Loading


Baher Ghabbour (STI) : ''J'espère avoir réglé nos impayés au plus tard fin octobre 2012...''

l'interview de l'actionnaire-gérant de Sakkara Tours International


STI, Sarl française, fut créée en 1978 par Baher Ghabbour, fils du créateur, en 1972, de l'important réceptif égyptien Sakkara Tours International. Sur le marché français STI fut leader du voyage en Egypte avec une tendance marquée pour une production haut de gamme. La révolution de janvier 2011 a brutalement changé la donne mettant l'entreprise dans un sérieux défaut de trésorerie. Aujourd'hui Baher Ghabbour tient à rassurer ses partenaires.



''En Egypte, Sakkara Tours International n'a rien vendu et la banque n'a rien bloqué.   Il faut savoir que depuis la révolution de janvier 2011, une nouvelle loi interdit aux entreprises égyptiennes de transférer plus de l'équivalent de 80 000 euros par an."/photo JDL
''En Egypte, Sakkara Tours International n'a rien vendu et la banque n'a rien bloqué. Il faut savoir que depuis la révolution de janvier 2011, une nouvelle loi interdit aux entreprises égyptiennes de transférer plus de l'équivalent de 80 000 euros par an."/photo JDL
TourMaG.com - Votre défaut de trésorerie est-il dû au fait que l'argent des clients qui doit vous revenir reste bloqué dans les centrales de paiement des réseaux de distribution ?

Baher Ghabbour. :
"Ce n'est pas la seule raison. Il y la conjoncture, le manque de chiffre d'affaires.

Il est vrai que les réseaux paient entre 30 et 60 jours après le retour des clients ce qui est très pénalisant dans un contexte de crise.

De notre côté nous nous calions sur ces délais pour payer un important réceptif Afrique. Au début de l'été, du jour au lendemain, il a exigé des paiements avant le départ des clients."

T.M.com - Pouvez-vous chiffrer aujourd'hui le montant des impayés ?

B.G.
"Vous comprendrez que je ne le ferai pas par voie de presse. Je peux vous dire que les actifs de STI sont plus importants que son passif. La société est saine.

Je peux vous dire que pas un seul client de STI est resté sur le carreau. Je profite de votre support pour remercier l'ensemble de la distribution qui nous a fait confiance en particulier Adriana Minchella présidente du réseau CEDIV qui s'est exprimée à notre sujet dans vos colonnes.

Je pense aussi à AS Voyages, à Carlson, Havas... Nous avons reçu plus de soutiens que d'insultes !

T.M.com - Au-delà des réseaux de distribution qui ont l'argent, n'y a-t-il pas des agences indépendantes et des groupistes clients qui ont dû, en la circonstance payer 2 fois, la première chez vous avant le départ de leurs clients et la seconde aux réceptifs pour qu'ils acceptent leurs clients ? A cela s'ajoute l'agence émettrice de vos billets d'avion..."

B.G.
:"Toute l'équipe de STI avec Luisa Rouar a fait le nécessaire auprès de ces agences. Nous nous sommes engagés à rembourser les agences indépendantes et les 5 groupistes qui ont travaillé avec nous. Nos billets sont émis par l'agence du réseau CEDIV auprès de qui nous avions mis un deposit. "

''En mai dernier nous nous sommes séparés de 7 personnes...''

T.M.com - Dans un communiqué récent vous annonciez une restructuration de l'entreprise. Avez-vous prévu un plan social ? Il toucherait combien de personnes ?

B.G.
: "Après une année 2011 très difficile STI employait toujours 49 salariés début 2012. En mai dernier nous nous sommes séparés de 7 personnes qui travaillaient sur la destination Égypte.

Nous sommes aujourd'hui 42 et bien entendu mon souhait est de pouvoir garder l'ensemble du personnel. Nous étudions avec Louisa Rouar, directrice générale, toutes les mesures possibles pour éviter un plan social.

Tout en étant une PME de moins de 50 salariés STI a un Comité d'Entreprise et des représentants du personnel.

L'objectif est de définir le chiffre d'affaires à réaliser pour payer les charges fixes... Tout est envisageable. Cette restructuration peut aussi s'appliquer en terme de programmation, au choix des destinations..."

T.M.com - Il paraît qu'en Egypte Sakkara Tours International aurait des avoirs gelés, que le groupe serait contraint de vendre des actifs car sa banque aurait bloqué des fonds...

B.G.
: "Il y a eu beaucoup de fausses rumeurs. En Egypte, Sakkara Tours International n'a rien vendu et la banque n'a rien bloqué.

Il faut savoir que depuis la révolution de janvier 2011, une nouvelle loi interdit aux entreprises égyptiennes de transférer plus de l'équivalent de 80 000 euros par an."
Baher Ghabbour est l'actionnaire-gérant de Sakkara Tours International - DR : M.SANI
Baher Ghabbour est l'actionnaire-gérant de Sakkara Tours International - DR : M.SANI

Nil : Sakkara Tours reprendra les parts d'un TO français

T.M.com - Alors comment pouvez-vous vous y prendre pour apporter de l'oxygène à votre entreprise ?

B.G.
: "Cette nouvelle loi égyptienne permet aux entreprises de transférer à l'étranger des sommes représentants le rachat de biens étrangers.

Je vous donne un exemple : Sakkara Tours va reprendre les parts que détient sur l'un de ses bateaux un opérateur français. Cet argent pourra être transféré en France. Nous avons par ailleurs des actifs en France."

T.M.com - Dans quels délais pensez-vous recevoir cet argent pour régler vos impayés et rembourser les agences indépendantes ?

G.G. :
"J'espère dès fin septembre et au plus tard fin octobre 2012."

T.M.com - Est-ce dans un souci de diversification que Sakkara Tours International a acquis aux Etats-Unis un tour-opérateur spécialisé sur l'Italie et les destinations méditerranéennes, Central Holidays ?

B.G.
: "Il y aussi confusion. Cette acquisition n'a rien à voir avec STI. Il s'agit de SGI, Sakkara Group International. Ce n'est pas le même groupe et ce ne sont pas les mêmes actionnaires. Ce projet courait depuis longtemps.

''Nous avons relevé des éléments qui méritent une procédure pénale...''

T.M.com - Que représente dans votre activité globale Cosmovel un ancien spécialiste de la Turquie que vous aviez repris en 1996 ?

B.G. :
"Cosmovel est un groupiste qui réalise des voyages dans le monde entier. En 2011 son volume d'affaires a augmenté de + 37 % avec un volume d'affaires de 2,7 M€ en 2011 sur un total de 24,9 M€.

T.M.com - Vous avez déclaré avoir engagé une procédure pénale contre l'ancien co-gérant de STI. Que lui reprochez-vous exactement ?

B.G
. : "A la suite d'un audit, nous avons relevé des éléments qui méritent une procédure pénale. Cette procédure a été lancée voici près de deux ans. Les avocats font leur travail.

De mon côté j'ai tourné cette page. L'important, en janvier 2011, était les salariés de STI, leurs clients, leurs produits.

T.M.com - Voyez-vous une relance possible dès cet hiver pour le tourisme en Egypte ?

B.G. :
"Je suis optimiste. Le pays est sur le bon chemin... Cela va prendre un peu de temps. La situation est plus claire depuis l'élection du président. En matière de tourisme, l’Égypte a besoin du soutien des Français."

2011 fut une très mauvaise année pour le TO et 2012 serait encore pire... Jusque fin 2010, l'Egypte représentait 65% de son activité globale. Elle n'en représente plus que 12% aujourd'hui.

Depuis plusieurs semaines le TO connaît de graves problèmes de trésorerie. Le 14 août dernier il en faisait part, ouvertement, à ses partenaires distributeurs leur demandant de prendre le relais auprès des réceptifs.

Rédigé par Michèle SANI le Mardi 4 Septembre 2012
Lu 3503 fois
Notez



1.Posté par Jean-pierre le 05/09/2012 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut arrêter de prendre les agents de voyages pour des idiots ! Tout ça c'est de la com'

2.Posté par Ludovic le 05/09/2012 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une victime de cette terrible crise, de nombreux TO et réseaux subiront cette crise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Juillet 2014 - 09:23 Passion des îles lance la Jamaïque !







Club AGV Premium










eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.