TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ECTAA : le package dynamique doit être assimilé au voyage à forfait

Révision de la directive sur le voyage à forfait


Rédigé par Vincent de Monicault le Lundi 10 Septembre 2007

La Commission européenne envisage la révision de la directive voyages à forfait. Le comité juridique de l’ECTAA, en réunion à Paris hier, a adopté une position commune invitant à assouplir la notion de voyage à forfait, voire à adopter une approche horizontale s’appuyant surtout sur les différentes directives protégeant le consommateur.



La Commission européenne est en train de revoir toutes les questions relatives à l’acquis communautaire en matière de protection des consommateurs. Son travail de révision porte sur huit directives dont l’une concerne directement l’industrie du tourisme, à savoir la directive de 1990 sur le voyage à forfait.

D’où l’importance de la réunion du Comité juridique de l’ECTAA (Groupement des Unions Nationales des Agences et Organisateurs de Voyages de l’Union européenne) qui s’est tenue dans les locaux du Snav hier à Paris.

Objectif de cette réunion : définir les recommandations du comité juridique au conseil de l’ECTAA, ceci afin de présenter à la Commission européenne la position de ses membres (les «Snav européens» des 27 Etats de l’UE auxquels s’ajoutent ceux de pays candidats à l’adhésion, Croatie, Norvège, Suisse et Turquie).

Le comité a dressé plusieurs constats. D’abord la notion et le part du voyage à forfait a beaucoup changé en près de trente ans, de même que la manière dont les consommateurs achètent leurs voyages.

Ainsi, la directive du voyage à forfait n’intègre pas le dynamic packaging, à commencer par celui proposé par les compagnies aériennes low-costs sur leurs sites web.

Approche horizontale favorable au secteur du tourisme

Le comité a donc adopté une position commune invitant à assouplir la notion de voyage à forfait. Il invite par ailleurs la France à revoir la responsabilité pleine et entière de l’agent de voyages, recommandant de ramener cette responsabilité à l’activité propre à chacun, par exemple la bonne exécution d’une réservation et la bonne délivrance de l’information au consommateur par le distributeur, et la bonne exécution du voyage par le tour-opérateur.

«Notre comité recommande une approche horizontale, laquelle permettait d’appliquer à tout type de prestation de voyage l’ensemble des directives qui parlent de protection du consommateur, sur la vente à distance, sur le e-commerce, sur les clauses abusives, etc. Cette approche serait favorable à notre secteur», a indiqué Nicolas Faure, en charge des affaires juridiques au Snav.

Les contraintes du calendrier

Michel de Blust (secrétaire général de l'ECTAA) et Georges Colson (président du Snav) aux côtés des membres du comité juridique de l'ECTAA hier à Paris
Michel de Blust (secrétaire général de l'ECTAA) et Georges Colson (président du Snav) aux côtés des membres du comité juridique de l'ECTAA hier à Paris
Une approche purement horizontale devrait toutefois inclure certaines dispositions spécifiques au secteur du tourisme, et notamment le rapatriement. Cette solution permettrait aux consommateurs d’être protégés de manière identique, quelque soit le canal d’achat et les prestations vendues.

«Si la Commission ne retient pas l’approche horizontale, nous proposerions alors l’adoption d’une définition qui englobe à la fois les forfaits et les forfaits dynamiques » précise Michel de Blust, secrétaire général de l’ECTAA.

Restent les contraintes du calendrier. La Commission attend début octobre les recommandations des professionnels, fera ensuite connaître ses choix probablement au premier semestre 2008, lancera une proposition législative dans le courant de l’année prochaine, ceci avant les passages au Conseil et au Parlement européens devant précéder l’adoption par les Etats.

Au regard des échéances, la profession a encore le temps de subir procès et mises en examens. Pour son président, Georges Colson, le Snav n’entend donc pas relâcher la garde face aux dérives de l’ancienne loi.

Lu 2981 fois

Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com