant très importante, car c'est maintenant que l'on engrange les réservations pour l'été. A l'arrivée, l'année sera difficile. C'est une tendance assez générale sur Internet.

Peut-être n'est ce qu'un retard à l'allumage ? Habituellement ce genre de retard a lieu lorsqu'il y a un grand évènement comme une coupe du monde ou un championnat du monde...."

TourMaG.com - Comment expliquez vous cela ?

Fabrice Dariot :
"C'est multifactoriel, la Tunisie et le Maroc baissent. L’Égypte n'est pas une destination qui rassure les voyageurs.

Les bénéficiaires sont l'Espagne, l'Italie, et la France, mais ces voyages échappent aux acteurs Internet. Les vacanciers se débrouillent tout seuls. Pour compenser, il faudra miser sur une bonne avant et après-saison."

Lu 2440 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com