TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Désencombrement de l'espace aérien : la Commission européenne investit 600 M€

le nombre de vols devrait augmenter de 50 % d'ici 10 à 20 ans


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 11 Juillet 2013

La Commission européenne a annoncé, le 10 juillet 2013, qu'elle allait investir 600 millions d'euros en vue de lancer un programme destiné à désencombrer l'espace aérien européen.



Mercredi 10 juillet 2013, la Commission européenne a annoncé un investissement de 600 millions destiné à désencombrer l'espace aérien européen.

L'objectif de l'opération est de mettre en place un programme afin de prévenir une pénurie de capacités en se basant sur des prévisions de hausse du nombre de vols de 50 % d'ici les 10 à 20 prochaines années.

Il consisterait en la mise en place de la nouvelle technologie nécessaire à la création du ciel unique européen qui pourrait tripler la capacité et réduire de moitié les coûts de gestion du trafic aérien.

Les nouveaux fonds devraient principalement être affectés à la recherche de moyens pour inciter les compagnies aériennes à emprunter leurs itinéraires favoris, plus directs, expliquent nos confrères de Déplacements Pros.


Lu 558 fois

Notez


1.Posté par Gilles06 le 12/07/2013 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Il est assez paradoxal d'entendre la Commission Européenne vouloir un désencombrement de l'espace aérien européen, mais comment peut elle parvenir à cet objectif en encourageant la libéralisation de cette activité ?

La Commission Européenne doit avoir un droit de regard sur la stratégie des compagnies aériennes, car même si certaines d'entre elles sont privées, l'espace aérien lui est public et dépend des états et de l'Union Européenne.

La Commission Européenne doit obliger les compagnies aériennes à remettre en cause ce modèle démesuré du tout « hub » et « navettisation du transport aérien » basée sur toujours plus de fréquences pour avoir toujours plus de correspondance ne profitant qu'à quelques plates-formes aéroportuaires dans le monde, mais certainement pas aux passagers.

Il faut obliger les compagnies aériennes (régulières et low costs) à cesser d'exploiter des avions en fonction de leurs distances, mais plutôt en fonction du nombre de voyageurs par lignes, afin de ne pas arriver à une paralysie des couloirs aériens et aéroports mondiaux avec comme résultats, retards et annulations de vols amplifiés et des risques de faillites accrues. On n'a pas besoin de proposer un vol toutes les 30 voir toutes les 15 minutes sur Nice – Paris/Orly à bord d'Air France avec un total de 26 vols par jour, avec des avions de petites tailles (A318/ A319/ A320/ A321). Avec une dizaine de vols par jour sur cette même ligne, exploités avec des gros porteurs (A380/ B777-300/ B747-8) , on aurait largement de quoi offrir aux passager un service de qualité et on encombrerait beaucoup moins les aéroports et les couloirs aériens.

Il faut aussi revoir la manière dont sont attribués les Droits de Trafic dans chaque état et qu'il y ait enfin une décision qui soit prise au niveau européen, pas au niveau des états nations. Actuellement, les droits de trafic sont décidés au niveau des pays de manière bilatérale, ça reste flou et arbitraire on attribue tant de vols hebdomadaires entre deux pays, et cela peut changer d'une année à l'autre. Pour les vols intérieurs c'est aussi l'anarchie au niveau des droits de trafic. Cela n'aide pas à aller vers un désencombrement de l'espace aérien européen. Il faudrait attribuer les droits de trafic en fonction de chaque lignes et selon le nombre de voyageurs annuellement transportés.

Voici comment ça la Commission Européenne pourrait procéder :

>100 000 14 vols par semaine (CRJ/ EMJ)
100 000 < < 250 000 14 vols par semaine (B737/A320)
250 000 < < 500 000 14 vols par semaine (A330/ A350/ B777/ B787)
500 000 < < 1 000 000 42 vols par semaine (A330/ A350/ B777/ B787)
1 000 000 < < 2 000 000 42 vols par semaine (A380/ B777-300/ B747-8)
2 000 000 < < 5 000 000 105 vols hebdomadaires (A380/ B777-300/ B747-8)
5 000 000 < < 10 000 000 210 vols hebdomadaires (A380/ B777-300/ B747-8)

En effet le désencombrent du trafic aérien en Europe doit être une priorité, mais cela ne peut se faire que si on limite le nombre de fréquences par lignes aériennes, et que l'on impose aux compagnies aériennes à exploiter les lignes supérieures à 250000 voyageurs annuels avec des avions gros porteurs, même dans les court et moyen courriers.

Encore faut il que la Commission Européenne meette fin à la libéralisation du transport aérien pour que cela devienne réalité.

Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 18:03 Aigle Azur en eductour au Portugal


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com