TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Déspécialisation des baux : l'enjeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

une opportunité assortie de quelques bémols...


Rédigé par Michèle SANI à Biarritz le Vendredi 5 Février 2010

Présenté comme l'une des mesures-phare de la Loi Novelli, la possibilité pour les agences de voyages de vendre autre chose que des voyages, mérite qu'on y réfléchisse à deux fois. C'était l'un des conclusions que l'on pouvait tirer de l'Atelier ad oc tenu ce jeudi matin à Biarritz.



Les ateliers ont affiché complet malgré un programme de travail intensif
Les ateliers ont affiché complet malgré un programme de travail intensif
Les agents de voyages qui perdent, avec la loi Novelli, le caractère exclusif de leur activité ont la possibilité d'élargir la spécialisation de leur bail.

Encore faut-il que l'activité annexe présente un lien avec la vente des voyages et des séjours. Et ceci est valable jusqu'au 22 juillet 2012 soit trois ans après la promulgation de la loi. Après le bail risquera d'être fortement révisé à la hausse.

La démarche est simple dans la mesure où l'activité engagée est compatible avec la situation et le caractère de l'immeuble : une signification au bailleur par lettre recommandée avec accusé de réception suffit.

Dans ses présentations Valérie Boned, directrice juridique du SNAV met en garde. Attention en effet à la hausse du bail au moment de son renouvellement et de sa révision.

"La diversifiction apporte aux agence de voyages de nouvelles opportunités plus ciblées de marketing. Elle permet d'argumenter sur autre chose qu'un prix en jouant sur de nouveaux critères".

Christian Delom, Directeur de la Stratégie Atout France qui anime l'atelier consacré à la diversification délivre quelques solides arguments.

Attention à la hausse du bail lors de la révision

La diversification c'est aussi une opportunité financière susceptible d'apporter une nouvelle rentabilité, une opportunité patrimoniale qui permet de trouver une croissance par acquisition (une société de services par exemple).

Elle contribue à l'élargissement de l'offre. Elle accroît et valorise le potentiel de fidélisation de la clientèle avec des services qui vont au-delà de la vente des voyages en sachant que vendre du voyage restera tout de même le coeur de cible.

La diversification s'adapterait plus volontiers à un professionnel spécialiste (d'un thème, d'une destination, d'un profil de clientèle) qu'à un généraliste. En exemple, le voyagiste "plongée" qui pourrait alors devenir un fournisseur d'équipement.

De nombreuses questions restent cependant en suspens.

La salle les pose : Quid de la TVA ? A quel régime fiscal l'activité annexe doit-elle être soumise ? Quid des salariés ? A quelle convention collective faut-il les affilier ?

Peut-on demander à l'agent de voyage de devenir un vendeur spécialisé ? Quelle formation, quel contrat de travail ? Et que dire de l'espace pour stocker etc.

Richard Vainopoulos a mis un bémol au discours. "Agents de voyages, nous avons déjà beaucoup de services annexes à développer. Prenons notre temps et faisons des études de marché" a déclaré le président de Tourcom.

Et à propos : un réseau peut-il s'opposer à la diversification de ses adhérents ?

Lu 2647 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com