TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Christian Mantei : "Il manque un gendarme de la profession. Nous allons y remédier..."

l'interview de Christian Mantei, Directeur Général d'Atout France


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 15 Septembre 2014

Depuis quelques mois, le Tourisme est devenu une cause nationale. Et pour cette cause, la valse des ministres et secrétaire se succède. Christian Mantei, patron d'Atout France explique à TourMaG.com…



TourMaG.com - Depuis quelques mois, on assiste à une valse des ministres du Tourisme. Ce n'est pas trop difficile à gérer ?

Christian Mantei:
Non. Parce que finalement, au-delà des secrétaires d'Etat, il y a un patron, Laurent Fabius, qui assure la stabilité.

Et les secrétaires d'Etat sont sous son autorité. Par exemple, lorsqu'un secrétaire d'état est à Bercy, je pense à Carole Delgat, elle travaille en bonne intelligence.

Il est vrai que Laurent Fabius est le numéro 2 du gouvernement, il a une grande expérience, il a un poids politique. Pour vous rassurer, il a pris le secteur à bras le corps et ça se sent.

TourMaG.com - Mais pour Atout France, ces changements permanents…

C.M. :
Atout France est sous double tutelle. Mais il y a clairement un leader politique qui est Laurent Fabius.

Le rattachement au Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International nous apporte beaucoup, parce qu'il y a un engagement beaucoup plus fort qu'avant, non seulement de la part des Ambassadeurs, mais aussi des opérateurs de la France à l'international, comme l'Alliance Française, l'Institut Français qui portent le tourisme à nos côtés et qui nous aident vraiment.

Ça fait une démultiplication des synergies et des moyens que nous ressentons déjà.

TourMaG.com - Le Conseil de Promotion du Tourisme, qui vient d'être installé par Laurent Fabius, accueille très peu de professionnels…

C.M. :
Attention, je pense que dans les intentions de Laurent Fabius, la Promotion du Tourisme, ce n'est pas seulement la promotion touristique en France.

Cette promotion du tourisme amène Laurent Fabius à exploiter tout qui a été dit durant les Assises du Tourisme, il a d'ailleurs proposé plus d'une trentaine de mesures.

Et qui ne concernent pas que la promotion…

Fabius a donc demandé à Philippe Faure, ancien Ambassadeur, de composer un groupe de travail, le Conseil de Promotion du Tourisme, composé de personnalités extérieures, chargé d'auditionner des personnalités diverses.

Chacun pourra donner son avis sur ce qu'il faudrait faire en matière de tourisme, y compris des choses qui sortent de nos périmètres habituels.

Par exemple, la communication à la télévision, le travail sur la sensibilisation des français, etc. Il y aura des groupes de travail, des rapporteurs par thèmes. Un rapport sera rendu par Philippe Faure.

TourMaG.com - Quels sont les grands chantiers 2015 pour Atout France ?

C.M. :
Atout France a un programme de promotion très ambitieux, puisque nous avons 25% d'actions en plus sur la promotion à l'international.

Nous étions auparavant présents physiquement dans 35 pays, en agissant dans 54 pays. Depuis que les ambassadeurs se sont mobilisés, nous passons dans 70 pays avec un nombre d'actions beaucoup plus important.

Il est vrai que parmi ces actions, beaucoup seront financées par les synergies des réseaux à l'étranger. D'autres acteurs interviendront également.

Par exemple, si le ministère de la Culture organise une exposition à l'étranger, avec une touche française, nous, le tourisme, on pourra se greffer et en faire une opération événementielle.

Sur le numérique également, ce qui va être intéressant, c'est que tous les sites des ambassades de Campus France, de l'Institut Français, etc. vont relayer les informations touristiques sur le réseau, avec des contenus qu'Atout France va leur fournir. Ça c'est pour la partie promotion.

Pour la partie "classement des hébergements touristiques", pour l'instant, nous n'avons pas de nouvelle commande.

Enfin, pour la partie "engeenerie et développement économique", ce sont des commandes qui se suivent, portées par des élus ou des organismes privés.

Nous essayons de défendre un budget à hauteur de la cause nationale...

TourMaG.com - Tout ça sans augmentation de budget ?

C.M. :
Pour le moment j'en suis à espérer une stabilité budgétaire en 2015. Tous les budgets des opérateurs de l'Etat sont en baisse.

Et les budgets des services des administrations sont en baisse partout. Moi, je fais valoir des arguments, le poids du secteur et l'engament de l'ensemble du gouvernement sur l'état. Je fais également valoir l'argument que le Tourisme, à travers la fusion qu'a opérée Atout France en 2009, a permis non seulement des synergies, mais des économies substantielles.

Chaque année depuis la création d'Atout France, on nous a demandé de nouvelles économies. En même temps, l'outil est sain, nous avons été inspectés par la Cour des Comptes qui a rendu un avis positif.

Or, compte tenu des enjeux, que les membres du gouvernement, particulièrement le Président de la République et Laurent Fabius ont rappelés récemment, il nous semble que le budget mériterait au moins la stabilité!

TourMaG.com - L'appel est lancé. La candidature de la France à l'organisation de l'Exposition Universelle mettra-t-elle Atout France en position d'acteur?

C.M.:
Atout France donne, dans ce cas, un avis technique.

Et l'avis que nous avons donné est positif pour la France. Organiser cette Exposition Universelle, c'est "structurant" comme on dit et cela permet de relancer l'investissement. En outre, de mon point de vue, ça ne se contredit pas forcément à la candidature d'organisation des Jeux Olympiques. Bien au contraire.

Et Atout France apporte son ingénierie dans les deux dossiers.

TourMaG.com - Est-ce qu'Atout France sera présent à Top Résa?

C.M. :
Oui, c'est le rendez-vous incontournable. Nous avons un stand commun avec nos amis du Snav et de l'APST, avec qui nous partageons aussi un certain nombre de préoccupations.

Nous y présenterons aussi le baromètre d'activité de la profession. Cette année, nous avons essayé, avec Top Résa, de regrouper des hôteliers qui seraient intéressés à présenter leurs produits aux agents de voyages.

Un groupe de travail pour surveiller les dérives de la profession

TourMaG.com - Quelle est la réalité des chiffres de fréquentation touristique en France…

C.M. :
Un point non discutable : en nombre d'arrivées des touristes étrangers, la France est la première destination mondiale.

En termes de recettes, la France est en troisième position. La définition du Tourisme, c’est-à-dire au moins une nuit passée dans un hébergement marchand, tout le monde la partage. Et ça correspond à la définition de l'OMT.

85 millions de touristes ont été recensés. Parmi ces 85 millions, il y a environ 15 à 17 millions de voyageurs en transit. Encore que ces voyageurs en transit restent une nuit ou deux à l'hôtel.

Par ailleurs, et là où les remarques de certains observateurs me font sourire, c'est que, si l'on ôte du décompte ces 15 à 17 millions de touristes en transit, cela fait monter la dépense unitaire par jour et par touriste.

Seconde observation, qui me fait aussi sourire, quand on regarde de très près, la part de l'hébergement dans la fréquentation touristique diminue.

Parce que nous sommes le pays du "non marchand" ! Depuis plusieurs années, s'est développé ce que j'appellerai le "non-marchand... marchand".

Beaucoup de maisons à louer style airbnb, et du non-marchand non-marchand, ou du moins qui ne rentre pas trop dans les statistiques.

La France est un pays rural à l'origine, beaucoup de villages, beaucoup de maisons, beaucoup de patrimoine restauré et acheté souvent par des étrangers.

Quand un Britannique loue sa maison à un copain britannique, je ne suis pas sûr que ça rentre dans les statistiques.

En fait, j'ai l'impression, mais cela reste à vérifier, que nous avons tendance à surestimer notre fréquentation touristique, parce qu'il y a du transit, et en même temps on sous-évalue le tourisme international en France.

On ne compte pas non plus les excursionnistes, ceux qui passent la frontière pour passer la journée en France.

TourMaG.com - Pour finir, cet été a mis en exergue un certain nombre d'opérateurs indélicats qui exerçaient la profession sans garantie financière par exemple. Que peut faire Atout France ?

C.M. :
Il manque clairement un gendarme. Nous allons aborder le problème. C'est une évidence, il manque un gendarme. Entre l'APST, Atout France ou la DGCCRF, aucun ne veut être le gendarme.

La DGCCRF devrait pourtant…

En attendant que des mesures soient prises, on peut imaginer de faire avancer les choses en créant un groupe de travail, un comité qui accompagne Atout France et qui, tous les 15 jours, se réunisse et croise toutes les listes et les informations que nous avons les uns et les autres.

C'est par manque d'informations, ou du moins de croisement d'informations que l'on en arrive à des situations délicates.

A nous tous, on a toutes les informations. Nous allons donc suggérer à nos partenaires d'organiser un groupe de travail, sans que ce soit le fruit d'un texte parlementaire, d'un décret ou que sais-je et faisons qu'il n'y ait plus de trou dans la raquette.

TourMaG.com - Est-ce à Atout France de prendre une telle initiative?

C.M. :
Absolument. Nous allons mettre le Président de l'APST, le Président du Snav, le Président du Seto et moi, accompagnés de nos techniciens autour d'une table chaque mois, afin d'empêcher certaines dérives !

Lu 3401 fois

Notez


1.Posté par Alter Ego le 15/09/2014 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un gendarme dans la profession, pourquoi faire ? arrêter les Secrétaires d'état qui souffrent de phobie administrative ?

Et pourquoi pas des policiers qui évitent que les touristes qui visitent Paris soient dévalisés, ou certains commerçants qui les arnaquent ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com