TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Coup d'Etat Mali : "Les mutins n'en ont pas après les touristes mais après le Président !''

4 questions à Jean-Michel Juloux, directeur de Savanna Tours & Safaris


Rédigé par Pierre Coronas le Jeudi 22 Mars 2012

Un coup d'Etat s'est produit au Mali dans la nuit du 21 au 22 mars 2012. Des soldats ont annoncé s'être emparés du palais présidentiel à Bamako. Le Président de la République, Amadou Toumani, aurait été exfiltré vers un lieu inconnu. Depuis, les frontières du pays sont fermées et le Quai d'Orsay déconseille tout déplacement aux ressortissants français présents sur place. Le point avec Jean-Michel Juloux, directeur de Savanna Tours & Safaris, une agence réceptive présente dans de nombreux pays en Afrique, dont le Mali.



Pour Jean-Michel Juloux, directeur de Savanna Tours & Safaris, le coup d'Etat au Mali était inévitable - Photo DR
Pour Jean-Michel Juloux, directeur de Savanna Tours & Safaris, le coup d'Etat au Mali était inévitable - Photo DR
TourMaG.com – Avez-vous eu des informations à propos de la situation actuelle, sur place, au Mali ?

Jean-Michel Juloux :
"Selon mon collaborateur à Bamako que j'ai eu au téléphone alors qu'il marchait dans la rue, la situation est calme dans la capitale.

L'aéroport de la ville est fermé et il a été demandé aux fonctionnaires de ne pas venir travailler jusqu'au samedi 24 mars 2012. Toutes les frontières du pays sont également fermées à l'heure actuelle."

TM.com – Le Quai d'Orsay a mis à jour la fiche du Mali dans ses Conseil aux Voyageurs. Le Ministère déconseille aux Français présents sur place de se déplacer « dans quelque région que ce soit ». Selon vous, les voyageurs sont-ils en danger aujourd'hui au Mali ?

J-M.J :
"En ce qui concerne Mopti ou Bamako, je ne pense pas qu'il y ait de danger particulier. A mon avis, les mutins n'en ont pas du tout après les touristes, au contraire. Ils reprochent surtout au Président d'avoir laisser la situation dégénérer et l'insécurité s'installer au Mali.

Il faut savoir que le tourisme est la deuxième source de revenus dans le pays après l'argent envoyés par les émigrés qui travaillent à l'étranger à leur famille. Or, depuis le mois de janvier 2012, une ville comme Tombouctou ou une région comme le Pays Dogon n'ont pas vu un seul touriste.

Au bout d'un moment, à force de laisser l'insécurité s'installer, les 200 agences réceptives que compte le Mali n'ont, elles non plus, plus un seul client. Les assurances des voitures sont résiliées et le gouvernement menace de saisir les véhicules.

Par conséquent, dans ces conditions, la situation ne pouvait que dégénérer."

TM.com – Donc, à l'heure actuelle, vous n'avez aucun touriste sur place ?

J-M.J :
"Non, aucun. Savanna Tours & Safaris assure un travail de réceptif pour le compte de la Française des Circuits qui a annulé tous ses départs vers le Mali jusqu'à nouvel ordre.

Cela concerne notamment 22 départs qui étaient déjà prévus pour un total de 400 voyageurs."

TM.com – Pensez-vous que la situation puisse se calmer prochainement ?

J-M.J 
: "Le problème, c'est que je ne pense pas que les militaires vont avoir les moyens financiers de poursuivre les rebelles.

Nous sommes là face à un problème ethnique et économique. Au-dessus de Tombouctou, la majorité de la population soutient les rebelles car ce sont eux qui font vivre les habitants.

Quand on sait que le carburant est plus cher qu'en France alors que le salaire moyen est à peine de 60 € par mois, on comprend les difficultés auxquelles le peuple malien fait face actuellement.

Même si le Produit Intérieur Brut (PIB) progresse de 7 % par an en moyenne, la population souffre énormément. Donc les gens se débrouillent comme ils peuvent face aux insuffisances de l’État.

Pour moi, ce coup d’État était inévitable pour toutes ces raisons. A vrai dire, je suis même surpris que les militaires n'aient pas agi plus tôt."

A lire aussi sur le sujet : Mali : les déplacements déconseillés par le Quai d'Orsay

Lu 2737 fois

Notez


1.Posté par brunlatino le 28/03/2012 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
euh non non.
le gas-oil est actuellement à 650 et l'essence à 690 CFA... soit 1€ et 1,15€, si on atteint ce prix en France ça serait sympathique.
Tout comme vous M.JULOUX je travaille 4 mois par an au Mali. Je suis régisseur et directeur technique de festival, notamment celui d'Essakane/Tombouctou depuis 4 ans.
J'ai aussi des infos d'heures en heures autant par des maliens que par des ivoiriens et des français restés sur place avec lesquels je travaille.
le prix du carburant est monté à 1000 FCFA (environ 1,5€) durant 2 jours, pas plus.
Et pour ne rien vous cacher, des touristes ont vu leur "véhicule de location" saisi par l'armée ne sachant pas que les deux ponts, fermés, étaient la base du racket de certains hommes en uniformes non contrôlé.
Je stipule bien hommes en uniforme car certain bandits ont aussi endossé la tenue kaki pour piller se faisant passer pour des soldats.
Il n'y a qu'aujourd'hui où il est possible pour un toubab de passer par les rue goudronnée.. mais la paix n'est pas acquise, loin de là.
merci à vous

2.Posté par raf le 13/04/2012 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelqu'un aurait il un peu plus de nouvelles? Est-ce possible de traverser le Mali pour se rendre au Burkina en fourgon ?

3.Posté par brunlatino le 16/04/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ben non pas possible car le poste frontière de Gogui est soit fermé soit ouvert, soit fermé..; il n'y a plus non plus d'informatique à Nioro qui fût saccagé (douane)..
tu peux passer par le Sénégal (attention toujours cette histoire de véhicule de moins de 5ans) et rejoindre Kayes par Kankoussa et sa superbe piste.
Rien n'est joué sur les frontières qui ne disposent plus de pouvoir sur les visa, les enregistrements donc ça se fait au coup par coup..
phone à tes amis au burkina ils ont des infos plus fraîches..
bonne route

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com