TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





« Chèque-vacances Outre-mer » : opé' usine à gaz pour relancer les Antilles !

6 000 chéquiers de 100 euros pour préférer les DOM-TOM


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 2 Mars 2010

Avec les « Chèque-vacances Outre-mer », c'est une nouvelle tentative des pouvoirs publics pour relancer le tourisme dans les Dom par le biais de conditions tarifaires attractives. L'intention est louable mais la procédure est un tantinet usine à gaz...



« Chèque-vacances Outre-mer » :  opé' usine à gaz pour relancer les Antilles !
Marie-Luce Penchard, ministre en charge de l'Outre-mer et Hervé Novelli pour le tourisme, ont lancé ce mardi les « Chèques-vacances spécial Outre-mer ».

Une opération limitée dans le temps et destinée à relancer les départements d'Outre mer.

Ajouter des chèques vacances financés par l'Etat à ceux dont disposent déjà les salariés à condition qu'ils partent aux Antilles en Guyane ou à la Réunion, voilà qui devrait dynamiser le marché.

Tout au moins, c'est l'objectif affiché !

Décidée et financée par les deux ministères, l'opération est mise en oeuvre par l'Agence Nationale pour les Chèques Vacances.

Un total de 6 000 chéquiers de 100 euros est à disposition des touristes titulaires de chèques-vacances qui achèteront en mars et en avril 2010 un séjour pour l'une de ces quatre destinations.

Cette opération, lancée après la haute saison et avant la saison d'été est destinée à soutenir la demande mais aussi à atténuer la forte saisonnalité du tourisme outre-mer.

Opération Outre-mer, mode d'emploi

La procédure, pas si simple, demande qu'on s'y arrête.

Pour un séjour « tout compris » ou comprenant un aller-retour et un hébergement se déroulant aux Antilles, en Guyane ou à la Réunion, le client d'un professionnel du tourisme conventionné par l'ANCV (ou en cours de conventionnement), qui réglera son séjour avec au moins 200 euros de chèques-vacances pourra, sur demande de sa part adressée à l'ANCV, recevoir le chèque de 100 € financé par l'Etat (par adulte de plus de 18 ans).

Le séjour doit avoir été réservé en agence ou sur internet à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 30 avril pout tout voyage débutant avant le 10 juin.

Ce n'est pas fini...

La demande devra être adressée à l'ANCV par le bénéficiaire dans un délai de 10 jours après la réservation, accompagnée de différentes pièces : formulaire établi par l'ANCV, facture de la réservation émise par le professionnel du tourisme (précisant la part réglée en chèques-vacances), photocopie de la pièce d'identité du bénéficiaire...

Les chèques-vacances attribués dans le cadre de cette opération de promotion ne pourront pas être utilisés pour régler des frais d'annulation de la réservation du séjours.

Des TO qui jouent le jeu

Plusieurs voyagistes engagés sur ces destinations ont lancé de nouvelles promotions.

Ils sont cinq à ce jour : Nouvelles Frontières, Pierre & Vacances, Exotisme, Nouvelles Antilles et Karibéa. D'autres peuvent prendre contact avec l'ANCV pour proposer des offres qui seront relayées.

Le dispositif permet aux touristes potentiels de bénéficier ainsi de deux avantages.

- Un chèque de 100 € émis par l'ANCV par adulte partant vers l'une des quatre destinations pour toute réservation payée au moins en partie avec des chèques vacances traditionnels (200 euros minimum).

- Les promotions mises en place par les professionnels du tourisme partenaires qui peuvent aller de 15 à 50 % de réduction sur des séjours.

De son côté Atout France est chargé d'assurer la promotion de cette opération auprès des marchés émetteurs européens traditionnels que sont la Belgique, la Suisse, l'Italie et la Scandinavie.

Ci dessous en pièce jointe un PDF très complet sur l'opération, les conditions, les formulaires et les produits en promotion

procedure_et_promos.pdf Procédure et promos.pdf  (4.59 Mo)


Lu 5744 fois

Notez


1.Posté par phil le 03/03/2010 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une bonne raison de fuir les Antilles FR. ! ! !

Hors de prix - hôtellerie et hébergement calamiteux - accueil déplorable et maintenant un dispositif Stalino-bureaucratique !! !

2.Posté par Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe le 03/03/2010 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chèque-vacances Spécial Outre-mer : un fort levier financier pour les budgets modestes ; un réel intérêt des principaux tour-opérateurs des destinations des DOM. Une procédure pas si compliquée, quand Michèle SANI nous l'explique.

Main dans la main, Madame Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-mer, le secrétaire d'Etat au Tourisme, Monsieur Hervé Novelli, ainsi que Philippe Kaspi, directeur général de l'ANCV ont oeuvré pour cette production commune de soutien à l’activité touristique vers la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et l’Ile de la Réunion.

Certes s'agit-il d'une opération à court terme, valide deux mois seulement (d'où la nécessité de lui accorder la plus rapide publicité possible), alors que certains professionnels préféreraient qu'on s'attache - aussi - à régler les questions de fond, et donc qu'on s'attaque au long terme.

Pour autant, la mesure est à saluer et il convient de noter plusieurs points positifs majeurs :

- que cette mesure relative aux chèque-vacances profitera aux familles à revenus modestes et représentera un apport financier important pour les bénéficiaires qui souhaiteraient se rendre dans les DOM ; par exemple 400 euros pour une famille de 4 adultes (sous les conditions prévues) ;
- que cette mesure profitera tout autant aux Domiens (en déplacement dans un autre Dom) qu'aux métropolitains ;
- que cette mesure ne risque pas de faire de mal à l'industrie touristique des Dom ; elle ne peut lui faire que du bien ;
- que les abondements et bonifications complémentaires accordés par les professionnels en renforcent l'efficacité économique ;
- et enfin qu'en mettant à exécution son projet chèque-vacances Outre-mer - assez rapidement - le gouvernement a tenu l'un de ses engagements.

La procédure de paiement via les chèques-vacances est par essence plus lourde que les autres. Mais l'implication directe de grands tour-opérateurs dans le processus facilite considérablement la tâche des bénéficiaires des chèque-vacances Spécial Outre-mer.

Et, manifestement, le maître d'oeuvre d'exécution, l'ANCV s'est employée à réduire au maximum les contraintes associées au paiement ces chèques-vacances. Une démarche à saluer.

Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe

3.Posté par Pascal le 03/03/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu le post de mr Brossard
Je crois qu'on appelle ce type de papier dans la presse un "communiqué publicitaire"...
Mr Brossard doit probablement avoir des rapports particuliers avec la majorité actuelle, car il est évident, comme le souligne Jean, que nous sommes devant un sommet de technocratie stérile et indigente.
Mais soyons fair play et saluons la volonté de "faire quelque chose", mais si ça ressemble à... rien.

4.Posté par Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe le 03/03/2010 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Pascal,

Non, je n'ai pas de rapports particuliers avec la majorité actuelle, ni avec l'ancienne d'ailleurs. Et certains me trouvent souvent trop critique à l'égard des mesures gouvernementales, ou à l'égard des politiques régionale ou départementale. Au demeurant, j'ai regretté que l'on ne traite pas suffisamment les questions de fond.

J'ai plutôt des problèmes de remplissage et donc aucune raison particulière de me plaindre de cette mesure, prévue d'ailleurs de longue date par le 1er CIOM.

J'accepte volontiers ta (ou votre) critique, mais je ne vois pas très bien en quoi il s'agit d'un "communiqué publicitaire". La seule publicité que je souhaite donner, c'est celle d'une période très courte pour que les candidats au bénéfice de ces chèque-vacances Spécial Outre-Mer soient bien informés que la mesure n'est applicable que pendant deux mois : ce qui est très court.

Tu observeras (ou vous observerez) que, contrairement à d'autres professionnels, je n'ai pas eu le privilège d'être associé au lancement de cette opération, car je n'ai pas été sollicité sur ce projet.

Je suis d'accord avec toi (ou vous) : saluons la volonté de "faire quelque chose".

Yves Brossard - Primea Hotels Guadeloupe

5.Posté par Atout Guadeloupe le 03/03/2010 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Pascal, je vous trouve (étrangement) un peu dur si vous me permettez

Même si nous avons nous même soulevé l' étroitesse de la fenêtre d'utilisation dans nos colonnes et souligné que le timing était politiquement plus que correct, il n'en demeure pas moins que les pro de Guadeloupe ont besoin de mesures incitatives telles que celles ci.

Outre l'offre à proprement dites, elle replace l'Outre Mer dans des articles nationaux, nous y sommes bien trop absents hors période de trouble...

Enfin, la période choisie et judicieuse autant pour le professionnel (zone intermédiaire de réservation) que pour le voyageur (période de carême qui est une des plus belle de l'année)

Aucune raison de se priver de cela !

6.Posté par Pascal le 04/03/2010 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Yves et bonjour Atout (je peux vous appeler Atout!)

Je ne veux surtout pas polémiquer sur ce sujet que je sais trés sensible
Je prends acte de la volonté de "bouger" mais déplore la manière d'agir

L'Etat, au lieu de se mettre si maladroitement en avant, devrait s'entendre en amont avec les professionnels sur une enveloppe et des modalités d'utilisation de celle-ci, et laisser ensuite les pro en question gérer l'aspect "double com" (communication et commercialisation)
Mais demander à un gouvernement (surtout celui là!) de se mettre en retrait à 15 jours d'une élection...........................

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com