TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Enfin des solutions de dématérialisation pour le secteur du tourisme

Gagner en productivité


Rédigé par Rémi Bain Thouverez le Jeudi 19 Décembre 2013

La dématérialisation existe depuis plus de dix ans. Elle devait s’implanter rapidement dans les entreprises, tant elle apporte son lot de simplification et de productivité. Pourtant, il n’en a rien été. Ce n’est que maintenant seulement qu’elle commence à se généraliser mais hélas, comme souvent, le secteur du tourisme prend encore du retard. Avec le rachat de la société Alternative par ViaXoft, la situation devrait favorablement évoluer.



Avec le rachat de la société Alternative par ViaXoft, la dématérialisation devait s’implanter rapidement dans les entreprises, tant elle apporte son lot de simplification et de productivité. © koya979 - Fotolia.com
Avec le rachat de la société Alternative par ViaXoft, la dématérialisation devait s’implanter rapidement dans les entreprises, tant elle apporte son lot de simplification et de productivité. © koya979 - Fotolia.com
C’est à 1995 que remonte la dématérialisation, lorsque certaines informations sociales étaient livrées par la poste sous forme de disquette.

Mais Romain Hugo, directeur étude et stratégie de Sage, précise qu’« il a fallu attendre internet pour qu’apparaisse la première plate-forme, pour permettre à l’entreprise de faire remonter des flux vers l’administration fiscale. »

C’est bien pour cette raison que la dématérialisation a été perçue au départ comme une contrainte.

Très probablement, son implantation tardive dans les entreprises vient de là.

Des solutions tardives pour les PME

Il faut préciser également que l’ensemble des PME, ne bénéficiant pas de technologie adaptée à leur taille d’entreprise, ne se sont pas spontanément senties concernées.

Avec le développement du SaaS, la situation a radicalement changé.

C’est ce que confirme Vincent Fouquet, président de ViaXoft : « Jusqu’à présent, les technologies de dématérialisation étaient surtout développées pour les grandes entreprises.

Les PME ne bénéficiaient pas de solutions qui correspondaient aux volumes qu’elles avaient à traiter.

C’était très dommageable, surtout pour le secteur du tourisme, qui est un gros consommateur de papier.

Dorénavant, avec le mode hébergé, il pourra accéder à ce type de service. »


Enfin des solutions dédiées pour le tourisme.

Ce n’est pas une contrainte mais une chance pour les entreprises

Le syndicat FNTC, en tant que protagoniste de la dématérialisation, s’efforce depuis des années de porter à la connaissance du public les bénéfices à en attendre et surtout d’insister sur la valeur d’usage.

Cela représente une opportunité pour les entreprises pour gagner en efficacité.

Jérôme Lefevre, directeur business unit de la société Omnikles, explique : « La dématérialisation n’est pas une contrainte, mais une chance pour les entreprises.

Elle automatise la chaîne de décisions et fluidifie les processus de gestion. »

Les bénéfices de la dématérialisation

La dématérialisation apporte globalement de la productivité sur toute la chaîne de l’information.

Elle favorise les métiers de la confiance, garantit l’identité d’une personne avec la signature électronique et l’eurodatage, apporte une pérennité dans le temps avec les coffres-forts électroniques, facilite la prospection et, en particulier, représente une aide déterminante pour répondre à des offres de marché public.

Le chantier est donc vaste, comme le confirme Pascal Colin, DG de la société Keynectis et président exécutif de la FNTC. « La dématérialisation, ce n’est pas seulement la traduction online d’une facture sur A4.

Si en plus cette dernière est imprimée à l’autre bout de la ligne, l’intérêt est limité.

Ce qui est vraiment intéressant, c’est de veiller à conserver l’automatisation de la chaîne de bout en bout jusqu’au paiement. »


L’automatisation est bien le véritable bénéfice de la dématérialisation.

Comprendre les enjeux

Romain Hugo est formel : « Il faut être clair, si vous considérez la dématérialisation comme un simple outil, vous allez passer à côté de la véritable innovation qu’elle apporte.

Par contre, si vous considérez la dématérialisation comme la possibilité d’automatiser l’ensemble des chaînes de décisions, vous allez profiter à plein des gains de productivité et ce, à tous les niveaux. »


Même son de cloche de la part de Vincent Fouquet. « Attention de ne pas mesurer la dématérialisation seulement sous l’angle d’une économie sur le prix de la facture.

C’est un ensemble qui facilite la consultation, l’archivage, le confort, la sécurité, la rapidité de traitement, l’accélération des règlements, etc. »


Voilà l’enjeu et il est particulièrement aigu pour le secteur du tourisme.

Ne plus avoir de rupture dans les process

L’objectif, c’est d’éviter les erreurs, les ressaisies et, en un mot, de gagner du temps.

Vincent Fouquet poursuit : « l’automatisation des réservations dans l’industrie du tourisme révolutionne notre industrie. Les progrès dans ce domaine sont réalisés tous les jours.

Mais il est dommage de ne pas aller jusqu’au bout de la chaîne ».


C’est ce que précise Pascal Colin. « Avec la dématérialisation, vous améliorez la qualité des échanges avec votre comptable, vous limitez les risques d’erreurs, sans oublier que vous pouvez plus facilement apporter des corrections.

Les avantages ne s’arrêtent pas là, vous allez aussi accélérer les temps de réponse et, en particulier, vous allez améliorer les délais de paiement de vos fournisseurs. Enfin, vous allez supprimer les ressaisies. »


Jérôme Lefevre confirme : « Les bénéfices vont au-delà de la dématérialisation, elle fluidifie les processus, elle valorise la chaîne des gains potentiels, car on demande plus à l’électronique qu’au papier comme, par exemple, de procéder immédiatement aux rapprochements. »

Cap sur la rentabilité

C’est bien une question de rentabilité dont il s’agit.

Le discours de Pierre Patuel, directeur associé de DPII, une entreprise proposant ses services dans la dématérialisation en mode SaaS, va dans ce sens.

« Bien sûr, entrer dans le cadre légal avec la dématérialisation est l’avantage premier, mais à celui-ci, il faut ajouter la réduction des délais et celle des coûts. »

Romain Hugo ajoute : « La dématérialisation permet l’automatisation de la gestion de bout en bout, ce qui est une source d’économie et de productivité, sans oublier l’impact sur notre environnement, car c’est moins de papier consommé et moins de camions sur les routes. »

Réduire notre empreinte écologique, en effet, est aussi un des avantages.

Les collectivités sont déjà convaincues de l’intérêt de la dématérialisation. Ce sont les entreprises qui restent à convaincre, ajoute Jérôme Lefevre. « Il faut lever les derniers freins comme le commerce électronique est parvenu à le faire avec le paiement en ligne. »

Les métiers de la confiance

La dématérialisation contribue aussi à renforcer la confiance entre les tiers.

C’est ce qu’explique Pascal Colin : « créer un document numérique va avoir de la valeur dans le temps. »

Pierre Patuel ajoute : « la dématérialisation permet de mettre tout le monde d’accord, de la commande à la livraison en passant par le paiement.

Les entreprises de toutes tailles peuvent communiquer plus facilement ensemble. Sachez qu’une commande génère en moyenne près de dix documents.

Si vous numérisez l’ensemble, vous fiabilisez votre communication ».

Tous concernés

La dématérialisation, c’est parti. Toutes les entreprises sont concernées de la TPE aux grands comptes.

« Notre plus petit client commence dans la dématérialisation avec cinquante factures par mois », précise Pierre Patuel.

Le mode SaaS, c’est-à-dire en mode connecté, donne une accessibilité à chacun, même aux TPE.

Au 1er janvier 2014, l’administration rendra obligatoire la numérisation des bilans et des pièces qui les composent.

Une bonne raison pour ne plus attendre. Plongez dans la dématérialisation !

Pour le secteur du tourisme : des économies et des services

L’émission et le traitement d’une facture coûte en moyenne sept euros.

Dans certains cas, ces montants peuvent atteindre jusqu’à dix ou douze euros. Pour une facture dématérialisée, on parle de deux à trois euros.

L’économie est donc énorme. C’est le premier bénéfice à signaler de cette solution.

Pourtant, Vincent Fouquet préfère mettre en avant la chaîne de valeur dans sa globalité.

« Bien sûr qu’une facture dématérialisée permet de sérieuses économies.

Mais quand nous avons fait des démonstrations à Top Résa, c’est surtout sur la simplification des process que les bénéfices ont été les plus remarqués. »


Rappelons-les : plus de papier, une consultation en deux clics, un archivage immédiat et sûr, etc.

Vous entrez dans une logique de verticalisation de la chaîne de valeur. Le président de ViaXoft conclut : « Je préfère en plus parler de solution ou d’application mais pas de service. »

Les solutions ViaXoft Diverso

• La dématérialisation de vos documents : factures des fournisseurs pour les métiers : TO, hôtels, loueur, frais généraux, contrats …

• Vos documents sont reconnus (RAD) et interprétés (LAD) dans le cadre de votre activité voyage, pour un traitement automatique de l’information.

• Un archivage sécurisé et confidentiel doté d’un moteur de recherche puissant garantissant une consultation immédiate multicritère.

Ces solutions dédiées pour le secteur du tourisme vont permettre :

• La numérisation simple et rapide de tout type de document

• La récupération automatique de vos factures reçues par voie électronique

• Le nommage et l’archivage automatisés selon un plan de classement

• L’hébergement sécurisé avec droits d’accès personnalisés

• Les recherches

La promesse, c’est 25% d’économie et d’améliorations fonctionnelles considérables, qui pourront être optimisées encore si vous prenez l’option consultation et davantage encore avec la formule ‘’intégration comptable’’.

Lu 3336 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 16:28 Quand Uber mise sur l'Intelligence Artificielle


PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com