Loading


Billetterie aérienne : les arnaques à la carte bancaire se multiplient en France

l'interview de Jean-Claude Journeau, fondateur de l'association de défense "Ave CB"


De plus en plus d'agents de voyages signalent des fraudes ou des tentatives d'arnaques à la carte bancaire lors de la vente à distance de billets d'avion. Jean-Claude Journeau en a lui-même été victime. Depuis, il a créé un collectif de défense des agents de voyages victimes de ces fraudes : Ave CB. Il s'attache actuellement à constituer un dossier complet regroupant le plus de victimes possible pour ensuite déposer une plainte collective et être en mesure de peser sur les autorités. Il fait ici le point sur les activités de l'association et délivre quelques conseils à destination des agents de voyages pour leur éviter de connaître les même mésaventures que lui.



Les fraudeurs usurpent une identité et falsifient ensuite des papiers pour pouvoir réserver et embarquer - DR Fotolia
Les fraudeurs usurpent une identité et falsifient ensuite des papiers pour pouvoir réserver et embarquer - DR Fotolia
TourMaG.com – Comment les fraudeurs opèrent-ils concrètement ?

Jean-Claude Journeau :
"En ce qui me concerne, j'ai été contacté par un soit-disant agent immobilier qui voulait ouvrir un compte client dans mon agence de voyages.

Je lui ai demandé une pièce d'identité, 1 RIB, le bilan de sa société et un Kbis. Nous avons ensuite vérifié les informations sur Infogreffes et dans l'annuaire des sociétés française.

Tout concordait. Par conséquent, nous lui avons demandé un bon de commande signé, une photocopie recto verso de sa carte bancaire (CB) ainsi qu'une autorisation de débit.

Suite à quoi, il nous a commandé un billet d'avion. Notre terminal de paiement par CB a autorisé la transaction. Donc nous lui avons délivré le billet.

Ensuite, ce même individu a passé de nombreuses commandes dans notre agence. Nous nous sommes quand même rapprochés de notre banquier qui nous a dit qu'il n'y avait aucun souci du moment que le terminal CB nous avait délivré le ticket de paiement.

Sauf qu'environ un mois plus tard, je me suis rendu compte que les paiements avaient été rejetés. Nous avons contacté le client qui nous a renvoyé un nouveau numéro de CB.

Mais, par la suite, de nombreux autres paiements ont été refusés.

J'ai alors envoyé une facture à l'adresse de l'agence immobilière qu'il nous avait indiquée. Mais l'agent en question nous a signalé qu'il n'avait jamais passé commande chez nous.

Alors, j'ai de suite été porté plainte pour fraude à la CB et usurpation d'identité. Au total, j'ai subi un préjudice de plus de 100 000 euros.

Avec les conséquences déjà décrites dans l'article précédent.

Après coup, j'ai appris que l'agent immobilier dont l'identité a été utilisée a reçu des factures impayées pour de nombreux abonnements téléphoniques et même pour une maison !

D'autres agents se sont faits avoir car ils n'avaient pas pris assez de précaution. Ils ont accepté un paiement à distance sans vraiment vérifier l'identité de l'acheteur."

TM.com – Mais comment font les fraudeurs pour embarquer ensuite ?

J-C.J :
"Ils nous fournissent des documents d'identité qui, en fait, ont été falsifiés sur Photoshop.

Pour le faire, ils ont juste besoin d'un nom qui existe. Ensuite, ils peuvent créer tous les papiers dont ils ont besoin. Si le numéro du document présenté à l'aéroport correspond à celui donné par l'agence à la compagnie, personne ne se rend compte de rien.

J'ai alerté la Brigade anti criminalité (BAC) et nous avons, ensemble, essayé de les prendre en flagrant délit. Mais, soit, nous n'étions pas en mesure de voir que le document était faux et donc de remettre en question la bonne foi du voyageur, soit celui-ci ne s'est jamais présenté à l'embarquement.

Les services de la BAC en ont déduit qu'il était possible que nous ayons été repérés par des guetteurs."

Les autorités compatissent... mais ne font rien

TM.com – Combien d'agents vous ont contacté pour vous signaler de telles fraudes ?

J-C.J :
"Selon le Journal Officiel, l'association a été créée en novembre 2011. Depuis cette date, une cinquantaine d'agents de voyages victimes du même type d'arnaque se sont manifestés."

TM.com – En février 2012, vous expliquiez que vous souhaitiez profiter de la campagne électorale des Présidentielles pour alerter les candidats. Quels ont été les résultats de cette démarche ?

J-C.J :
"Rien n'a bougé. Même du côté du Syndicat National des Agents de Voyages (SNAV).

En fait, toutes les personnes à qui je m'adresse semblent me comprendre, voire même compatir, mais, finalement, elles ne font rien....

En ce qui concerne l'arnaque dont j'ai personnellement été victime, j'ai quand même réussi à obtenir le numéro de téléphone et l'adresse de l'employeur du fraudeur. Je les ai donnés à la gendarmerie.

Mais, quelques jours plus tard, j'ai reçu un courrier m'expliquant que le Parquet avait décidé de classer l'enquête."

TM.com – Quelles actions menez-vous avec votre association ?

J-C.J :
"Pour l'instant, je m'occupe de regrouper les plaintes de confrères victimes de ces fraudes. J'essaie de constituer un dossier le plus important possible pour, par la suite, être en mesure de déposer une plainte collective.

J'ai également été en contact récemment avec le responsable de la Brigade des fraudes aux moyens de paiements (BFMP) par le biais du collectif.

Malheureusement, il n'a pas pu m'aider. Il m'a expliqué que ses équipes recherchaient plutôt les fabricants de fausses cartes bancaires.

J'ai entendu, dernièrement, une phrase du chef du gouvernement dans laquelle il faisait part de son intention de lutter contre les abus de la finance et des banques.

Ce que je veux leur faire comprendre, c'est qu'il faut également qu'ils s'intéressent à la sécurité des transactions.

J'ai déjà eu des contacts avec le gouvernement sur ces sujets. Mais, le problème, c'est que depuis toutes les équipes ont changé. Je dois tout reprendre à zéro."

TM.com – Quels conseils donneriez-vous à un agent de voyages pour lui éviter de tomber dans les pièges des fraudeurs ?

J-C.J :
"Pour moi, la première chose à faire est de demander l'identité de la personne ou le Kbis, un RIB et un bilan pour un compte au nom d'une entreprise et vérifier ces informations.

En cas de doute sur une CB, il faut également contacter son banquier pour vérifier le paiement.

Le problème c'est que celui-ci répond en général : "si vous avez le ticket de paiement de votre terminal CB, c'est bon." Sauf que ma propre expérience montre que cela n'est pas forcément le cas.

Donc, mon principal conseil serait qu'en cas de doute, il vaut mieux refuser d'effectuer la vente à distance.

J'invite également tous les professionnels arnaqués à me contacter. Plus nous serons nombreux à nous faire connaître, plus nous serons crédibles et plus nous serons en mesure de peser sur les autorités pour les inciter à améliorer la sécurité des transactions."

TM.com – Pour aider les agents qui nous lisent, auriez-vous une liste des noms le plus souvent utilisés par les fraudeurs ?

J-C.J :
"Avant de répondre à cette question, je veux préciser que ce qui peut alerter l'agent, c'est surtout la destination demandée.

En général, le premier billet concerne un vol Paris-Londres ou Paris-Rome pour ne pas éveiller les soupçons. Mais, directement après, il vont commander un vol vers Abidjan, Istanbul ou Madagascar...

Pour les noms, qui reviennent le plus souvent, nous en avons identifiés un certain nombre : M. Lecoutre, M. Le Goff, M. Lepoutre Bertrand, M. Pique Fred, M. Payet Jean Alfred, M. White James, M. Durocher Gérard, M. Delaflore Jérôme, M. Cole Jones et M. Karamardian Nicolas."

Pour contacter Jean-Claude Journeau dans le cadre de son collectif de défense des agents de voyages victimes de fraudes à la carte bancaire, vous pouvez envoyer un mail à ave-cb@orange.fr ou appeler au 06 76 05 15 93.

Rédigé par Pierre Coronas le Vendredi 6 Juillet 2012
Lu 7642 fois
Notez



1.Posté par MD le 06/07/2012 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour obtenir la garantie de paiement de la banque, il faut systématiquement :
- saisir sur le TPV le code confidentiel du porteur de la carte,
- demander un numéro d'autorisation au centre d'autorisation des cartes bancaires.
Dans tous les autres cas, les paiements ne sont pas garantis. (ceci revient à accepter un chèque avec tous les risques afférents à un retour impayé)
Ceci est le b.a-ba des procédures en place depuis de nombreuses années.

2.Posté par Peli Renée le 06/07/2012 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Reçu mail de Microsoft Windows Bill Gates : gain de 250 000 Eu au LOTTO SUISSE. Je n'ai rien demandé et n'ai participé à aucun jeu. Réponse : huissier à ABIDJAN en Côte d'Ivoire. Gains reversés à certains organismes internationaux de santé et médecine. Lesquels ?? Demande : nom, adresse, copie de la pièce d'identité. Cela sent l'ARNAQUE !!!... Ils sont très habiles

3.Posté par RK le 06/07/2012 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de prendre une carte en VPC d'une société à la hauteur de 100 000 € ,il aura fallu prendre un rdv sur place et prendre un café avec le directeur de la boite. c est ce que je fais pour tout Vpc.
FLYMONDE TRAVEL

4.Posté par Driss le 11/07/2012 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On reçoit quotidiennement des demandes de devis, attention cela ne concerne pas seulement les billets d'avion, ça concerne également des réservations d'hôtels...le pire qu'ils demandes si vous acceptez les CB à distance, on m'a même appelé pour faire un test avec le terminal pour savoir si on accepte les VPC.
en 2002, le montant des transactions frauduleuses étaient de 100000 euros environ par AMEX, on a réussi à récupérer 50000 euros et le reste perdu. on a appelé à chaque fois le centre AMEX pour vérifier l'identité de demandeur.
SNAV n'a rien fait pour nous aider, on a envoyé des mails et des lettres recommandées, mais aucune réponse de leur part.
un grand bonjour à FRED SD.

AFS

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >













BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.