TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Bruxelles : le centre belge de la Bande Dessinée célèbre son quart de siècle

Trois nouvelles expos permanentes


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Jeudi 18 Septembre 2014

A Bruxelles, au pays des Schtroumpfs et de Tintin, le Centre Belge de la Bande dessinée (CBBD, affectueusement nommé cébébédé) est un ensemble d’expos permanentes comprenant des trésors de planches et d’objets uniques, ainsi que plusieurs expositions temporaires. Les 4 et 5 octobre 2014, il fête ses 25 ans.



Le ton est donné dés l’entrée : la fusée de Tintin, Spirou, la 2CV de Boule et Bill et Astérix pour accueillir le visiteur - DR : Daniel Fouss, Belgian Comics Center 2013
Le ton est donné dés l’entrée : la fusée de Tintin, Spirou, la 2CV de Boule et Bill et Astérix pour accueillir le visiteur - DR : Daniel Fouss, Belgian Comics Center 2013
« Il était une fois un homme qui ne savait ni lire, ni écrire. D’ailleurs, les mots lire et écrire n’existaient pas.

Pas d’avantage qu’aucun autre. Pour s’exprimer pour vénérer, il inventa le dessin.
»

Et si l’on en croit cet adage, celui que l’on nomme aujourd’hui le 9ème art a été le premier à voir le jour à l’époque rupestre.

C’est à l’aube du 20ème siècle que la BD est née aux Etats-Unis et la Belgique en a été le fer de lance.

Enfants de Belgique Tintin, Bob et Bobette ont été diffusés à 100 millions d’albums.

Ce pays a aussi vu naître, entre autres, Spirou, Blake et Mortimer, Lucky Luke, Gaston Lagaffe...

Cela valait bien un musée, ce qui fut fait en 1989 dans les locaux Arts déco du grand magasin Waucquez.

Le succès a été total : un quart de siècle après, le Centre Belge de la bande dessinée reçoit 200 000 personnes par an. Largement en tête, les Français représentent 41% des visiteurs.

Trois nouvelles expos permanentes

A l’occasion du 25ème anniversaire, trois expositions permanentes ont été ajoutées aux présentations existantes : Salle de lecture, Bibliothèque avec 70 000 exemplaires, espace des grands de la BD édités en Belgique, espace Tintin…

Trois nouvelles expos permanentes sont donc offertes aux visiteurs. Elles remplacent définitivement celles mises en place dans les premières années du cébébédé.

La première exposition est consacrée à l’invention de la BD, la seconde à son art et la troisième à l’architecte Horta, concepteur du bâtiment qui abrite le Centre belge de la BD.

Comme beaucoup de choses la BD a débuté par une invention.

« L’invention de la BD » est donc la première expo que les visiteurs découvrent après le comptoir d’accueil du CBBD.

Elle remplace « La naissance de la BD » et a pour ambition d’expliquer le langage de la bande dessinée à partir de ce que le lecteur connaît.

La présentation fait appel à l’audiovisuel et à l’interactivité. Elle fait la part belle aux précurseurs : peintures rupestres, idéogramme et incunables, jusqu’aux apports majeurs de Hokusaï, Töpffer, Outcault et autres Winsor McCay.

Elle est divisée en six parties distinctes : depuis les origines, l’homme se raconte en images ; Les incunables inventent la grammaire de la BD ; l’imprimerie permet de toucher le grand public ; au XIXe siècle, les journaux racontent des histoires ; l’Enjeu économique et C’est quoi la BD ?

La BD, du processus de création à l’éventail des genres

Balade dans la mezzanine des anciens magasins Waucquez - DR : Photo collection CBBD
Balade dans la mezzanine des anciens magasins Waucquez - DR : Photo collection CBBD
La seconde étape conduit le visiteur à la découverte des états de la BD : du processus de création à l’éventail des genres de la production actuelle.

Dans une première partie, chaque cellule illustre une étape du processus de création : synopsis, scénario, rough et crayonnés, encrage, coloriage et ses techniques jusqu’à la palette graphique.

Dans une seconde partie, l’art de la BD d’aujourd’hui : humoristique, réaliste, expressionniste, roman graphique, BD pour enfants, pour ados, pour tous, BD historique, animalière, didactique, le family-strip, l'héroïc fantaisie, la science fiction pour finir avec le dessin de presse.

Bref un éventail complet des genres de la bande dessinée d’aujourd’hui.

Consacrée à un magasin - comme on en fait plus - la dernière expo permanente raconte l’histoire de la maison Waucquez et du dessinateur des locaux, l’architecte Victor Horta.

Chef d’œuvre de l’Art Nouveau, ces anciens Grand magasins qui abritent aujourd’hui le centre de la BD, ont été inaugurés en 1906.

De sa naissance jusqu’à aujourd’hui, en passant par la vie de la boutique, de sa chute jusqu’à sa rénovation, l’exposition propose la découverte d’une aventure bruxelloise du XXe siècle. Elle offre aussi un choix de BD inspirées par la vie des grands magasins Waucquez.

L’expo est fractionnée en cinq grande parties : Victor Horta et l’Art Nouveau ; La naissance des magasins Waucquez ; Vie et mort des Magasins Waucquez ; la métamorphose d’un chef d’œuvre.

La dernière partie célèbre le mariage du Neuvième Art et de l’Art Nouveau. Fin 1989, les visiteurs découvraient ce temple de la BD.

Heureux hasard du calendrier, la bande dessinée a été portée sur les fonts baptismaux au début du XXe siècle... comme les magasins Waucquez.

Infos pratiques

Centre Belge de la Bande dessinée (CBBD)

Le CBBD, ce sont aussi d’anciens magasins, un chef d’œuvre Art Nouveau signé Victor Horta (1906). Ouvert tous les jours (sauf lundi) de 10h à 18h.

Site Internet :
www.cbbd.be

Lu 1941 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com