TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Croisières : salon grand public à Marseille en 2005

380.000 à 400.000 passagers l'année prochaine


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 2 Décembre 2004

Malgré deux incidents de parcours (Festival et ROC) Marseille qui a vu le nombre de ses croisiéristes reculer légèrement en 2004 table sur une nouvelle progression l'année prochaine pour atteindre 400.000 passagers. Nouveauté : les croisiéristes présents à Top Cruise veulent lancer un salon grand public l'année prochaine.



MPCC, la gare de croisières de Marseille
MPCC, la gare de croisières de Marseille
Après une année 2003 marquée par une très forte progression (+38%), 2004 a été décevant : le nombre de touristes de croisière à Marseille a reculé à 355.000 contre 355.887 un an plus tôt, mais une hausse sensible est attendue en 2005, a annoncé mercredi Jacques Truau, président du Club de la croisière de Marseille-Provence.

Ce recul s'explique par "deux accidents, la banqueroute de la compagnie d'origine grecque Festival Croisières et la faillite de Royal Olympic Cruise (ROC)", compagnie grecque, a expliqué M. Truau, à l'occasion de la convention d'affaires Top Cruise, qui se tient à Marseille jusqu'à jeudi et à laquelle participent 33 opérateurs de croisières.

Festival avait prévu d'acheminer 140.000 passagers à Marseille en 2004. De son côté, ROC avait transporté 20.000 croisiéristes vers le port phocéen en 2003. Pour éviter une perte de 40% de l'activité par rapport à 2003, "nous avons dû lancer une campagne colossale de promotion qui a permis de compenser" l'absence de ces deux opérateurs, a expliqué M. Truau.

2005 : hausse prévue du nombre d'escales et d'opérateurs

En 2004, 32 opérateurs (contre 29 en 2003) et 52 navires (contre 51) ont fait au total 273 escales à Marseille. Pour 2005, le nombre d'escales et d'opérateurs à Marseille devrait augmenter pour atteindre "entre 380.000 et 400.000 passagers", a-t-il ajouté.

L'année à venir sera aussi marquée par une augmentation de l'offre de croisières au départ de Marseille et par un allongement significatif de la saison dès la fin de l'hiver, celle-ci débutant dès la fin mars.

Parmi les compagnies les plus dynamiques, MSC Croisières, au départ spécialisée dans le fret maritime (N.2 mondial), doublera en 2005 ses capacités à Marseille, tout comme Croisifrance.

"Marseille, qui offre une grande accessibilité, présente l'intérêt d'être l'axe de la Méditerranée occidentale, un point de départ idéal", se justifie Yannis Vassilakopoulos, PDG de Croisifrance.

Alors que la croisière est "riche de promesses en Europe car encore sous-développée", juge Georges Azouze, PDG de Costa, à l'horizon 2009, Marseille peut "raisonnablement tabler sur 600.000 croisiéristes", prévoit pour sa part M. Truau.

600.000 croisiéristes à l'horizon 2009

Encore faudra-t-il sans doute prolonger la ligne TGV jusqu'au port, pour un coût de 11 millions d'euros ou y construire des pistes pour hélicoptère, tempèrent certains. Mais selon Marc Féraud, vice-président du Port autonome (PAM), si Marseille attire c'est aussi parce que le prix des prestations fournies y reste "très sensiblement inférieur" à celui pratiqué ailleurs en France, malgré la hausse de 2,5% des tarifs prévue en 2005.

Pas très diplomatique, l'homme précise les impératifs stricts de la comptabilité publique et que la croisière représente pour le PAM plus de charges que de revenus. Dans ce cas, sous-entend-il, les investissements pourraient ne pas durer si les résultats ne sont pas au rendez-vous dans les années à venir...

Le Vice président oublie de noter cependant que collectivités locales et territoriales abondent les différents équipements dressés et qu'un armateur comme MSC Croisières, représenté par Antonio Donsanti, a largement mis la main à la poche pour la mise en place de son terminal croisières.

Il oublie enfin que Marseille n'est pas le seul port en Méditerranée et que Toulon, Gênes ou Barcelone ne demandant pas mieux qu'à accueillir ou renforcer les escales des croisiéristes aujourd'hui présents dans la métropole phocéenne.

Laissons la conclusion à Y. Vassilakopoulos : "Il faudra bien qu'il comprenne que c'est toute une région, toute une économie qui profite des énormes retombées des croisières".


J.daL. avec Afp redaction@tourmag.com

Lu 2229 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com