TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Bal des faux culs et Journée mondiale des toilettes... Étonnant, non ?

La Case de l'Oncle Dom (L'édito de Dominique Gobert)


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 18 Novembre 2014

Savez-vous qu'aujourd'hui, c'est la journée mondiale des toilettes ? Authentique. Ça ne pouvait pas tomber mieux, alors que la polémique sur la garantie financière des opérateurs de voyages enfle, sur des odeurs nauséabondes et des rumeurs… de chiottes !



Bal des faux culs et Journée mondiale des toilettes... Étonnant, non ?
Parce que ça commence à puer salement cette histoire.

Et j'ose outrecuider en me demandant qui ment dans cette histoire ?

Sur la garantie, je ne vais pas y revenir, chacun est maintenant au courant.

En revanche, ce que je ne comprends pas, c'est que, subitement, tous les acteurs, certains membres du Conseil d'Administration de l'APST, d'autres aussi administrateurs mais également le Président du Syndicat représentatif des Agents de Voyages, découvrent soudainement l'étendue du nouvel arrêté.

Le patron de TourCom, par exemple, lequel ne manque pas une occasion de distiller quelque désagréableté à l'encontre d'une institution à laquelle il a été élu.

Une institution dont il aurait bien aimé occuper le fauteuil de président, il y a quelques années...

L'APST a organisé, comme tous les ans son séminaire des administrateurs.

Et, comme me le confiait Raoul Nabet, c'est vrai que le séminaire se déroule dans un très bel établissement (un Relais et Châteaux), appartenant de surcroît à Alix Philippon, trésorière de l'APST.

Bal des faux culs et Journée mondiale des toilettes... Étonnant, non ?
Et que la trésorière ne gagnera surement pas sa vie en y accueillant les participants, au prix de la chambre correspondant à un hôtel Mercure 3* et le repas à 40€, vin et service compris.

Pour des administrateurs bénévoles et quelques invités dont le président du Seto. C'est pas le grand luxe !

Mais, et je cite le président de l'APST, ça tient du "caniveau". Ce qui va faire plaisir à Chien Charly, qui lui, adore ça.

Je remarque d'ailleurs que Mossieur Vainopoulos, ainsi que Mossieur Jean-Pierre Mas, lors de l'annonce de la parution du décret de la garantie, sont restés, l'un comme l'autre, plutôt cois.

Et soudain, telle la chasse d'eau dégringolant dans les toilettes (c'est la journée), tout s'est déchaîné.

Nous n'étions pas au courant (comme l'eau), clament-ils quasi en chœur, réagissant à la vindicte de la profession qui estimait ne pas être suffisamment défendue par ses représentants !

Du côté de l'APST, comme du côté du Cabinet de Carole Delga, on se perd en conjectures.

Au Ministère, la réponse est claire : tous les acteurs étaient au courant et le projet a été ouvert dès juin 2014.

Bien évidemment, en bon fouineur, j'ai demandé confirmation écrite au Cabinet, réponse qui ne saurait tarder, on me l'a promise pour lundi.

Quant à l'APST, Raoul Nabet n'a qu'un mot, que je cite en ouvrant ses guillemets : "scandaleux".

Si j'en crois le Président de l'APST, tout ceci n’est qu'un odieux mensonge.

Il aurait convoqué, dès la décision prise par le Ministère, à l'origine de cette nouveauté, un Bureau Extraordinaire (dont R. Vainopoulos) le 31 juillet 2014.

Devant le peu de présence et d'intérêt des intéressés, un second bureau a été organisé le 5 août.

Suivi par un autre le 1er septembre et enfin, pour terminer un 4ème à la mi-septembre.
Auquel était convoqué aussi un représentant de la DGCCIS.

A chaque bureau, l'ordre du jour était consacré à cette garantie et à l'augmentation du taux.

Je devrais d'ailleurs, afin de clarifier les choses, recevoir les PV et les ordres du jour de ces réunions.

Un seul point me fait douter cependant. A chacune de ces réunions, le Président Mas et le Président Vainopoulos ont pratiqué la politique de la chaise vide.

Alors... Faudrait savoir si l'on veut savoir, n'est-il pas ?

Mais surtout ne pas dire, après, "quelle surprise" je n'étais pas informé !

En revanche, et pour être tout à fait objectif, je me demande aussi si (impératrice, désolé), le Président Nabet n'a pas un peu insisté auprès d'un ministère qui n'y comprenait pas trop grand-chose, sur l'histoire des taux…

La réponse viendra très vite. Mais, en attendant de tirer définitivement les choses au clair, force est de constater qu'il y a bien quelqu'un ou quelques-uns qui nous prennent pour des c... dans cette histoire !

Lu 3515 fois

Notez


1.Posté par destination fraud le 19/11/2014 03:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le courage, le vrai, ça n'est pas d'attendre avec calme l'événement ; c'est de courir au devant, pour le connaître le plus tôt possible, et l'accepter. Roger Martin du Gard

2.Posté par VICTOR YACOËL le 19/11/2014 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

3.Posté par Rick Sailor le 19/11/2014 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ami,

Nous voilà donc à nouveau sur le thème du yaka et des faut qu'on.

Sur le fond, vous avez raison mais ce serait mal connaître la politique que de croit que seuls le blanc et le noir pilotent le quotidien.

Mas, Nabet ou Vainopulos sont des "politiques" au sens premier du mot. On ne nait pas Président, on le devient en postulant. Et gagner c'est un vrai boulot de tous les jours.

Que voit-on au final. Raoul ? Combien d'agences ? Mas a t-il géré une agence en propre ces dix dernières années ? Richard cumule les deux. Quand au Ceto son boss est tour opérateur comme le pape François est gérant de discothèque à Rome.

Bref qui a les mains dans le moteur ?
A cette question, la réponses est simple : ceux qui ont le temps. Pas des entrepreneurs mais des retraités !

Ne râlons pas, nous avons ce que nous méritons. Et sur le fond quelles que soient les dates de réunions, le résultat est le même !

D'où mon conseil permanent depuis des années : ne compte jamais sur les autres, joue la perso dans ton intérêt et celui de tes salariés. Ma vision diffère de la vôtre, plus fédéraliste et collaborative. Mais vous aussi cher ami, combien d'agences ? Combien de temps passé à un comptoir ?

Tous ceux qui parlent sont éloignés de la réalité. Il faut le dire
Cela explique tout !

Bien à vous
Votre dévoué Rick

4.Posté par Cosentino Pierre le 19/11/2014 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dominique,

Votre édito à le mérite de montrer à quel point nos instances vont mal.
La communication est désastreuses, les démarches solitaires contraire à nos intérêts.

Mais à ce jour, une seule chose compte : faire supprimer cet arrêté auprès des pouvoirs publics

Ensuite, il sera temps de faire le ménage et de revenir vers le ministère avec des propositions collégiales qui vont dans l'intérêt de TOUS, État, consommateurs et professionnels.

5.Posté par harry cover le 19/11/2014 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
toujours aussi classe !

une vraie madame Irma ..

6.Posté par Rick Sailor le 19/11/2014 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Pierre

"L'intérêt de tous", cela n’existe pas ! C'est une vision primaire et dépassée depuis la mort (pas encore confirmée) d'Adam et Eve.

C'est une simple vision politiquement correct ! Des mots pour des mots
La réalité n'est pas faite de Oui Oui dociles.

Ce sont les maux, les vrais qu'il faut gérer.

Cordialement
Rick

7.Posté par papagolf le 19/11/2014 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bel exemple du mal français.
A pleurer.

8.Posté par JF Rial le 19/11/2014 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Cher Rick,

l'intérêt général existe et sur ce dossier précis il y avait tout à fait moyen de sauver l'APS et d'éviter de doubler les cautions et ce sans préavis. Je ne suis pas ok avec vous sur ce point
De toutes façons ce qui s'est passée est grave au niveau du disfonctionnement de la gouvernance de l'APS
Car soit M Nabet a informé tout le monde et alors on se demande pourquoi personne n'a réagi?
Soit M Nabet n'a prévenu personne.
Dans les deux quelque soit la vérité, la gouvernance a été lourdement défaillante et c'est très grave sur un sujet aussi important.
Une question sinon Rick. Vous dites souvent de choses intéressantes à défaut d'être toujours d'accord avec vous. Pourquoi ne vous identifiez vous pas? Cela apporterait au débat. Vous avez surement vos raisons, les connaitre m'intéresserait.
Bien à vous
JF Rial

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com