TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Corsica Linea veut (re)conquérir les tour-opérateurs et les groupes

Le groupe devrait transporter 500 000 passagers en 2016


Rédigé par Anaïs BORIOS le Mercredi 12 Octobre 2016

L'été 2016 aura été concluant pour la toute jeune Corsica Linea (ex-SNCM), qui a réussi à remplir ses objectifs en termes de chiffre d'affaires, comme de nombre de passagers. La compagnie maritime se tourne désormais vers 2017, année de la consolidation de son business plan. Pierre-Antoine Villanova, son directeur général, a fait le point ce mardi 11 octobre 2016 à Marseille, à bord du Pascal Paoli.



Corsica Linea veut renouer les liens avec les TO, les groupistes et les agences de voyages - DR : Corsica Linea
Corsica Linea veut renouer les liens avec les TO, les groupistes et les agences de voyages - DR : Corsica Linea
Après des mois d'incertitudes et de rebondissements en tous genres, Corsica Linea semble enfin prendre son rythme de croisière.

Les premiers objectifs, fixés en mai dernier, sont atteints : la compagnie devrait enregistrer 500 000 passagers pour l'année 2016 et 170 millions d'euros de chiffre d'affaires.

« Mais nous ne communiquerons pas sur le résultat net, a précisé Pierre-Antoine Villanova, lors d'une conférence de presse à bord du Pascal Paoli à Marseille, le 11 octobre 2016. Je peux simplement dire qu'il est légèrement rentable, un peu plus qu'à l'équilibre ».

Si les chiffres 2016 ne sont pas encore bien précis, le DG de Corsica Linea est clair. « Notre objectif est de réaliser deux saisons rentables, afin de pouvoir solliciter les banques et recommencer à investir dès la fin de l'année 2017 ».

Pour cela, la nouvelle équipe de direction avance pas à pas. « En 2016, nous avons atteint une première étape de transformation réussie. 2017 sera l'année de la consolidation, avec un objectif de chiffre d'affaires de 180 M€ ».

Optimiser les rotations des navires

Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea - DR : A.B.
Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea - DR : A.B.
La compagnie vise ainsi 100 000 passagers supplémentaires sur la Corse, avec une hausse de 20% des traversées et le positionnement du Danielle Casanova, avec 4 à 5 traversées par semaine.

En 2016, Corsica Linea a transporté environ 300 000 passagers vers l'île de Beauté et continue à enregistrer de bons scores de remplissage sur l'arrière-saison grâce à une politique tarifaire plus agressive.

« Nous ne serons jamais leader sur le marché des passagers vers la Corse, mais nous souhaitons investir afin d'atteindre, d'ici quelques temps, les 30% de parts de marché », a précisé Pierre-Antoine Villanova.

Pour 2017, la compagnie prévoit également une stabilisation du trafic vers le Maghreb (Tunisie et Algérie), qui a enregistré de beaux scores durant l'été 2016, avec une hausse de +15% sur l'Algérie. Au total, environ 200 000 passagers auront voyagé sur ces axes.

Elle mise aussi sur une meilleure optimisation des rotations de navires. Une stratégie qui lui a permis d'ouvrir, pratiquement au pied levé, une ligne vers la Sardaigne et de transporter 4 000 pax sur 5 week-ends (A/R) durant l'été. « Dix week-ends sont prévus a minima en 2017, » a ajouté Pierre-Antoine Villanova.

D'autres lignes en Espagne ou en Italie pourraient voir le jour sur le même modèle dès l'an prochain.

Renouer les liens avec les TO et les agences de voyages

Mais sans attendre 2017, les premiers efforts pour séduire les clients ont été entrepris dès cet été 2016.

« Nous leur avons permis d'embarquer plus tôt, la sécurité a été renforcée à bord des navires, l'hygiène a été améliorée dans les cabines et le service en salle a été instauré, plutôt que d'obliger les clients à faire la queue au bar pour acheter une boisson », a indiqué Pierre-Antoine Villanova.

Le bar extérieur du Jean Nicoli a été relooké en paillote, les clients ont reçu des petits cadeaux (panamas, casquettes, etc.) et la compagnie a lancé une série de promotions sur l'arrière-saison.

Prochainement, deux navires bénéficieront d'un coup de neuf. Le restaurant et le bar du Paglia Orba seront rénovés et dans une plus grande mesure, 20 M€ seront investis pour le rafraîchissement du Méditerranée.

Et si le client est au cœur des préoccupations de la compagnie, son directeur général n'en oublie pas pour autant les professionnels. « Nous voulons dès à présent aller chercher nos clients tour-opérateurs, agences de voyages et groupes », a-t-il martelé.

Mais comment ? « Nous allons commencer par démarcher les TO les plus proches, que sont Ollandini Voyages et Corsicatours. Pour les groupes, grâce à la hausse des capacités prévues en 2017, nous allons pouvoir proposer davantage de tarifs adaptés sur les inter-saisons ».

Le directeur général compte aussi relancer les contacts avec les agences de voyages, en particulier celles spécialisées sur les traversées vers le Maghreb.

En attendant de recruter un nouveau directeur commercial, suite au départ de Guillaume Sauzier, c'est Pierre-Antoine Villanova qui assure lui-même le dialogue avec les professionnels du tourisme.

Et la DSP ?

Début octobre 2016, la Collectivité territoriale de Corse (CTC) a voté à l'unanimité l'attribution d'une délégation de service public (DSP) provisoire d'un an, conjointement à Corsica Linea et la Méridionale, jusqu’au 30 septembre 2017.

Mais le modèle actuel pourrait être revu d'ici l'an prochain, la CTC envisageant de créer deux compagnies régionales associant la région Corse et des opérateurs privés retenus par appels d'offres, à travers deux sociétés d'économie mixte à opération prioritaire (SEMOP).

La première assurerait le trafic entre les ports principaux (Ajaccio et Bastia) et Marseille, et la seconde entre les ports secondaires (Ile Rousse, Propriano et Porto-Vecchio) et Marseille.

Une troisième société serait créée "pour constituer une flotte de navires qui seront affrétés par ces nouvelles compagnies régionales", rapporte le journal Les Echos. D'ailleurs, un rapport aurait "été voté pour entériner l'achat, pour 10 millions d'euros à Corsica Linea, de deux navires", "le Monte d'Oro et le Paglia Orba", toujours selon le journal.

Pour l'instant, le projet est à l'étude et la CTC devrait prochainement entamer des discussions avec la Commission européenne sur sa faisabilité.

Lu 2035 fois

Notez


1.Posté par Maradin Maurice le 13/10/2016 09:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les 2 derniers directeurs commerciaux ont fait virer tous les bons commerciaux avec comme argument que l'avenir était dans la vente direct !
La reconquête des AGV et TO sera rude (mais pas impossible)!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 07:58 Sans douane, pas d’Etat !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com