TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading






Comités d’entreprise : la magie de Noël profite aux parcs d’attractions

CE, une cible de choix.


Rédigé par Caroline Lelievre le Mardi 12 Décembre 2017

Les fêtes de fin d’année sont un rendez-vous à ne pas dénigrer pour les parcs d’attractions. Période féerique et de magie pour petits et grands, ils choient cette période en multipliant les petites attentions, nouveautés et autres réductions. Objectif : séduire des groupes incluant bien souvent des familles. Et ce n’est pas pour déplaire aux CE qui viennent de plus en plus en profiter !



Au Parc Astérix, les CE représentent 40% des visiteurs. - © Parc Astérix 2017
Au Parc Astérix, les CE représentent 40% des visiteurs. - © Parc Astérix 2017
Alternative aux vacances, passer une ou plusieurs journées dans un parc d’attractions, est monnaie courante pour de nombreux salariés, qui profitent des prix négociés par leur CE.

A l’approche des fêtes de fin d’année, la concurrence est rude entre les parcs d’attractions. Les comités d’entreprises sont une cible de choix. L’occasion de leur faire profiter de la magie de Noël conjuguée au charme des parcs.

« Noël à Disneyland Paris est effectivement une saison clé pour notre destination et pour les CE, confirme Javier Moreno, Directeur Marketing France de Disneyland Paris. Nous travaillons en permanence pour proposer des nouveautés. Cette année nous avons préparé pour la première fois une soirée dédiée pour fêter le Nouvel An et nous sommes ravis du succès rencontré. »

Plus largement, les CE représentent un segment très important chez Mickey, Minnie et tous leurs amis. « Nous travaillons de très près pour proposer une offre alignée aux attentes tarifaires ainsi qu’un suivi continu de notre équipe sur le terrain », complète le Directeur Marketing France de Disneyland Paris.

Au Puy du Fou, en Vendée, les groupes représentent 35% de l’activité du site, parmi lesquels les CE représentent 40 %.

Un marché que le parc cherche, lui aussi, à développer.
« Notre situation géographique excentrée est un avantage pour les groupes et CE, nous travaillons beaucoup avec les autocaristes et développons l’offre d’hébergement », précise Etienne Guilmineau, responsable commercial du Puy du Fou.

La potion est aussi appréciée au Parc Astérix : les CE représentent environ 40% des visiteurs. « C’est un marché prioritaire au vu de son importance pour le site et sa forte implantation en Ile-de-France », précise Thibault Leprince, Chef des ventes France miniature, Grevin, Jardin d’acclimatation et Parc Astérix.

Mais il n’en oublie pas pour autant la province. « Dans le cadre du développement de la Destination Parc Astérix (300 chambres en 2018 et 450 en 2019 avec l’arrivée des Quais de Lutéce) de nombreuses actions de prospection sur les secteurs « Province », c’est-à-dire à plus de 3 heures du Parc Astérix sont menées », poursuit Thibault Leprince.

Des nouveautés

Les parcs d’attractions rivalisent de nouveautés pour attirer les visiteurs. Cette année, le Puy du Fou reste ouvert plus longtemps. « 22 jours d'ouvertures supplémentaires, annonce Etienne Guilmineau. C’est une période intéressante pour les groupes et CE, on prolonge la saison en restant ouvert les week-ends d’octobre et les vacances de la Toussaint, auparavant on fermait fin septembre. »

De plus, 34 spectacles sont organisés du 25 novembre au 23 décembre pour commencer à fêter Noël.

Le parc vendéen aspire à développer les produits pour la famille, représentatif du public formé par les CE, comme « Orgue de feu » spectacle familial de 30 min, ou le spectacle de Noël "Le Grand Noël du Puy du Fou". L’offre d’hébergement a également été augmentée.

Le Puy du Fou se présente comme le Parc français le moins cher du marché.

Chez le géant américain du loisir, la stratégie se base sur la proposition de nouveautés et des tarifs attractifs.

« Nous investissons et enrichissons significativement l’expérience pour que chaque ayant droit et sa famille puisse vivre un Noël absolument exceptionnel. Pour cette saison et jusqu’au 7 janvier, nous proposons jusqu’à 4 nouveaux spectacles, dont un tout nouveau sur les Walt Disney Studios, « L’incroyable Noel de Dingo » projeté sur les façades du Hollywood Tower Hotel qui utilise la technologie du mapping et des effets spéciaux", note Javier Moreno, Directeur Marketing France de Disneyland Paris.

« Au parc Astérix, des journées ou soirées privatives sont organisées pour les CE. De même pour les arbres de noël CE pour lesquels nous sommes exclusivement ouverts du 11 novembre au 17 décembre», rappelle Thibault Leprince.

Un accompagnement magique

Billetterie non-datée, tarifs promotionnels, équipe dédiée, éductour, etc… La bataille se joue également sur les prix et les avantages côté hébergement ou arbres de Noël.

« Nous proposons des tarifs exclusifs pour les CE et collectivités sans date de restriction et sur lesquels les CE peuvent bénéficier de 20€ d’économie par rapport au tarif public sur les billets adultes», raconte Javier Moreno. De même pour les séjours dans l’un des 7 Hôtels Disney, « avec des réductions par chambre allant jusqu’à -50€. »

Il en est de même au Puy du fou ou une équipe commerciale cherche à étendre le réseau de distribution, avec une billetterie non datée et des tarifs préférentiels.

« De même, nous développons des outils pour accompagner les CE (argumentaire de ventes, totems, posters) en version imprimée et numérique, rapporte le Directeur Marketing France de Disneyland Paris. Notre stratégie est multicanal car nous mettons au centre de nos décisions et stratégies les clients dont les CE.

La complémentarité entre canaux est importante et permet de mieux nous adapter aux spécificités de chaque CE. Nous travaillons pour mieux accompagner les CE dans la dématérialisation de nos billets. »


Au parc Astérix, une dizaine de commerciaux œuvrent en direct avec ce marché ou au travers des revendeurs CE type Proweb, Meyclub, Kalidea, mais aussi des autocaristes ou agences de voyage groupes.

«60% des ventes sont effectuées en direct et 40% au travers des revendeurs CE type proweb/meyclub / Kalidéa ou des autocaristes / agences de voyages groupes », remarque Thibault Leprince.

Lu 2718 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Janvier 2018 - 12:21 ProwebCE lance une appli mobile pour les CE


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92








Dernière heure










 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com