TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Canal Selectour : l’outil du futur

Tout le réseau équipé fin janvier 2006


Rédigé par Herve Ducruet - herve.ducruet@tourmag.com le Mercredi 7 Décembre 2005

Disposant d’un budget de 3 M€ voté à l’unanimité par le Conseil d’Administration du réseau, Canal Selectour veut révolutionner la communication en direct. Disposé à l’intérieur des 546 points de vente, il s’adresse aux 100 000 clients hebdomadaires qui rentrent dans les agences. Des messages publicitaires mais aussi des video seront diffusées selon un passage prenant en compte toutes les spécificité de l’agence. Un outil qui semble avoir fait ses preuve et assuré une progression très significative des ventes. Il est actuellement en test dans 13 agences et est rentré en service en début de semaine.



Toutes les agences ne recevront pas le même programme suivant qu’elles se trouvent à Lille où à Marseille.
Toutes les agences ne recevront pas le même programme suivant qu’elles se trouvent à Lille où à Marseille.
« C’est le premier media visuel en agence de voyages et le seul outil de communication qui communique en temps réel », explique Maxime Pollet chef de projet chez Selectour.

Canal Selectour consiste en un réseau d’écrans plasma de 42 pouces déployé dans tout le réseau. Objectif : communiquer sur le lieu de vente de manière réactive et pertinente auprès des 100 000 clients hebdomadaire qui fréquentent les agences.

Par le passage de messages publicitaires, il permet ainsi de favoriser les ventes des produits des partenaires, d’informer et de susciter l’envie tout en créant une ambiance.

« Chaque client passe 20 minutes en moyenne dans l’agence. Ce temps d’attente peut être mis à profit pour lui donner des idées de voyages.

Progression de + 10 % à + 51 %

En outre, en intercalant des video ou de belles images, l’outil a aussi l’avantage de diminuer la perception du temps d’attente à l’intérieur des agences. »

Actuellement en phase test auprès de 13 agences, il diffuse 50 média eux aussi en phase pilote. S’il est encore trop tôt pour mesurer l’impact sur les ventes, les autres clients de ce concept de Digital Media affichent des résultats des plus probants.

« Nick Clake (chaîne coiffeur) a vu ses ventes de produits capillaires progresser de + 35 %, les magasins du Printemps, des hausses de + 22 à + 51 % selon les secteurs, la Française des Jeux est à + 20 %, Carrefour affiche des progressions de + 10 % à + 50 % », explique Jean François Schmidt, Directeur de Brandcorp, société partenaire de Carlipa qui a développé l'outil.

Baisse des investissement pub traditionnels

Selon lui, la chaîne américaine de magasins Wall Mart est aujourd’hui devenu le 4e média du pays, le premier étant CNN. « Cela ne sera pas sans impact sur le budget publicitaire qui devrait diminuer des media traditionnels pour migrer vers les médias intégrés.

« Procter & Gamble ont baissé de – 5 % leurs investissement. Quand à la progression sur le nouveau média, elle devrait atteindre + 25 % », explique Jean François Schmidt.

Quand au contenu du programme, il peut être actualisé en temps réel. « Lagestion est assurée par un centre de pilotage intégré au siège de Selectour qui peut à tout moment modifier les programmes. Ceux-ci seront proposés sous forme de spots, de videos, d’animations flash déclinant les publicités et autres promotions des fournisseurs.

Toutes les agences ne recevront pas le même programme suivant qu’elles se trouvent à Lille où à Marseille. « La programmation propose à la fois une offre nationale et des décrochages régionaux.

Reporting pour les ventes

Coût de participation pour les fournisseurs, de 1 500 à 150 000 €. « Cela nous permet de communiquer vers la clientèle alors que nous ne le pourrions pas si nous passions par un média traditionnel », reconnaît Remy Arca.

Avantage supplémentaire, il permettra également aux salarié des formations en e-learning. « C’est également un bon outil de reporting pour mesurer les ventes », explique Nicolas Delord pour le TO Kuoni.

D’autres TO sont moins convaincus. « Le temps d’attente de 20 minutes dans une agence me semble excessif », explique Bruno Gallois le patron de Marsans.

L’installation des agences a débutée lundi dernier. Canal Selectour devrait équiper l’ensemble du réseau d’ici la fin janvier 2006. Un media qui semble avoir la faveur des réseaux.

Lu 3223 fois
Notez


1.Posté par VINCENT le 07/12/2005 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selectour n a rien invente c'est afat qui à eu l'idée depuis maintenant un bon bout de temps et les premiers ecrans commencent à arriver en agence aujourd'hui.

2.Posté par vincent le 07/12/2005 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M Gallois Patron de Marsans déclare: \" Le temps d\'attente de 20 minutes dans une agence me semble excessif\"
Il lui semble?!
Alors, M Gallois, il me semble à mon tour que le temps d\'attente pour joindre Marsans est excessif, que de se faire racrocher au nez apres 30 bonnes minutes d\'attente est abusif et que votre site internet est toujours inactif.
Je pense qu\'il aurait du essayer de joindre sa resa avant de sortir de telles c..... Car Mr n\'est pas patient et semble choqué devant une telle attente mais il n\'hésite la faire subir aux autres ...

Si qq\'un à l\'email de ce Monsieur ca serait bien qu\'on lui réponde.....
Vincent

3.Posté par Bruno Gallois le 07/12/2005 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il aurait fallu reprendre mon propos complet, à savoir:
"Tous les clients ne restant pas forcément 20mn dans l'agence, auront-ils l'occasion de voir notre publicité sur l'écran ?"
Le raccourci journalistique trahit certes ma pensée mais ne justifie pas l'agressivité déplacée du commentaire. Nous sommes à la disposition du responsable de l'agence concernée pour traiter d'éventuels problèmes d'accès à notre réservation.

4.Posté par Bruno Gallois le 07/12/2005 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il aurait fallu reprendre mon propos complet, à savoir:
"Tous les clients ne restant pas forcément 20mn dans l'agence, auront-ils l'occasion de voir notre publicité sur l'écran ?"
Le raccourci journalistique trahit certes ma pensée mais ne justifie pas l'agressivité déplacée du commentaire. Nous sommes à la disposition du responsable de l'agence concernée pour traiter d'éventuels problèmes d'accès à notre réservation.

5.Posté par Marcel Lévy le 07/12/2005 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
La vente de produits complémentaires aux besoins premiers des clients marche très fort dans l'univers de la beauté et de la parfumerie (prix de vente moyen entre 41 et 85 €, sources LSA). Bref partour ou l'impulsion est mesurable...Dommage que le voyage ne soit pas encore à ce niveau da'ttente ou d'achat.
Toutes les études que nous avons étudiées démontrent que le client doit être "aimanté" par la vitrine avant d'être "ferré" par l'agence (ce qui, après tout n'est que le résumé rapide du mot commperce). On comprend les choix stratégiques très différents des deux réseaux.

Tout cela pour dire que les deux projets, Afat et Selectour, sont différents dans leur conception de base. Pas opposables mais différents et de fait, l'attractivité à mesurer sur les ventes se fera chez les nouveaux clients. Car si l'écran de l'ordinateur est la "vitrine" de la vente en ligne (et dieu sait à quel point ces vitrines sont réussies sur le net), l'écran vidéo lui doit devenir le point d'entrée de l'agence de voyage
.
Le choix dse s'implanter en magasin pour Selectour est basé sur l'occupation du temps d'attente. Seule interrogation, faut il faire attendre avec des images et du SON ou sans le son ? Cela va tout changer dans la perception du produit.

Seul point commun dans les deux projets : la personalisation possible par point de vente, à l'unité....

Bine évidemment, il ne s'agit que de remarques génériques.
Le juge de paix sera le client. Attendons ses réactions,

ML

6.Posté par vincent le 08/12/2005 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon commentaire n'avais pas pour but d'etre agressif mais bien de vous interpeller.Apparamment chose faite . vous dites que vos propos ont etes mal interpretés alors je vais reformuler à mon tour les miens de maniere plus courtoise.Vous semble t'il normal le temps d'attente pour joindre votre réservation actuellement?Pourqoui au bout d'un certain temps d'attente en general superieur à 20 minutes si aucune personne n'a répondu le raccrochage est automatique?( vous pouvez je pense comprendre le mécontentemment d'agents de voyages qui apres avoir patienté un long moment se voit racrrocher en seule récompense de leur patience). Ne pensez vous pas qu'un site internet b to b opérationnel permettrais non seuleument de desengorger la réservation mais égalemment de pouvoir renseigner le client et de concrétiser la vente plus rapidemment?
Et enfin derniere question Ne vous semble t'il pas qu'avec une reservation opérationnelle et un site internet accessible L'agence de voyages et vous auraient plus à y gagner et que cela eviterais à vous comme à nous de perdre des clients?
Voila en toute amitié des questions qui me semblent importantes.

D'autre part notez que je ne suis pas chef d'agence mais juste conseiller Voyages,(mes propos n'engagent que moi) que je n'ai aucun probleme avec Marsans quand à la qualité de ses produits mais que je me permettais simplemment de vous faire remarquer les problemes que vous rencontrez actuellemment.vous vous dite pret à parler avec le responsable d'agence pour traiter des problemes d'acces à la réservation; il serait, me semble t'il ,plus judicieux de regler ce probleme de facon collective et non au cas par cas afin de revenir au niveau de services global dont vous aviez toujours fait preuve.

Je vous souhaite une bonne journée
Amicalemment votre



7.Posté par REDA AKDACHE le 08/12/2005 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour à tous ,
vincent , je crois que tu as oublié de parler du prix que ça coûte à l'agence d'appeler un no payant comme celui de marsans et en plus si tu n'arrive pas à joindre la résa , tu dépense de l'argent pour rien et des fois,prés plusieurs tentativesmême en réussissant à avoir la résa , on a déjà bouffer la com et pire encore le devis sera plus cher que celui de promovac pour le même produit,d'ailleurs le client au bout du compte ne remboursera pas la note de téléphone engagée par l'agence, ni redorer l'image de l'agence qui dans cette situation semble pour le client l'arnaquer vu la diffèrence.
bon àprés on vous dira que promovac s'engage sur de gros volume ,alors pourquoi les to croient ils encore en la distribution,et annonce lors des conventionset des roads shows des chiffres de performence des agences de réseaux où indépendantes.
Brefs,c'etait juste un constat.
bonne soirée à tous.

REDA


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com