TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Didier Munin (Boiloris) : "Nous sommes condamnés à mort !"

Le Groupe va déposer le bilan prochainement


Rédigé par Céline Eymery le Mardi 20 Décembre 2016

Le groupe Boiloris, fondé et dirigé par Didier Munin, fait face à de grandes difficultés financières qui devraient le contraindre à déposer le bilan dans les prochains jours. Contacté par nos soins dimanche soir, il explique ce qui a conduit son entreprise dans cette situation.



Didier Munin est le président-directeur général du groupe Boiloris - Photo : DR
Didier Munin est le président-directeur général du groupe Boiloris - Photo : DR
"Nous sommes condamnées à mort". Tels sont les mots de Didier Munin, patron du groupe Boiloris, qui fait face à de grandes difficultés financières.

Il situe le début de la fin, il y a environ deux ans et demi, lorsqu'il reprend à Thomas Cook France 8 agences de voyages.

Il les achète en deux fois en juillet 2014 puis en mai 2015.

"J'ai eu ces points de ventes à un prix vraiment bas, sauf que j'ai dû financer leur restructuration (baux commerciaux, licenciement d'une partie du personnel...) à hauteur de près d'un million d'euros. Et cette somme je l'ai puisée dans mes réserves", explique Didier Munin.

A cela s'ajoutent, le 13 novembre 2015, puis en juillet 2016, les attentats en France qui ont mis un coup de frein à son activité.

"Ces deux événements ont impacté mon volume d'affaires sur l'exercice 2016 de 18%. Sur 55 millions d'euros, cela fait près de 10 millions d'euros en moins !"

Boiloris sorti de la centrale de paiement Thomas Cook

Les agences Thomas Cook France restructurées, il souhaite alors les céder.

Mais il ne franchit pas le cap, coupé dans son élan par le droit de préemption de Thomas Cook France. "Cette menace du droit de préemption m'a refroidi dans ma volonté de céder ces points de ventes, et du coup j'ai essayé de m'en sortir par moi-même", explique t-il.

De son côté, Nicolas Delord, président de Thomas Cook France précise que son groupe n'a jamais reçu de demande de levée de préemption, ni d'offres officielles de la part de Boiloris.

"Ce droit de préemption est dans tous nos contrats de franchise", précise t-il.

Pour Didier Munin le coup de grâce est intervenu lorsque Thomas Cook France a sorti son réseau de sa centrale de paiements la semaine dernière.

"Suite à cela, ils ont envoyé un message aux autres fournisseurs pour les informer. Conséquence directe ils ont tous exigé d'être payés comptant", précise t-il. Une situation qui met l'entreprise à genou.

Nicolas Delord justifie cette décision : "Boiloris a atteint un niveau d'impayés extrêmement important, avec un risque très important pour Thomas Cook France.

Nous avons demandé à plusieurs reprises un plan sérieux de remboursements, mais il n'est pas arrivé.

Nous avons pourtant évoqué à plusieurs reprises la situation et entamé des discussions. Par ailleurs la centrale de paiements nous rend garant de la bonne exécution des paiements vis à vis des fournisseurs. Payé ou pas, nous devons honorer les engagements vis à vis d'eux."

27 agences dont 9 Thomas Cook et 13 Jet tours

Outre Thomas Cook, Didier Munin a également une dent contre la banque HSBC.

"Cette banque partenaire des Entreprises du Voyages a divisé l'autorisation de découvert par deux après les attentats de Paris.

Et quand ils ont eu vent de mes difficultés, il m'ont carrément supprimé l’autorisation de découvert"
, précise t-il.

Didier Munin ne voit pas aujourd'hui comment il pourrait redresser la barre. Il pense notamment à solliciter l'APST, synonyme pour l’entreprise de liquidation judiciaire.

"Boiloris c'est tout Jet tours et Thomas Cook de Paris et de la petite couronne et tout ça va disparaître et cela ne semble pas poser problème à Thomas Cook", conclut-il, dépité.

Nicolas Delord reconnaît que ce n'est pas une très bonne nouvelle : "Nous regrettons la situation, Boiloris est un partenaire historique. Le réseau est un très gros porteur de volume d'affaires, mais en même temps nous avions des impayés... ".

Boiloris : 27 agences et 110 salariés

Fondé en 1986 par Didier Munin, le groupe compte 110 salariés, 27 agences (13 Jet tours, 9 Thomas Cook, 4 Boiloris Voyages et une Havas Voyages) basées à Paris et en région parisienne, 1 call center boiloris.com, ainsi que les TO Sicilfly et Tapis Rouge, et le site Dégriffe-Voyages.com.

Didier Munin avait également ouvert en 2014 une Trattoria Italienne, Casa Flora, située dans le 15e arrondissement, juste en face du siège de l'entreprise rue Saint-Charles.

Lu 14651 fois

Notez


1.Posté par Carla Bruna le 19/12/2016 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis étonnée car justement après le rachat par Boilo....il y a eu très peu de licenciements pour justement de pas dépenser un seul centimes car les agents avaient pas mal d'ancienneté ...!! c'est plutôt les gens qui sont partis d'eux mêmes vu la désorganisation totale et la pression énorme sur le chiffre...sans compter que les salariés TC ont perdu tous leur avantages apres le rachat (pas de 13ème mois...plus de primes...plus de femme de ménage !!)

2.Posté par jean louis Parat le 19/12/2016 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est deja incroyable d'avoir tenu jusqu'en 2016, bon courage .

3.Posté par Vanessa Bruni le 19/12/2016 22:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C était une mort annoncée ...
Il y a eu peu de licenciements après les rachats mais ceux qui ont eu lieu se sont fait dans la douleur, des personnes qui avaient 20 ans d ancienneté et plus
Il y avait un véritable problème de gestion dans ce réseau
Je pense à tous les employés qui vont subir cela
Je leur souhaite tout le courage possible

4.Posté par lea duprez le 20/12/2016 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas très étonnée même si très triste, très mauvaise gestion et drôle de considération du personnel ...
mes ami(e)s j'espère que vous trouverez vite du travail ! je pense fort à vous en cette veille de Noel

5.Posté par Papadopoulos le 20/12/2016 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage et triste nouvelle avant ce Noël.
J'espère que le repreneur (s'il y en a un), gardera un maximum de personnel.


6.Posté par FLORENCE le 22/12/2016 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
triste nouvelle pour Didier et son groupe Historique et ses employés
encore faut il avoir eue une agence de voyage en gestion pour se permettre de critiquer surtout a notre époque - de tout cœur avec vous

7.Posté par Vanessa Bruni le 23/12/2016 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui ma chere Florence j ai eu une entreprise en gestion pendant plusieurs années et je sais de quoi je parle quand je me permet de dire qu il y avait une mauvaise gestion chez Boiloris,
Bonne vacances M Munin profitez bien pendant que vos employés gèrent la crise ...
Tout est dit

8.Posté par Carla Bruna le 23/12/2016 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et il y avait un turn-over de malade ... depuis que je suis dans le tourisme (17 ans) j'ai toujours vu presque tous les 2 mois des offres d'emploi chez Boiloris....ce qui montre qu'il y avait un problème ....

9.Posté par roux rodolphe le 29/12/2016 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j ai versé des acomptes pour un séjour a boiloris . pensez vous qu'il y a un risque que mon séjour ne soit pas confirmé ? que je perde mon acompte ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com