TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Crash Air Algérie : qui est Swiftair l'affréteur de l'avion disparu ?

La compagnie avait déjà connu un incident avec Vueling.


le Jeudi 24 Juillet 2014

L'opérateur espagnol Swiftair, l'affréteur de l'avion disparu d'Air Algérie est peu connu en France. Ses rares partenaires rechignent à s'exprimer sur lui, même s'il semble en règles avec la législation européenne. Toutefois, l'un de ses McDonnell Douglas MD-83 avait déjà connu un problème l'an passé, lors d'un vol opéré pour la compagnie Vueling.



Voici l'un des McDonnell Douglas MD-83 appartenant à la compagnie Swiftair qui opérait la ligne Ouagadougou-Alger pour le compte d'Air Algérie. © Gerry Stegmeier
Voici l'un des McDonnell Douglas MD-83 appartenant à la compagnie Swiftair qui opérait la ligne Ouagadougou-Alger pour le compte d'Air Algérie. © Gerry Stegmeier
Une semaine après le crash de Malaysia Airlines, une nouvelle tragédie secoue le monde de l'aérien.

Dans la nuit du mercredi 23 juillet, la compagnie Air Algérie a perdu le contact avec l'un de ses appareils reliant Ouagadougou à Alger.

Près de 110 passagers étaient à son bord, dont 51 français et six membres d'équipages de nationalité espagnole.

En effet, ce vol était opéré avec un McDonnell Douglas MD-83 appartenant à la compagnie hispanique Swiftair.

Cet opérateur privé créé en 1986 opère une flotte de 30 avions, dont des Boeing 727 et 737, des ATR72/42, des Embraer 120, des Metroliner ainsi que quatre McDonnell Douglas MD-83, l'appareil disparu. Des avions majoritairement loués en wet-lease.

Sur son site internet, la compagnie a publié dans l'après-midi la nationalité des victimes ainsi que les détails concernant l'avion utilisé.

Mais elle refuse de répondre à la presse. Selon Le Monde, l'ambiance est particulièrement tendue devant le siège de l'entreprise à l'aéroport de Madrid-Barajas. Tous les volets seraient fermés et les journalistes parlent d'une ambiance de " secret ".

Vueling avait déjà eu un problème avec McDonnell Douglas en 2013

Inconnue en France, Swiftair dresse sur son site internet une liste de ses clients qui semble ne pas avoir été mise à jour depuis plusieurs années.

Elle cite notamment DHL, Fedex ou encore UPS, ainsi que la compagnie Spanair qui a pourtant disparu en janvier 2012.

Autre client mentionné, le courtier français AviFrance. Contacté par nos soins, ce dernier a refusé de répondre à nos questions, arguant qu'il ne travaillait plus avec Swiftair depuis quelques temps. Visiblement, le nom de cette compagnie dérange.

Un autre courtier français assure en revanche collaborer avec elle. " Swiftair n'a pas mauvaise réputation. Elle est en règle avec la législation européenne" nous assure un responsable, sans toutefois vouloir être cité.

Après cet accident, il semble que peu de professionnels du tourisme ont envie de voir leur nom accolé à celui de l'opérateur espagnol.

Swiftair assure pourtant se conformer aux règles de l'agence européenne EASA.

Pour sa maintenance, elle applique la norme JAR 145, une liste d'exigences auxquelles doivent satisfaire les organismes d'entretien des avions en Europe. Et se dit également auditée par l'aviation civile espagnole

Mais ce n'est pas la première fois qu'un de ses McDonnell Douglas rencontre un problème technique.

Le 10 mai 2013, lors d'un vol entre Palma de Majorque et Madrid opéré pour Vueling, l'avion a eu un problème de moteur au décollage. Il a du faire demi-tour pour revenir à Palma.

Vueling était donc un autre client de Swiftair. Mais la filiale low-cost d'IAG n'a pas souhaité communiquer davantage sur ce partenariat, se contentant d'indiquer qu'il était terminé.

Ce tragique événement ne va pas arranger les relations difficiles d'Air Algérie avec ses clients.

Multiples retards dans l'acheminement des bagages, soupçons d'entente sur les prix ou encore tarif exagéré du billet d'avion, la compagnie multiplie les couacs envers ses passagers.

En France, le collectif "contre la cherté du transport vers l'Algérie" (CCTA) se bat depuis plusieurs années pour faire baisser les tarifs entre la France et l'Algérie pendant la période estivale.

Une lutte restée pour le moment sans succès.

Lu 5863 fois

Notez


1.Posté par Klotz le 25/07/2014 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, Swiftair est une compagnie dont les avions sont régulièrement affrêtés par des compagnies européennes.
Dans votre article vous indiquez que "ce n'est pas la première fois que la compagnie rencontre un problème technique" en invoquant un problème de moteur. Or ce type de problème arrive à des compagnies majeures comme Air France toutes les semaines...
Cela sous entend que l'avion aurait eu un problème technique, mais personne n'en sait rien pour le moment. Il peut aussi s'agir d'un attentat puisqu'aucun message de détresse n'a été relayé.
Aussi, je pense qu'il serait prudent d'attendre les premiers éléments de l'enquête avant de conclure pour l'une ou l'autre cause.

2.Posté par gael le 25/07/2014 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je ne connais pas plus que vous cette compagnie, mais je trouve votre article extrêmement subjectif, très lourds en sous-entendus négatifs à l'encontre de cette compagnie, que vous ne devez pas connaitre plus que ça puisque vous ne semblez pas avoir beaucoup plus d'infos que les autres sites. Il s'agit d'une compagnie crée en 1986, avec une flotte de 40 avions (source Wikipedia), on peut donc en déduire que, en presque 30 ans d'existence, c'est plutôt pas mal de n'avoir eu qu'un seul incident technique (hormis celui de air Algérie), et que, si cette compagnie existe depuis si longtemps, on peut peut-être estimer qu'elle est plutôt sérieuse!
Je ne sais pas si vous vous considerez comme des journalistes, mais si tel est le cas vous devriez savoir que le travail d'un journaliste est d'exposer les faits sans en tirer des conclusions hatives et hasardeuses comme vous le faites!
Enfin, je ne vois absolument pas le rapport entre ce dramatique accident et les relations entre Air Algérie et leurs clients???
Par ailleurs, il me semble assez logique que les compagnies qui sous-traitent des avions ne souhaitent pas s'exprimer à ce sujet, car vous devriez comprendre qu'il s'agit d'un sujet extrêmement sensible, c'est très grossier d'en déduire qu'ils estiment que cette compagnie est dangereuse.
Ce que vous faites dans cet article c'est comme si vous disiez que les deux accidents de la Malaysia Airlines "ne peuvent pas être un hasard", par exemple!

3.Posté par Guillaume le 25/07/2014 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Absolument pas d'accord avec votre avis Gael.
Vous trouvez normal qu'une compagnie se mure dans le silence après un crash majeur ?
Vous trouvez bizarre qu'on essaie de savoir qui est vraiment la compagnie touchée par cet accident ?
Heureusement que la presse est là pour nous donner ces informations.
A la compagnie de s'exprimer / compatir / démentir / expliquer.

4.Posté par Klotz le 25/07/2014 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Euh ils ne se murent pas dans le silence, ils ont sorti deux communiqués depuis hier... (la dernière ici http://www.swiftair.com/corporativa/NOTA.pdf)
Après si ils ne veulent pas répondre aux questions c'est sans doute qu'ils n'ont pas plus à en dire

5.Posté par HADJ le 25/07/2014 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
je dis merci d'informer les gens merci d’être au service de la collectivité. Je suis contre les gens qui s'opposent à l'information, il s'agit des vis des voyageurs,de nos vis, ensuite il faut dénoncé tous ceux qui courts après les bénéfices et négliges les entretiens des avions, de plus les avions Mc Donnell Douglas MD- 80, 82, 83, 90 , misent en service en octobre 1980 ils ont eu déjà 8 accidents avec plusieurs morts (voir histoire) les raisons, toujours pour problèmes techniques!iiiiiiiiii est ce qu'ont n'a pas le droit de savoir, ?????? moi, je suis inquiet car j'ai un avion vers le Maroc la semaine prochaine et c'est un Mc Donnel Douglas 83, ai-je le droit de m’inquiétè ou non ? ai-je le droit de demander de modifier mon vole ou non ? il s'agit de ma vie, SVP.

6.Posté par Sables d'Or le 25/07/2014 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est toujours la même chose lors d'un crash : on ne sait pas ce qui s'est passé mais on en est toujours a faire des théories, des "on dit", des "peut-être que...". On sait bien qu'il faudra plusieurs jours (voire plusieurs semaines ou plusieurs mois) pour savoir ce qui s'est passé. Laissons le temps à l'enquête de se faire : il faut maintenant récupérer les boites noires et on saura. Inutile de faire des plans sur la comète : juste un peu de patience ! Et puis ce n'est pas parce qu'un avion se crashe qu'il est forcément en mauvais état : il y a plein de voitures toutes neuves qui ont des accidents tous les jours c'est pas pour autant que la marque en question est mauvaise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 17:03 Air Canada se dote d'un nouveau B737 Max


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com