TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Emirates Airlines privé de nouvelles liaisons en province jusqu'à fin 2013

Tim Clark a fait part de ses ambitions hexagonales


Rédigé par Pierre Coronas le Vendredi 19 Avril 2013

Tim Clark, PDG D'Emirates Airlines, a profité de la signature d'un contrat de sponsoring avec le tournoi de tennis de Roland Garros pour de nouveau mettre sur le tapis son souhait de desservir de nouvelles destinations en France. Mais, pour le moment, cela devrait rester à l'état de projet car l'activité de l'opérateur en France reste limitée par les accords bilatéraux avec les autorités françaises conclus en janvier 2011. Ils devraient être renégociés d'ici fin 2013.



Tim Clark, PDG D'Emirates, a de nouveau fait part de son souhait d'ouvrir de nouvelles destinations en France en plus de Paris-CDG, Lyon et Nice - Photo DR
Tim Clark, PDG D'Emirates, a de nouveau fait part de son souhait d'ouvrir de nouvelles destinations en France en plus de Paris-CDG, Lyon et Nice - Photo DR
Verra-t-on Emirates Airlines desservir prochainement de nouvelles destinations en France ?

C'est en tout cas, le souhait émis, mercredi 17 avril, par Tim Clark, Président-Directeur Général (PDG) de la compagnie du Dubaï.

En marge de la signature d'un contrat de sponsoring pour les internationaux de tennis de Roland Garros, en compagnie du Président de la Fédération française de tennis (FFT), le PDG a remis sur le tapis ses ambitions dans l'Hexagone.

Il a ainsi fait part de son intention d'atterrir, dans un futur plus ou moins proche, sur les aéroports de Bordeaux-Mérignac, Marseille-Provence et Toulouse-Blagnac, en plus des vols déjà opérés sur Paris-CDG, Nice et Lyon.

La direction étudierait actuellement une demande d'autorisation. Mais celle-ci n'a pas encore été transmise aux autorités françaises.

Mais Tim Clark considère son projet légitime étant donné que sa compagnie contribue "à hauteur de 200 millions d'euros par an à l'économie française", via notamment l'achat d'appareils à Airbus.

Négociations bilatérales d'ici fin 2013

Mais, pour le moment, les intentions du PDG d'Emirates devraient rester à l'état de projet.

Au moins jusqu'à fin 2013, selon la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC). Le temps que les accords d'attribution de fréquences pour les transporteurs aériens des Émirats Arabes Unis soient renégociés de manière bilatérale.

Ceux actuellement en vigueur ont été adoptés en janvier 2011. "Pour Dubaï, ils limitent l'activité à 7 fréquences hebdomadaires pour la Province, où Bordeaux a récemment été ajouté, et à 4 pour Paris", explique Éric Héraud du service presse de la DGAC.

L'attribution de ces fréquences résulte d'un calcul effectué par la direction des Transports en fonction du marché actuel et de l'offre. "Leur objectif est d'éviter de se retrouver face à une situation de concurrence déloyale en France", précise Éric Héraud.

En effet, les compagnies du Golfe et leurs homologues européens ne sont pas soumis aux mêmes contraintes, notamment sociales. Emirates pourrait ainsi très bien assurer des vols en France avec des taux de remplissage plus faibles qu'Air France. C'est en tout cas l'un des arguments avancé par la compagnie tricolore.

Air France-KLM opposée, les aéroports favorables

Le 1er avril 2013, Jean-Cyril Spinetta, PDG d'Air France-KLM s'est encore montré fermement opposé à toute tentative européenne de réduction des restrictions pour les opérateurs des Émirats.

Selon lui, "être en concurrence dans une situation de type ciel ouvert avec les compagnies du Golfe serait un suicide." Il a ajouté qu'une telle décision entraînerait carrément la "disparition" des compagnies européennes, selon Air-Journal.fr.

Contactée par TourMaG.com jeudi 18 avril 2013, la direction d'Air France n'a pas souhaité commenter davantage les dernières déclarations du PDG d'Emirates.

En revanche, du côté des plateformes concernées par ces annonces, la réaction est différente. Ainsi, Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, se dit "favorable à l'arrivée d'Emirates."

En effet, la compagnie permettrait au site Haut-Garonnais d'être relié à une multitude de villes dans le monde via Dubaï. Il reconnaît d'ailleurs être en contact avec le transporteur dubaïote.

Les directions de deux autres aéroports cités par Tim Clark n'ont pas voulu répondre officiellement à nos sollicitations.

Pourtant, selon nos informations, pour au moins l'une d'entre elles, Emirates fait partie des compagnies prospectées depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Et l'ouverture de nouvelles liaisons par cet opérateur d'envergure internationale serait évidemment une bonne nouvelle pour le site.

Mais face à la fréquence des déclarations de M. Clark, tous les acteurs concernés affichent, pour le moment, beaucoup de prudence. "Wait and see" aurait-on tendance à dire outre-Manche.

Lu 4723 fois

Notez


1.Posté par navigant le 23/04/2013 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les aéroports cette bonne blague sont pour ,on a vu avec rayanair , des CCI qui subventionnent des lignes au frais du contribuable ; Air France comme Lufthansa défendent leur prés carrés et savent que si emirtates fait des lignes selon l'accord de la 5eme liberté
du style Milan New-york avec prolongement sur Dubai ,ils sont morts . Les italiens viennent de signer pour 6 mois un accord selon la 5eme liberté des droits de trafics sur Milan New-york par Emirates...Dans 5 ans quand AF et les autres compagnies françaises ,ou ce qui l'en reste seront quasi morte ,les plates formes aéroportuaires n'auront plus qu'a fermer.

2.Posté par Le zé le 23/04/2013 16:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec naviguant sur l'essentiel mais les aeroports n'auront pas à fermer, c'est plus subtil, ils n'auront plus qu'à se prostituer comme ils le font avec ryanair et cracher chaque année un peu plus au bassinet pour garder des liaisons.

3.Posté par Gilles le 23/04/2013 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Emirates est à la même enseigne que Qatar Airways. On peut se demander si la DGAC est un véritable service public ou ne sert il uniquement l’intérêt des puissants groupes d'Air France ou même d'Aéroports de Paris. En particulier, ADP, curieusement discret dans cette affaire, voit d'un très mauvais oeil une telle perspective de développement de lignes aériennes vers le Moyen Orient et vers l'Asie au départ des autres villes française que Paris, comme le revendique Emirates ou même Qatar Airways, car c’est moins de correspondances via CDG. Le lobby d’ADP est très puissant, et difficile à deviner, car moins visible que celui d’Air France, et n’est pas étranger au sort que subit Emirates. Toulouse, Bordeaux et Marseille vont devoir attendre longtemps, mais j’ai espoir qu’Emirates obtienne gain de cause.

Quand à Qatar Airways les choses sont plus compliquées. L’opérateur de Doha réclamait des droits de trafic supplémentaires (depuis 2 ans) pour desservir un vol nonstop et quotidien entre Nice et Doha, en remplacement de son vol via Milan (3 par semaine). Hélas, ceux-ci furent refusée par la DGAC, Qatar Airways quitte définitivement Nice le 31 Mai 2013.

Je vous invite à méditer sur ce paragraphe de votre confrère de Pros du Tourisme, Thierry Vigoureux sur ce sujet qui vaut aussi bien pour le cas d’Emirates que Qatar Airways.

« Mais les protections françaises visent surtout les vols en correspondance au-delà du hub qatari. Aucune négociation sur les droits de trafic entre la France et le Qatar n’est programmée à ce jour. »

http://www.pros-du-tourisme.com/actualites/detail/65143/qatar-airways-ferme-nice.html

C’est une pure affaire de lobbying, une histoire de gros sous, une entorse à la concurrence, un sabotage de plus de la part d’ADP qui est à l’origine de l’arrêt de la ligne Nice Doha en juin prochain, mais celle-ci se fait au détriment de l’intérêt des usagers, des citoyens et du développement de l’aéroport de Nice vers de nouveaux horizons géographiques.

Pour ceux qui ne veulent pas accepter la fermeture définitive de la ligne de Qatar Airways à Nice, il serait important que les responsables de l’aéroport de Nice, en collaboration avec ceux de Qatar Airways, organisent une pétition afin d’associer les usagers et citoyens azuréens dans cette démarche. L’objectif de cette pétition serait de donner à l’aéroport de Nice les moyens de faire pression sur la DGAC pour qu’elle accorde à Qatar Airways les droits de trafic supplémentaires qu’elle réclame (depuis deux ans) pour la ligne Nice Doha.

Cordialement

4.Posté par Non expert le 24/04/2013 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
Pour commenter le post de navigant d'hier, il est à rappeler que les OSP opérées par des filiales AF ressemblent à s'y méprendre à de la subvention. Une des filiales AF avait demandé qqes millions d'euros pour desservir LEH/LYS : cher du pax.
je crois savoir aussi qu'AF est trés contente de la négociation passée avec la ville de WUHAN pour la desserte mise en place depuis quelques temps déjà. Certes c'est en Chine.
Qu'à cela ne tienne, qu'AF fasse sa révolution. Je ne suis pas sûr que l'on peut comparer LH et AF: l'une a déjà pris un bon virage depuis longtemps et est bénéficiaire. L'autre non. Le marché allemand est ouvert, le marché anglais aussi et les pratiques de la compagnie Ryanair les mêmes partout en Europe. Et pourtant BA et LH s'en sortent. Interessant non?

Une question: et transavia? :-)

Enfin, d'accord avec Gilles, DGA(F)C n'est pas toujours trés transparente.
Bonne journée
un non expert

5.Posté par MANOUT24 le 16/05/2013 02:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vis près de Bordeaux et en tant qu'ancien professionnel du tourisme je soutiens à fond l'arrivée d'Emirates à Merignac comme à Toulouse Blagnac et Marseille Provence.
Depuis Bordeaux lorsqu'on veut voyager hors Europe, Air France via Paris CDG et sa consoeur KLM via Amsterdam sont des passages quasi-obligé. On a bien British Airways, Iberia, Royal Air Maroc, TAP Portugal mais les possibilités de correspondances internationales de ces dernières sont très limitées.
Avec les nombreuses possibilités de correspondances vers le Moyen Orient, l'Asie, le Pacifique, je suis sûr que les clients seraient au rendez vous à Bordeaux, Toulouse et Marseille sans pour autant faire de l'ombre à Air France - KLM.
Marre du lobby Air France - KLM - ADP Roissy, une arrivée d'Emirates dans plusieurs villes françaises pourrait créer de nombreux emplois indirect.
Je sais de quoi je parle je viens d'essuyer 2 ans de chômage à Bordeaux et je commence à peine à rebondir.

6.Posté par jack le 17/04/2014 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une partie de ma famille vit à DUBAÏ une liaison directe EMIRATES serait bienvenue, d'autant que le HUB de DUBAÏ dessert l'Asie et Maurice ou nous nous déplaçons souvent.
Donc Mr Personne ,responsable de la plateforme aéroportuaire de BORDEAUX créez Le BORDEAUX -DUBAÏ.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com