TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Corsair International est-elle en train de réinventer AOM ?

La chronique de Christophe Hardin


Rédigé par Christophe HARDIN le Vendredi 14 Septembre 2012

Une compagnie aérienne française régulière desservant principalement les DOM mais aussi des destinations loisirs long courrier. Une classe haute contribution et une classe éco de bon niveau. Une possibilité de faire du vol charter pour générer des recettes complémentaires. Une activité concentrée sur Orly… Voilà bien des particularités avec feu sa grande sœur disparue voilà plus de 10 ans... Corsair est-elle en train de réinventer AOM ?



Corsair International semble reprendre le flambeau et nous fait penser qu’elle a "quelque chose en elle d’AOM" - DR
Corsair International semble reprendre le flambeau et nous fait penser qu’elle a "quelque chose en elle d’AOM" - DR
Le paysage aérien français est comme la nature, il a horreur du vide. Celui laissé il y a 10 ans par AOM (devenue Air Lib) fut bien vite comblé.

Par ses concurrents historiques, AF et Corsair, ainsi que par de nouveaux entrants Air Caraïbes et Air Austral.

Mais si effectivement les capacités en sièges furent maintenues, il en était fini d’une deuxième compagnie régulière, basée en Métropole et misant en partie sur la qualité de son service pour conquérir la clientèle.

Or, en adoptant désormais ce positionnement, Corsair International semble reprendre le flambeau et nous fait penser qu’elle a "quelque chose en elle d’AOM".

Connaitra-t-elle pour autant le même destin tragique ? On lui souhaite tout le contraire.

Ce modèle de compagnie est-il viable ? Corsair a en tout cas de sérieux atouts que n’avait pas AOM pour réussir son pari.

A commencer par son actionnaire. Puissant et solidaire, TUI n’est ni une obscure banque, ni un fond de pension lointain.

Le groupe est un acteur majeur du tourisme et du transport aérien, capable de soutenir une stratégie sur du long terme et qui vient de recapitaliser la compagnie à hauteur de 300 millions d’euros pour permettre entre autres, une modernisation de la flotte et financer un plan social nécessaire, ambitieux et axé sur la sauvegarde de l’emploi.

Un réseau, un programme et une flotte cohérents

Avec des vols quotidiens et directs sur les Antilles et la Réunion, c’est sur ses lignes historiques dont le trafic annuel se compte en millions de passagers que se concentre l’activité de la Compagnie.

D’autres destinations longs courriers (Maurice et peut être Rio), avec des remplissages assurés par des T.O partenaires sont également opérées.

Et puis, si quelques trous dans le programme des avions peuvent se transformer en recettes complémentaires avec des affrètements, alors pourquoi pas.

Un réseau qui s’apparente à celui d’AOM sur le long courrier, mais là où la compagnie des années 90 effectuait ses liaisons avec des DC.10 vieillissants et gourmands en carburant, Corsair aligne peu à peu une flotte moderne avec un type d’appareil l’A.330 parfaitement adapté.

Pas question en revanche d’aller se frotter au low cost sur le marché court ou moyen-courrier.

Un bon rapport qualité prix

Comme AOM, mais avec des couts de fonctionnement beaucoup mieux maitrisés Corsair est désormais en mesure avec ses nouvelles cabines, ses salons d’aéroports, son service au sol et à bord de proposer un produit de bonne qualité répondant aux exigences de la clientèle : le prix et le service.

Alors oui, une deuxième compagnie régulière à vocation long courrier, bi classe, avec un bon service à bord, basée en France Métropolitaine, première destination touristique du monde, doit pouvoir trouver sa place.

Mais attention, si les atouts pour réussir ne manquent pas, Corsair a aussi devant elle d’importants défis à relever. Une bagarre féroce se prépare sur les Antilles.

C’est donc dans un contexte de forte concurrence et de prix cassés qu’elle devra quand même retrouver le chemin de la rentabilité pour un retour à l’équilibre obligatoire.

Les efforts déjà entrepris par les personnels doivent se poursuivre. A cet égard, la nécessaire modification des compositions équipages reste un sujet épineux.

Si Corsair poursuit ses efforts pour "basculer" définitivement dans une culture d’entreprise orientée vers le client, elle développera les synergies capables de gommer les effets d’une composition équipage revue à la baisse.

"Ce projet, particulièrement ambitieux, compte tenu de la situation et du marché sur lequel nous nous positionnons suppose que très rapidement nous soyons capables de démontrer notre efficacité à revenir aux équilibres financiers nécessaires.

Ceci suppose la remise en cause de nos organisations et par voie de conséquence des moyens humains et matériels dont nous disposons.

La plus grande détermination de tous sera nécessaire pour aboutir à la réussite de notre compagnie
.’’

Ainsi parlait Marc Rochet, PDG d’AOM le 24 octobre 1991 lors du lancement de la Compagnie. A bon entendeur…

Corsair International est-elle en train de réinventer AOM ?
Christophe Hardin a à son actif plus de vingt années au service de plusieurs compagnies aériennes.

Il est le créateur du site
www.terciqual.fr partenaire des transporteurs pour l'évaluation de la qualité, le respect des standards de service et le professionnalisme des équipes au contact du passager.

Il dispense également des conseils aux postulants à la fonction de PNC pour optimiser leur candidature et une préparation adaptée et efficace.


Lu 4731 fois

Tags : hardin
Notez


1.Posté par Gilles Gompertz le 24/09/2012 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

je trouve dommage de considérer que le seul moyen d'avancer est de réinventer le passé.

Quand on voit comment nos métiers (transport aérien, tourisme) ont évolué ces dernières années, comment les attentes des clients ont changé (utilisation décomplexée d'internet, achat direct), j'espère (et je crois) que Corsair a des ambitions différentes que de réinventer AOM.

En tous cas, ce qui est aussi intéressant qu'inquiétant parfois, c'est que l'avenir n'est pas écrit, et qu'il y a peu de chances qu'il soit "juste" un reflet du passé. Il ne s'agit pas de renier l'histoire, mais il est plus efficace de regarder devant. D'ailleurs, je n'ai pas vu de rétroviseur dans le cockpit des avions ;-)

Bonne journée

Gilles Gompertz // Avico


2.Posté par daniel le 24/09/2012 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

Que l'ancienne compagnie AOM, puisse encore servir d'exemple aujourd'hui....On ne peut que s'en réjouir. Mais réinventer....non...ce ne pourrait être qu'une pâle imitation !!! il y a trop de différences,
Ne serait que dans l'esprit des dirigeants, qui montrent un manque d'originalité, et qui n'ont pas su recréer, un esprit maison de conquête....
Cela nous rappelle une pub, il y a la bouteille, il y a la couleur....Mais à l intérieur ça n en n est pas

bonne journée

(que les grincheux, ne viennent pas me dire que j ai un esprit partisan....ils auraient peux être raison ...lol !!)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com