TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Baromètre SETO : les voyages à forfait ne s'en sortent pas si mal en 2015/2016

baromètre présent lors du Forum du SETO à Deauville


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 15 Décembre 2016

Le SETO dévoile les statistiques de son Baromètre 2015/2016 de l'activité du tour-opérating français. Pour les voyages à forfait le nombre de clients est en retrait de 4 %. En volume d'affaires, la baisse est de 2%.



Réné-Marc Chikli, président du SETO lors de la conférence de presse du SETO à Deauville - Photo CE
Réné-Marc Chikli, président du SETO lors de la conférence de presse du SETO à Deauville - Photo CE
Au cours de l'exercice 2015/2016 et, plus particulièrement de l'été 2016, les touristes ont largement opté pour des destinations européennes au détriment de celles situées sur la rive sud du bassin méditerranéen.

C'est ce qui a conduit à un manque de capacités, notamment en août, et n'a pas permis aux tour-opérateurs (TO) français de profiter pleinement du potentiel de ventes sur la période.

Malgré ce contexte, le baromètre annuel 2016 du syndicat des entreprises du tour opérating (SETO) fait état d'une baisse du chiffre d'affaires (CA) de ses adhérents de « seulement » 2 %.

"Les capacités ont fait défaut au mois d'août mais aussi en juillet. Si nous avions eu les capacités nous aurions eu un résultat équivalent , voire positif", explique René-Marc Chikli, président du SETO.

Pascal de Izaguirre de TUI confirme en prenant l'exemple de l'Espagne : "Pour la compétitivité de la destination il y aura un problème d'accès au stock global. Par ailleurs les Allemands achètent plus cher et les prix remontent car les hôteliers en profitent. Mais pour le groupe TUI, la problématique d'accès au stock est moins forte"

Entre le 1er novembre 2015 et le 31 octobre 2016, ils ont fait voyager 3 750 926 clients en séjours à forfait, soit 4 % de moins qu'en 2014/2015. La recette unitaire des voyages à forfait gagne, elle 2,1 %, à 1 030 €. Ce qui a généré un volume d'affaires (CA) de 3, 863 milliards d'euros, en baisse de 2 % en un an.

La majorité des voyages à forfait vendus par les entreprises du SETO ont été réalisés sur des destinations moyen-courrier : 2 263 008 touristes (-6 %) pour un volume d'affaires de 1,829 milliard d'euros (-6,2 %) et une recette unitaire de 808 € (-0,3 %).

Les principales destinations sur ce segment sont les Canaries (Espagne) avec 334 988 clients (+9,8 %), la Grèce et ses îles avec 281 858 clients (+3,6 %) et l'Espagne continentale avec 250 172 clients (-4,9 %).

Plus de 70 % de baisse pour la Turquie et la Tunisie

Avec 765 420 clients, la France reste toujours la première destination des voyageurs à forfait français. Elle concentre un volume d'affaires en hausse de 1,4 % à 405 millions d'euros, pour une recette unitaire de 529 € qui gagne 1,7 %.

Quant aux destinations long-courrier, elles regroupent 722 468 voyageurs (-1,3 %) et réalisent un VA de 1,629 milliard d'euros (+2,4 %) pour une recette unitaire de 2 254 € (+3,8 %).

Les principales destinations long-courrier sont la République Dominicaine avec 82 305 clients (-11,2 %), les États-Unis avec 67 834 clients (-16,4 %) et l'île Maurice avec 62 077 clients (+3,2 %). A noter la 4e place de Cuba en hausse de 22,3 % (52 019 clients). Mais aussi la progression de 23,6 % de la Thaïlande (45 206 clients).

Mais d'autres affichent des taux encore plus importants comme, par exemple, l'Iran (+144 %), le Japon (+34,3 %), l'Indonésie (+29,8 %), la Nouvelle-Zélande (+29 %) le Portugal Continental (+27,1 %) et la Russie (+27,1 %).

"Sur Cuba (+22,3%) l'enjeu sera de trouver des capacités terrestres avec l'arrivée des compagnies aériennes sur la destination", précise René-Marc Chikli. Quant aux Etats-Unis (-16,4%), "c'est le taux de change qui a impacté la destination." Idem sur le Canada (-7%).

A l'inverse, d'autres se sont écroulées : la Chine (-32,3 %), le Pérou (-27,2 %) et les Bahamas (-20,1 %). Et sur le moyen-courrier, c'est le cas de la Turquie (-73 %), la Tunisie (-70,7 %) et l’Égypte (-54,1 %).

Forte diminution des ventes de vols secs

Quant aux vols secs, ils représentent 1 654 098 clients (-21,5 %) pour les TO du SETO en 2015/2016. Leurs ventes concentrent 31 % de l'activité totale des entreprises du syndicat. Ce qui représente un recul annuel de 4 points.

Sur ce segment, la France concentre 453 152 passagers (-4,1 %) avec un VA de 85 millions d'euros en repli de 11 %.

Les destinations moyen-courrier en comptent 853 479 (-26,9 %) avec un VA qui chute de 34,6 % à 169 millions d'euros.

Quant aux destinations long-courrier, elles ont attiré 347 467 clients pour les vols secs (-25,3 %) et permis de réaliser un VA de 203 millions d'euros (-29,7 %).

Au global, les adhérents du SETO totalisent 5 405 024 clients, soit une baisse de l'activité de 10,1 % par rapport à 2014/2015. Leur recette unitaire moyenne s'établit à 799 €, en hausse de 4,8 %, et leur volume d'affaires à 4,319 milliards d'euros, en recul de 5,8 % en un an.

Mais les perspectives sont positives pour l'hiver 2016/2017 avec une progression de 7,5 % en trafic des prises de commandes pour les voyages à forfait.

Autre indicateur important : "un positionnement extrêmement fort sur les groupes. Le carnet de commandes est bon, nous sommes aujourd'hui à 50% du chemin", ajoute René-Marc Chikli.

Zoom sur la distribution

Les ventes indirectes des tour-opérateurs représentent 38% de l'activité. Les agences en propre représentent 25% des ventes, tandis que les ventes directes atteignent 62%.

Par typologie de produits, les circuits sont davantage vendus par le canal indirect (52%).

Moyen-Courrier : TOP 5 et Flop 5

Top 5 :
Iran +144%
Portugal : + 27,1%
Russie : + 27,1%
Ecosse : + 26,2%
Bulgarie : +22,4%

Flop 5 :
Maroc : - 27,5%
Suisse : -29,8%
Egypte : -54,1%
Tunisie : - 70,7%
Turquie : - 73%

Long-Courrier Top et Flop 5

Top 5
Indonésie : +42,2%
Vietnam : +33,5%
Japon : +31,3%
Thaïlande : +30,2%
Namibie : +28,6%

Flop 5
Canada : -7,3%
Antilles FR : -15,9%
Etats-Unis : -18,2%
Chine -28%
Pérou : -29,4%

Lu 1629 fois

Notez


1.Posté par westar le 15/12/2016 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

il faut se rejouir des bonnes performances de la Russie, malgré le russian-bashing et le putin-bashing.

comme quoi, les touristes ne suivent pas les hommes politiques


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com