TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Comment être visible sur le web et fidéliser vos clients ?

Interview de Caroline Dero, la présidente de via France/ Lagenda


Rédigé par Rémi Bain Thouverez le Jeudi 19 Mars 2015

Suite à notre article publié jeudi dernier à propos de ce fameux ‘’Big Data’’ (E-tourisme : le contenu, clé de la réussite ?), qui montrait à quel point il est complexe de sortir la tête dans cette marée de données, les acteurs sont en droit de se demander comment gérer et produire un contenu de qualité avec succès ? « En personnalisant l’information », assure Caroline Dero. Nous avons interviewé la présidente du directoire de ViaFrance pour en savoir plus.



Caroline Dero, présidente de via France/ Lagenda © Alexandre Nestora
Caroline Dero, présidente de via France/ Lagenda © Alexandre Nestora
i-tourisme : Votre métier est de mettre à la disposition des entreprises, en particulier celles du secteur du tourisme, des contenus éditoriaux. Pour quel bénéfice final ?

Caroline Dero : « Le bénéfice final est d’augmenter la visibilité sur le net et de disposer de leviers supplémentaires pour mieux fidéliser les consommateurs.

Plus précisément, nous donnons les moyens à nos clients de se différencier facilement grâce à des contenus d’actualités frais et mis à jour.

Notre plateforme de contenu Premium permet aussi de filtrer et diffuser l’information facilement sur tous les supports, sans modification du système d’information de la marque. »

i-tourisme : De quelle façon y parvenez-vous ?

CD : « Le critère du prix reste trop souvent le seul moyen pour les sites internet de créer la différence. La notion de prix est certes importante, mais ce n’est pas un critère suffisant pour créer une relation récurrente avec un client.

Même des noms connus comme Partirpascher, peuvent devenir des référents, mais il leur est difficile d’affirmer qu’ils sont des marques au sens d’un Nike ou d’un Vuitton.

Ces derniers consacrent en moyenne 20% de leur chiffre d’affaires pour soutenir leur image. Qui dans le secteur du tourisme est capable de dépenser de telles sommes ?

A défaut de la publicité en 4x3, les opérateurs du tourisme doivent s'engager sur le terrain du contenu.

Et ça tombe bien ! Même les publicitaires investissent massivement ce terrain dans le digital. Et pour cause, ils savent mieux que personne que tout l’enjeu d’une marque consiste à être en relation rapprochée et dans un rapport de proximité avec ses clients.

Dans le voyage, la clef pour cela est l’agenda des événements et le guide des bonnes adresses à destination. »

i-tourisme : Plus facile à dire qu’à faire !

CD : « C’est facile ! Prenez les 20/80 de votre offre produit et soyez le meilleur pour décrire le produit lui-même - en enrichissant le contenu de l’offre du TO - , mais aussi en contextualisant votre offre de contenus géolocalisés pertinents : montrez ce qu’il y a à voir et à faire en Crète, si vous vendez un séjour en Crète.

Et soyez le meilleur pour cela, pas seulement dans une logique SEO.

Offez un contenu chaud, actualisé, diffusez-le sur tous vos supports et générez de l’intérêt pour votre offre et par la même occasion pour votre marque. »

Des contenus 100% personnalisables et paramétrables

i-tourisme : Bien, mais comment se différencie-t-on alors ?

CD : « Pour vous différencier, vous pouvez paramétrer vos flux de contenus en fonction des attentes de vos clients.

Ainsi, une fois que vous savez que votre client part pour la Crète du 15 au 30 juillet, vous lui offrez quelques jours avant son départ un mail de pré-travel qui lui offre la possibilité de retrouver tout ce qu’il y a à voir et à faire en Crète.

Exactement comme les agences offraient les guides de voyage papier dans la pochette de voyage avant de partir. A l’air du digital, les clients des agences peuvent le recevoir par mail ou même sur leur téléphone mobile.

Au-delà de la notion de prix, vous apportez alors un service.

Prenez l’exemple de Booking : ce n’est pas toujours le moins cher, mais il s’appuie sur une expérience utilisateur unique, à laquelle il adjoint désormais des destinations par thème. »

i-tourisme : Soyons concret, comment le faire ?

CD : « Je parlais de méthode. Pour être plus précise, il s’agit plutôt de technologie.

Nous avons développé une plateforme dont les contenus sont 100% personnalisables et paramétrables. Chaque client peut alors décider des contenus qu’il met en avant par destination, par thème, par date, par humeur, etc.

Plus de 16 axes de différenciation permettent l’accès aux contenus. La clef en la matière : offrir la bonne information, au bon endroit, au bon moment, sur le bon support. »

i-tourisme : A vous entendre, il est difficile de savoir si l’Agenda via France est une société éditoriale ou technologique.

CD : « Notre valeur ajoutée est d’être les deux.

Nous avons une équipe de rédaction et nous maîtrisons également les techniques du web.

Concrètement, nous accompagnons notre travail éditorial par une traque des mots clé, son impact sur le SEO et sur l’évolution de l’audience.

Nous traçons aussi les taux de retour sur une newsletter ou sur les réseaux sociaux de nos clients. »

La juxtaposition d’un contenu éditorial et d’une technologie

i-tourisme : Comme une web agency en quelque sorte ?

CD : « Oui, sauf que nous nous éditons nous-mêmes des contenus en permanence et en temps réel à partir d’une plateforme multilingue d’agrégation et diffusion de contenus.

Sans cette panoplie complète, le travail sur la fidélisation ne sera pas optimisé. »

i-tourisme : Plus précisément?

CD : « Pour fidéliser vos clients, vous devez personnaliser les contenus affichés en fonction de leurs centres d’intérêt, surtout quand ils sont déjà vos clients. J’insiste sur ce point.

Sans une plateforme qui vous permet de suivre le parcours des internautes, de collecter leurs centres d’intérêt, que ce soit par des déclaratifs ou en analysant leur comportement sur le web, l’exercice est impossible.

La solution s’appuie sur la juxtaposition d’un contenu éditorial et d’une technologie. »

i-tourisme : Et à part ça ?

CD : « Les agences et les réceptifs doivent aussi utiliser l’actualité pour créer une relation de proximité avec leur client.

Je prends un exemple avec l’actualité récente du semi-marathon de Paris. Plus de 40 000 personnes étaient à Paris le week-end du 7-8 mars dernier.

Les hôteliers devraient saisir ce type d’opportunité événementielle pour communiquer auprès de leurs clients. Combien l’on fait ? »

Valoriser leur environnement local

i-tourisme : Et ceux qui l’on fait sont satisfaits des résultats ?

CD : « Ceux de nos clients qui personnalisent des contenus par destination en fonction des dates de séjour ont des taux de clics de près de 40% lorsqu’ils envoient par email, un mini-guide sur la destination de leur voyageur, 3 jours avant leur départ.

Ce sont des résultats exceptionnels. J’y crois beaucoup, parce que le voyageur est captif, prêt à partir. Il attend cette information.

Il rêve déjà, il est parti dans sa tête. »

i-tourisme : Et vos clients, quels sont-ils ?

CD : « PIERRE & VACANCES, DONATELLO, ACCOR, LOUVRE HOTELS, TIME HOTELS, etc. Toutes les entités qui ont besoin de contenu pour valoriser leur environnement local comme les hôtels, les destinations, les offices de tourisme, les médias, etc.

Nous apportons des solutions différentes pour chacune d’entre elles. »

i-tourisme : Mais pour un hôtel, un réceptif, une agence, un office du tourisme… Ce ne doit pas être simple pour eux de gérer de la data dans leur système et maîtriser une technologie différente de leur logiciel métier ?

CD : « Détrompez-vous. Tout est très simple. Notre plateforme se connecte facilement aux systèmes de nos clients par des API et le paramétrage est aisé.

De plus, nous avons un service marketing qui accompagne nos clients : comment faire un bon travail sur la donnée ? Faut-il tout axer sur une stratégie de référencement ou existe-t-il des alternatives ? Qu’ont à gagner les hôtels d’un meilleur contenu ?

Le conseil est la troisième activité de notre société. »

i-tourisme : Vous accepterez de monter avec nous des dossiers d’information, avec des exemples concrets, pour aider les professionnels, secteur par secteur : destination, office de tourisme, hôtel, TO agence de voyages…

CD : « Bien volontiers. »

Lu 4711 fois

Notez


1.Posté par xadra le 20/03/2015 09:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le contenu, clé de la réussite dans le e-tourisme ? Interview de Caroline Dero, présidente du directoire de ViaFrance -Lagenda

2.Posté par Agence Web Marketing Resaconseil le 21/03/2015 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le marketing de contenu (Content Marketing) est désormais considéré, à juste titre, comme la stratégie la plus efficace sur internet. L'objectif est de plaire aussi bien aux voyageurs potentiels qu'aux moteurs de recherche comme Google.

Le contenu devient la matière première d'une agence de voyage, celle qui ajoute du sens à ses actions marketing et représente la synthèse de ce qu'elle est et de ce qu'elle fait.

L'avantage est double : vous générez plus de trafic et votre notoriété s’accroît. Ces deux points réunis mènent naturellement à l'objectif principal de toute agence de voyage en ligne : générer plus de réservations de voyage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com