TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Baptême du French Riviera Cruise Club


Rédigé par Louis Salvaret le Jeudi 22 Mars 2007

De retour de Miami, l’importante délégation de la Côte d’Azur a procédé le 21 mars à la création de l’association French Riviera Cruise Club qui regroupe l’ensemble des partenaires publics (collectivités, Crt, CCI, gestionnaire de ports) et privés (agents maritimes, réceptifs…) intervenant autour de l’accueil et du développement de la croisière sur la Côte d’Azur et notamment les ports de Nice-Villefranche, Cannes et Antibes qui accueillera en 2007 ses premières escales.



L’activité croisière dans le monde est en forte croissance avec 12,1 millions de clients en 2006 (+65 %). "Au Seatrade, les experts tablent sur une hausse de 8 % par an pour les trois prochaines années", s’exclame Dominique Estève, président de la CCI qui avait conduit la forte délégation azuréenne au Seatrade à Miami. "Trente-sept navires sont en commande sur cette période, et 17 sont destinés à l’Europe et notamment la Méditerranée."

A noter que 98 % de la construction de ces unités se fait en Europe pour 19 milliards de dollars. La Méditerranée reste la deuxième destination au monde. Et en France les ports de Nice-Villefranche et Cannes captent 40 % de cette activité qui procure d’importantes retombées économiques. « Notre volonté est d’élargir la saison. » La compagnie Holland Cruise fera pour la première fois des escales en période creuse (novembre à mars).

Les ports azuréens attendent 625.000 croisiéristes

Pour 2007, les ports azuréens attendent 625.000 croisiéristes amenés par via 586 escales assurées par 48 compagnies. Ils laisseront dans l’économie locale près de 60 ME ! Les dépenses tous types de passagers s’élèvent à 107 euros par jour à Cannes, 92 euros à Villefranche et 66 euros à Nice.

Les passagers têtes de ligne (157 euros) dépensent plus que ceux en transit (85 euros).Plus de 60 % des croisiéristes viennent pour la première fois et 90 % d’entre eux nous font part de leur intérêt de revenir par leurs propres moyens.

D. Estève Président de la CCI
D. Estève Président de la CCI
Seule inquiétude la baisse régulière des têtes de ligne en l’absence d’installation suffisamment vaste pour l’accueil à quai des grandes unités. Les compagnies les plus fidèles sont pour le port de Nice Elysian Cruises (25 escales), Island Cruises (22 escales), Transocean (18 escales) alors que pour Villefrancche ce sont Pullmantour (91 escales), Royal Caribbean International (74), PO Cruises (16)…

Pour les ports azuréens l’heure est à l’amélioration de l’accueil. Et pour la première fois, Vauban à Antibes, infrastructure privée gérée par une Sem va accueillir sa première croisière (compagnie Silversea).

« On dispose dans le bassin de grande plaisance d’un quai de 200 m de long qui permet l’accostage d’une unité moyenne », précise Jean Pierre Gonzalez, président de la sem du port Vauban.

Les croisiéristes pourront débarquer quelques centaines de mètre du Vieil Antibes et du Musée Picasso et profiter d’excursion vers Marineland ou Biot. Pour l’avenir les ports devront s’adapter aux nouvelles contraintes mais l’heure des mega navires de 6.000 places semble révolue.

Les compagnies préfèrent revenir à des capacités plus raisonnables

Au Seatrade, les compagnies préfèrent revenir à des capacités plus raisonnables de 3.000 passagers ce qui est plus gérable, » observe Laurent Monsaingeaon, directeur des ports à la CCI Nice Côte d’Azur.

Pour appuyer le développement de la Croisière le French Riviera Cuise Club, présidé par Jean-Claude de Troch, adjoint délégué au tourisme de la ville de Villefranche sur Mer met en place des groupes de travail sur la valorisation de la destination et son offre touristique, les relations avec les compagnies et une meilleure information du public sur les enjeux de la croisière.

Un diagnostic croisière pour l’Odit France

L'ODIT a finalisé une étude sur la croisière qui sera mise en ligne sur son site Internet avant l’été. A l’occasion de la création du Club croisière de la Côte d’Azur, Christine Bouyer, responsable littoral Odit France est venue présenter les premiers éléments aux membres du club.

Elle a répertorié en France 30 destinations croisières qui ont reçu en 2005, 1713 escales pour 1.571.336 passagers. La France ne génère que 200.000 croisiéristes (5e rang européen avec 7 % des clients). Le pays émetteur en Europe reste la Grande Bretagne (33 %), l’Allemagne (20 %), l’Italie (16 %) et l’Espagne (12 %).

Les retombées varient de 1 à 49 millions d’euros selon les destinations sachant que la dépense moyenne à terre par jour module selon une fourchette assez large de 14 à 150 euros En 2005, le port de Nice Villefrance arrivait en tête avec 410 escales pour 364.902 passagers suivis par Marseille (248 esc., 360.000 pass.), Ajaccio (156, 163.608), Cannes (151, 152.041)…

Pour que la France soit plus performante, l’Etat et les collectivités concernées doivent gommer un certain nombre de handicaps comme l’insuffisance de l’intermodalité aérienne et ferroviaire avec les ports dont les infrastructures sont inadaptées de même que l’accueil à terre.

Lu 1421 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com