TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Delta Air Lines : Nice - New York reprendra dès le 6 avril 2014

le potentiel de la ligne est estimée à 100 000 passagers par an


Rédigé par Michel BOVAS le Lundi 16 Décembre 2013

Malgré les mesures d’économie engagée, Delta Air Lines reprendra à partir du 6 avril 2014, son vol entre Nice et New Yrok. Il sera quotidien dès le 1er mai 2014.



Delta Air Lines annonce que la ligne reliant l'aéroport Nice-Côte d'Azur à New York-JFK reprendra à partir du 6 avril 2014 après l’interruption désormais habituelle de janvier à mars.

Le vol, assuré en direct cinq fois par semaine dès le 6 avril, redeviendra quotidien à compter du 1er mai 2014. Il est assuré en Boeing 767-400 de 245 sièges, en coopération avec Air France-KLM, partenaire de joint-venture de Delta.

Selon l’aéroport Nice Côte d’Azur, le trafic potentiel sur Nice-New York est estimé à 100 000 passagers dont 75 000 assurés en direct par Delta, le reste passant par d’autres hubs européens comme Londres Heathrow, Zurich, Madrid ou Charles de Gaulle.

Plus largement le trafic entre Nice et les Etats-Unis est évalué à 260 000 passagers dont 20 000 vers Miami, 15 000 vers San Francisco, 13 000 vers los Angeles, 9500 vers Las Vegas.

De quoi assurer une seconde liaison directe vers un autre hub américain ou de maintenir à l’année le quotidien Nice New York. A noter pour fin novembre la ligne Nice-New York affichait une croissance de 14,4 %.

Un beau résultat alors que la conjoncture aérienne n’est pas au beau fixe.


Lu 1757 fois
Notez


1.Posté par Gilles06 le 17/12/2013 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Cette insoutenable suspension de vol entre janvier et mars a tendance à s’allonger d’année en année. Bientôt on va aboutir à une durée allant de décembre à avril et à ce rythme-là on va même être face une suspension radicale des vols pendant toute la saison hivernal de novembre à mai.

On fait croire à l’opinion public que la suspension du vol entre Nice et New York s’explique par un manque de rentabilité, voilà une supercherie à laquelle il faut mettre fin. Ici c’est purement une affaire de clientélisme qui est à l’origine de cette décision, rien d’autre. Des affaires de clientélisme voir même de corruption sont tout à fait possibles dans le secteur du transport aérien en raison des enjeux financiers extrêmement lucratifs, souvent celles-ci sont à l’origine de la mauvaise situation financières de nombreux opérateurs, comme quoi la crise économique n’explique pas tout.

Depuis plusieurs années Air France perd des voyageurs sur Nice – Paris CDG, ligne stratégique pour ses préacheminements vers l’international, or de plus en plus d’Azuréens sont excédés que l’opérateur tricolore les oblige à passer par CDG pour les vols intercontinentaux. En parallèle la liaison Nice – New York JFK opérée par Delta Airlines avait été en 2010 l’une des rares lignes avec celle d’Emirates à ne pas avoir connu une baisse en nombre de voyageurs alors que pour l’aéroport ce fut une très mauvaise année. Le succès de la ligne de Delta Airlines en 2010 fait de l’ombre à la ligne Nice - CDG sur AF qui perdait des pax. On peut se demander si Air France n’a pas fait pression sur Delta Airlines pour que l’opérateur américain suspende progressivement ce vol afin de ne pas lui faire de l’ombre au niveau des préacheminements via CDG, histoire de préserver les intérêts d’ADP. On peut d’ailleurs s’étonner du manque de volonté politique de Delta Airlines de promouvoir sa liaison Nice – New York, on ne voit jamais de campagne d’affichages dans les rues de Nice et des environs, on est très loin du professionnalisme d’Emirates dans ce domaine. Est-ce que Delta Airlines a-t-elle trop peur que cette ligne Nice New York ait du succès pour expliquer une telle négligence de sa part ? On est clairement face à une sombre affaire de lobbying et de gros sous qui se fait au détriment des usagers.

Il serait temps que les compagnies aériennes cessent leurs combines de boutiquiers à courtes vues préoccupées par leurs petits calculs clientélistes et soient enfin plus à l’écoute des usagers.

Comme deuxième vol vers les Etats Unis, une liaison vers l’autre aéroport de New York, Newark, sur United Airlines me semble prioritaire car il faut d’abord renforcer les vols vers New York avant de pouvoir ouvrir vers d’autres villes au départ de Nice.

Cordialement

2.Posté par Christophe le 17/12/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gilles06, où est votre problème ?
On ne peut pas à la fois saluer l'alliance entre AF et DL et crier au scandale au motif que DL adapterait sa politique commerciale pour tenir compte des contraintes d'AF. N'oubliez pas que les deux compagnies ont une JV pour les liaisons transatlantiques et que DL subit de la même manière qu'AF les diminutions de recettes sur l'axe transatlantique, qu'il soit directe depuis Nice ou avec escale à CDG.
Une compagnie aérienne est là pour faire de l'argent, pas pour faire plaisir aux agences de voyage qui sont également là pour faire de l'argent et qui leur grignottent leurs marges.
Cela fait bien longtemps que les décisions d'ouverture et de fermeture de lignes ne sont pas liées au soucis d'apporter un confort supplémentaire au client mais à celui d'optimiser les profits de la compagnie aérienne. Tous ceux qui ont critiqué les subventions publiques dont AF a été la bénéficiaire devraient s'en rappeler avant de critiquer les décisions de la compagnie en terme de gestion des ouvertures et fermetures de lignes.
Dernier exemple en date, la ligne CDG-Wuhan ouverte l'année dernière et dont la fermeture a été annoncée a finalement été maintenue sans doute après que les autorités de Wuhan aient accepté de prolonger le versement de subventions allouées à AF pour financer une ligne qui ne semble pas encore avoir atteint son seuil de rentabilité. En quoi cette approche financière est-elle criticable ?
Au surplus, si la liaison Nice/NYC était si rentable que cela toute l'année (et même sur la seule saison estivale), d'autres compagnies n'auraient pas hésité à s'immiscer sur le marché. On les attend toujours !
Enfin, désolé pour les niçois mais le marché local n'est pas encore suffisamment mature pour attirer une mutitude de liaisons transcontinentales DIRECTES. Les compagnies du golfe sont à cet égard dans une situation particuière : elles se contentent assez largement d'alimenter des hubs qui réorientent les passagers vers un nombre beaucoup plus important de distinations que celles dont peuvent bénéficier à NYC les niçois qui utilisent le Nice/NYC.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:02 Air Austral présente son nouvel uniforme

Mardi 12 Décembre 2017 - 10:33 Aigle Azur investit dans le long-courrier


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com