TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Clévacances : les hébergements « Environnement » ont le vent en poupe !

la clientèle plébiscite les hébergements de qualité


Rédigé par La Rédaction le Lundi 4 Janvier 2010

Clévacances France a réalisé sa première enquête de fréquentation au cours de l’été 2009. Deux grands enseignements : les clients choisissent principalement leur location de vacances suivant le niveau de confort et sont friands de séjours thématiques (pêche, bacchus, etc.).



Plus le niveau de confort est élevé, plus le taux d’occupation est important.

Et les chiffres révélés par cette enquête parlent d’eux-mêmes : 78% de fréquentation pour les locations labellisées 5 clés. Les hébergements proposant des thématiques spécifiques bénéficient de taux d’occupation plus élevés que les hébergements « classiques ».

En effet, les vacanciers cherchent de plus en plus à personnaliser leurs séjours en fonction de leur passion (comme la pêche) ou de leur mode de vie (développement durable).

Deux qualifications sortent du lot : les hébergements labellisés « Environnement » sont ceux qui recueillent le plus fort taux d’occupation (84%) suivis des hébergements « Bienvenue à la Ferme » (81%).

La Bretagne et le sud de la France : au top des fréquentations !

Viennent ensuite les thématiques « Bacchus » (69%) puis « Pêche » (67%) et enfin « Affaires » (66%).

À noter également le fort taux d’occupation des hébergements labellisés « Tourisme et Handicaps » avec 72% et ceux acceptant les Chèques Vacances (70%).

Le critère géographique est un élément de choix important pour les consommateurs. Cependant, on note que les disparités entre les différentes zones ne sont pas flagrantes.

La mer est logiquement la zone la plus fréquentée avec 75% de fréquentation pour les locations, suivie par la ville (67%) et la campagne (65%) et enfin les hébergements en montagne qui recueillent 57% .

Plusieurs régions se démarquent nettement dans cette enquête avec des pics d’occupation des locations pour certaines d’entre elles atteignant près de 75% : la Bretagne, le Languedoc-Roussillon, l’Auvergne, le Nord-Pas-de-Calais, la Picardie, les Pays de Loire et la région PACA.

(*) Les résultats de cette enquête proviennent des données issues de plus de 5 000 plannings de disponibilités, saisis par les propriétaires en gestion directe et les centrales de réservation adhérentes à Franceguide.
Les chiffres donnent un aperçu du taux d'occupation des hébergements Clévacances du 01/07/09 au 31/08/09, selon le niveau de confort, la zone géographique, le type de produit et les caractéristiques.

Lu 2448 fois

Notez


1.Posté par Philippe Cottet le 30/01/2010 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'enquête Cléavacances confirme les nouvelles tendances en matière de tourisme. si la qualité de l'hébergement reste un élément majeur, l'aspect développement durable quand il est combiné avec un choix d'activités "Outdoor" peuvent faire la différence.
Il ne faut donc pas s'étonner que ces diverses "niches touristiques" prennent de plus en plus d'importance.
La pêche, et plus spécialement les pêches sportives ont toujours été un moteur du Tourisme. Les passionnés n'envisagent pas un séjour sur une destination ou ils ne pourront pas pratiquer ....
Ces Adeptes des vacances nature, ou vacances sportives génèrent deux types de séjours. ceux qui ont pour but "la péche, un type de poisson, une destination spécifique" ceux la ils les fonts entre pêcheurs, avec des amis,des collègues etc, c'est généralement plus masculin mais le sport compte également des pratiquantes assidues, notamment aux USA.
Le deuxième type de séjour, c'est les vacances familiales. avec madame et les enfants. Dans ce cas particulier la pêche n'est plus le facteur numéro 1, mais il reste quand même dans le top 10 des préoccupations. Le choix final prend donc en compte la possibilité réelle de pratiquer l'activité.
Faisant partie de cette catégorie, je peux dire, que je suis pret a aller n'importe ou, a condition de pouvoir pêcher. Certaines destinations présentent donc des intérets tout particuliers, simplement a cause d'un poisson.... pour un pêcheur sportif, assouvir sa passion risque de l'entrainer sur de multiples destinations, pas forcément balnéaire.

Dès pêcheurs il en existe des millions dans le monde, eu Europe comme aux USA et ailleurs.
Aux USA la pêche sportive est une des activités ayant le plus fort impact économique.
Le Bonefish à lui seul génère annuellement 1,5 Milliard de $ pour le seul état de Floride.
Une étude très sérieuse de chercheurs Américains, estime que chaque poisson rapporte 3000$ par an, soit 75 000$ sur la durée de sa vie....

Bien sur d'autres activités Outdoor ont également le vent en poupe, notamment le Tourisme Equestre, les ballades, randonnées et autres. De nombreuses nations ont compris la valeur de leur filière cheval nationale. Aux USA (encore) son "Economic impact" annuel, est de 39 Billions (Milliards) de $....
Bien qu'il n'existe pas de statistiques mondiale réelle, les USA compteraient 38 millions de cavaliers (en comptant les occasionnels) et l'europe en aurait 25 Millions.

La encore, comme pour les pêcheurs, la disponibilité de l'activité, et sa qualité.... sont un plus sérieux pour les destinations Touristiques....
Pour les destinations performantes, qui ont su anticiper les "New Trends of Tourism" ces activités ont été mise en place, ce pour conserver l'attractivité face à la concurrence.

Actuellement les grands classiques du tourisme ne sont plus suffisants pour rester concurenciel.
Les pro du tourisme reconnaissent qu'une destination peut avoir une fin de vie si elle n'évolue pas....
La Polynésie Française, par exemple a des chiffres tendant a une baisse régulière depuis 10 ans, la crise à précipité la chute, contrairement a d'autres destinations....
On cherche des causes extérieures a cette chutes, c'est vrai que divers facteurs économiques influent sur les voyages des touristes, mais le manque d'évolution sur l'attractivité de la destination ne serait il pas l'un des facteurs majeurs?

A t'on cherché à créer de nouvelles activités ou niches en dehors des pistes déja utilisées (plage, activités nautiques plongées etc...)?
il semble que divers organismes avaient avancés les pistes tourisme vert et outdoor mais peu de choses ont été faites en ce sens.
Doit on proposer le tourisme Polynésien a un "Relooking Express"? aux usagers de le dire, le débat est ouvert.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com