TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Bien-être : jeûner et randonner, une méthode dans l’air du temps ?

l'expérience d'une clientèle qui a testé un stage "Jeûne et Randonnée"


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 18 Mars 2014

La méthode du jeûne diététique créée en Allemagne par le Docteur Buchinger fait des émules en France. Sous l’appellation « Jeûne et Randonnée » une vingtaine d’organisateurs répartis à travers les régions de France se sont regroupés en fédération.



« Jeûne et Randonnée » propose des stages de jeûne diététique d’une semaine de type Buchinger (eau, tisanes, bouillons filtrés et jus de fruits dilués) associée à la marche à pied dans des sites choisis pour leur beauté et leur calme - © pjdespa - Fotolia.com
« Jeûne et Randonnée » propose des stages de jeûne diététique d’une semaine de type Buchinger (eau, tisanes, bouillons filtrés et jus de fruits dilués) associée à la marche à pied dans des sites choisis pour leur beauté et leur calme - © pjdespa - Fotolia.com
« Jeûne et Randonnée » propose des stages de jeûne diététique d’une semaine de type Buchinger (eau, tisanes, bouillons filtrés et jus de fruits dilués) associée à la marche à pied dans des sites choisis pour leur beauté et leur calme.

Leur charte assure un encadrement qualifié aussi bien pour le jeûne que pour la marche. Les produits utilisés sont naturels, biologiques et locaux. Et cela va de soi, les stages excluent l’alcool, le tabac et la drogue.

Rencontre avec Catherine S. qui vient de participer pour la première fois à un stage « Jeûne et Randonnée ». Elle nous livre ses motivations, ses impressions et son ressenti.

TourMaG.com - Pourquoi un tel stage ?

C.S. :
Je voulais remettre les compteurs à zéro, trouver un équilibre dans une alimentation saine. Je sentais le besoin de me détoxifier, de me nettoyer de l’intérieur.

Je voulais aussi faire une pause en me faisant du bien et, je l’avoue, perdre quelques kilos !

TourMaG.com - Quel était le profil de vos compagnons de jeûne ?

C.S. :
Nous étions douze de 32 ans à 71 ans, dix femmes et deux hommes. Mon mari et moi étions dans la tranche haute.

Il y avait un médecin, une directrice de maison de retraite, une conseillère financière, une salariée de Canal +, une jeune maman, deux retraités…

Ce groupe était en grande majorité déjà sensibilisé à la nourriture bio et aux médecines douces.

Nous avons été accueillis par Sébastien le responsable du stage, une quarantaine d’années, mince et sportif, ni gourou ni sectaire.

Ses premières paroles : « Je vous informe sur ma pratique mais vous êtes libres de faire ce que vous voulez, vous êtes en vacances. Ici, on prend son temps, rien n’est imposé ».

TourMaG.com - Quel type d’hébergement aviez-vous ?

C.S. :
Sans être luxueuses, les chambres étaient bien chauffées et confortables. Il y avait une piscine et un sauna, un salon avec la possibilité de voir des films DVD.

TourMaG.com - Comment peut-on marcher dix kilomètres par jour sans s’alimenter ! Cela paraît impossible et proche du déraisonnable !

C. S. :
Détrompez-vous cette expérience m’a démontré que c’était tout à fait possible. L’important est la préparation, ce qu’on appelle la « descente ».

Il est vivement conseillé de supprimer petit à petit certains aliments durant la semaine qui précède le stage. Cela permet d’habituer l’organisme au jeûne complet et d’éviter certains désagréments comme les maux de tête, les crampes, l’estomac barbouillé, la frilosité.

Je me suis préparée sérieusement en supprimant la viande, les produits industriels pour ne manger que des légumes et des fruits les deux jours qui précédaient le stage.

TourMaG.com - Quel était le programme-type d’une de vos journées ?

C.S. :
Grasse matinée jusqu’à 9h00. Nous attaquons la journée par une tisane. Ceux qui se sentent un rien flottant prennent un jus de pomme.

Durant les deux ou trois premiers jours certains ne dorment pas très bien puis les désagréments disparaissent.

10h00 : pour l’assouplissement et la détente nous faisons une série d’exercices à la portée de toutes et de tous.

11h30, départ pour une balade de 10 kilomètres sur les sentiers côtiers du magnifique golfe du Morbihan ou sur l’île aux Moines.

Le groupe marche très bien. Une stagiaire mène la cadence à vive allure. Cela n’empêche pas les discussions et les échanges qui tournent beaucoup autour de la nourriture et des recettes de cuisine.

C’était mon challenge et mon interrogation. Allais-je tenir le coup ? Ma réponse au retour est un grand oui ! C’est comme si mon cerveau se déconnecte de mon estomac, étonnant, même pas faim !

Ces trois ou quatre heures de marche coupées d’une belle sieste au soleil face à la mer dans un silence troublé par le seul ressac de l’océan sont des moments de grande paix.

Au retour au centre je me sens un peu flottante, emplie d’une bonne lassitude. Je profite du sauna et de la piscine. Détente et légèreté du corps et de l’esprit. La zénitude totale. Il y a peu d’amateurs. Dommage pour eux.

17h30, conférence de Sébastien en guise d’apéritif. Tout au long de la semaine il développe des sujets liés aux médecines douces, à l’alimentation, aux pratiques issues de la philosophie chinoise etc.

19h00, diner. Au menu tisane et bouillon de légumes. Les plus gourmands prennent deux tasses. A la fin du stage l’odeur m’écœure un peu. Je n’en prends plus.

Je supprime aussi la tisane. Je préfère l’eau pure. Le dernier soir nous avons une sorte de méli-mélo de légumes et du pain « maison » fait à la farine de petit épeautre. Je n’ai pas pu terminer l’assiette.

20h30, au lit avec un bon bouquin ou séance cinéma dans le salon autour d’un DVD.

TourMaG.com - Vous êtes rentrée depuis deux semaines de ce stage. Votre bilan ?

C.S. :
Mon mari et moi étions plutôt ce qu’on appelle des gros mangeurs.

Depuis quinze jours nous faisons attention à ce que nous mangeons. Au petit creux de 11h00 c’est une pomme ou une orange. Nous avons appris à manger sainement, dans le calme, en prenant notre temps.

Mon mari et moi sommes allés voir notre médecin. Après examen il nous a trouvés physiquement en bonne santé. Mon ostéopathe me trouve plus souple. Nous avons également fait des prises de sang dont les résultats sont bons.

TourMaG.com - Vous avez perdu combien de kilos ?

C.S. :
Mon mari a perdu 3 kilos pendant la « descente » et 8 kilos au stage et moi, 2 puis 4 kilos. Il y a d’autres méthodes pour maigrir.

J’ai surtout fait ce stage pour retrouver la forme et l’énergie, pour me réconcilier avec mon corps et mon esprit. Je ne regrette rien, au contraire, j’ai l’intention de faire ce type de stage au moins une année sur deux.

Lu 5071 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com