TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Crises : une Cellule SNAV pour libérer les initiatives

comment gérer au mieux les crises ?


Rédigé par Jean da Luz à Birritz - redaction@tourmag.com le Mardi 7 Février 2006

Le Snav planche pour la mise en place d’une cellule de crise « new look ». Un organisme permanent qui associerait CETO, agents de voyage, assisteurs et… un communicant spécialiste des situations de crise. Une entreprise audacieuse évoquée lors de la dernière Convention à Biarritz mais qui n’est pas sans embûches…



Nadine Pawlak, présidente du SNAV Provence
Nadine Pawlak, présidente du SNAV Provence
Par essence, la crise est quelque chose de difficilement prévisible. En revanche, cela se prépare... à l'avance, bien sûr. Depuis le 11 septembre 2001 les professionnels ont appris à vivre avec les soubresauts de la guerre, les heurts du terrorisme et les craintes irrationnelles des épidémies et maladies de tous genres.

Appris, mais pas forcément intégré. En effet chaque événement a sa logique intrinsèque même si au niveau des conséquences on retrouve, pour chacun, les grandes lignes avec, au premier chef, le besoin d’information des familles.

La gestion d’une crise est multiple et touche l’ensemble des acteurs du voyage. C’est dans l’articulation et dans les interactions entre chacune des branches (TO, AGV, transporteur…) que réside toute la complexité du phénomène.

Les crises arrivent toujours quand on s’y attend le moins...

Victime d’un problème, le client appelle d’abord l’agence qui, elle-même, se retourne vers le tour opérateur… qui débordé par ses propres problèmes de logistique et de nombre n’a pas toujours la réponse ou le temps d’y répondre.

Tout les participants sont d’accord sur un fait : les crises arrivent toujours au moment où l’on s’y attend le moins. Autre fait majeur : producteurs et distributeurs aux intérêts souvent divergents, ne sont pas toujours d’accord sur les annulations, reports, remboursements et autre à appliquer lors d’une crise.

Est-il possible de « normer » et de mettre en « process » un certain nombre d’éléments permettant d’accroître l’efficacité des uns et des autres lors d’une crise ? Côté Producteurs, il faut trancher une autre question fondamentale : qui du TO ou de l’agence aura la main ?

Nicolas Delom, rappelle les difficultés et les enjeux financiers pour les TO qui s’opposent à la « normation » des effets pécunaires d’une crise : « Ces enjeux sont difficiles à normer car ils ne sont pas les mêmes pour tous et dépendent souvent de la nature et de la taille du Producteur… »

Crises : une Cellule SNAV pour libérer les initiatives
« Il est urgent que nous ayons les coordonnées de vos clients… »

En effet, souligne Bruno Gallois, le problème essentiel en cas de difficulté n’est pas le client sur place qui sera, lui, pris en charge par le réceptif mais empêcher et avertir ceux qui doivent partir. Marie-Christine Chaubet (FRAM) renchérit : « Il est urgent que nous ayons les coordonnées de vos clients de manière à pouvoir les joindre. On nous a reproché, lors de l’accident de Sharm el Cheikh de ne pas avoir contacté les familles… »

Cette question met en exergue un élément majeur des relations TO/Distributeurs, résumée par J.-P. Mas : « Aujourd’hui ce qui exaspère les familles c’est de ne pas avoir d’information. Alors est-il possible de trouver un accord entre TO et agences qui permette d’alerter les clients avec un engagement que le producteur n’utilisera pas à des fins commerciales ces données ? »

Voilà donc le premier obstacle (et non des moindres) à la mise en place d’un tel système. Jusqu’où les distributeurs accepteront-ils de faire confiance aux TO compte tenu du contexte de concurrence actuel ?

Même réflexion pour Air France qui, avec son ROC (Rappel opérationnel des clients), dispose d’un précieux outil qui mobilise une quarantaine de cadres à Paris en cas de crise.

CETO : ouverture à la Distribution en cas de crise

Si une solution est trouvée à ce dilemme, il restera d’autres obstacles à franchir. Nadine Pawlak avance l’idée d’un numéro Vert, sorte de Hot line qui permettrait de répondre aux questions des personnes concernées par un événement.

Oui mais quid de l’engorgement classique de ce type de dispositif parfois à double tranchant s’il ne fonctionne pas parfaitement ?

De cet atelier sont néanmoins sortis un certain nombre de principes et d’engagements. Tout d’abord un changement de la composition du CETO qui a officiellement accepté d’élargir ses rangs aux Distributeurs.

Deuxième idée-force : la cellule de crise du Snav devra travailler à l’avance sur un certain nombre de menaces qui se profilent. Par exemple la grippe aviaire.

Enfin, la nomination d’un M. ou Mme CRISE au SNAV qui serait un peu le chef d’orchestre chargés de tirer le tocsin de rassembler à bon escient TO, transporteurs, distributeurs, assistants et spécialistes de la communication de crise lorsque les circonstances l’exigent.

« Si nous parvenons à trouver une solution, cela nous fera grandir tous ensemble… » conclut un participant.

ATELIER CELLULE DE CRISE

Dirigé par Nadine Pawlak, présidente du SNAV Provence, cet atelier réunissait Richard Vainopoulos (TourCom), Bernard Garcia (Afat), Bruno Gallois (Marsans) et Nicolas Delom (Kuoni)..

Lu 2149 fois
Notez


1.Posté par J.p.Simeon le 08/02/2006 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une des caractéristiques majeures de "la crise" n'a pas été évoquée. C'est que, sauf cas très particulier, type accident aérien, une crise ne vient pas au monde sous sa forme définitive.
C'est au départ un petit évènement, une rumeur, une anecdote qui enfle et devient une crise.
Je n'aimerai pas être le "Mr Crise du Snav", celui qui se fera engueuler s'il est trop prévoyant et lance la machine pour rien, et se fera encore plus engueuler quand il ne l'aura pas fait.
Tiens, je préfère encore être président de réseau, c'est moins risqué:=))

2.Posté par vainopoulos le 08/02/2006 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne connais pas encore les qualités qu'il faudra pour diriger cette cellule de crise, même s'il est prévu l'union de tous, mais je trouve que vous donnez beaucoup de leçons à la profession en ce moment.

Or, avant, il faut faire ses preuves, et quand on regarde le nombre de litiges concernant votre société, à votre place, je me ferais plus discret!

Richard VAINOPOULOS
Un Président qui ne prend pas de risque...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com