TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Etats-Unis : Google accusé de favoriser son comparateur de vols

Un rapport révélé par le Wall Street Journal


le Mardi 24 Mars 2015

Au nom de la loi américaine posant la « liberté d’accès aux documents administratifs », le Wall Street Journal a demandé à la Federal Trade Commission (FTC), l’équivalent de l’Autorité de la concurrence aux Etats-Unis, de lui transmettre son rapport d’enquête sur d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles chez Google, datant de 2012. Dans un article publié la semaine dernière, on apprend que le géant de Mountain View a privilégié ses propres services sur son moteur de recherches, au détriment des autres. Et ce, notamment dans le voyage, avec son comparateur de vols, Google Flight Search.



La Federal Trade Commission (FTC),  l’équivalent de l’Autorité de la concurrence aux Etats-Unis, a transmis son rapport d’enquête sur d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles chez Google datant de 2012. (c) Capture d’écran
La Federal Trade Commission (FTC), l’équivalent de l’Autorité de la concurrence aux Etats-Unis, a transmis son rapport d’enquête sur d’éventuelles pratiques anticoncurrentielles chez Google datant de 2012. (c) Capture d’écran
Google Shopping, Google Product Search, Google ou son système de recherches de commerces locaux, Google Local, en haut de ses résultats de recherches.

La FTC a remis au Wall street Journal un document de 160 pages contenant des observations plutôt ennuyeuses pour Google, accusé par ses concurrents de mettre en avant ses propres services sur son moteur de recherches.

Le rapport, communiqué par erreur au journal, souligne le déclassement de certains sites concurrents, dans les secteurs du voyage, du shopping ou des commerces locaux.

La FTC donne en particulier l’exemple du comparateur de billets d’avion de Google Flight Search, systématiquement mis en avant, pourtant moins riche d'options et moins fréquenté par les internautes.

Les membres de la FTC expliquent que pour indexer ses services dans les résultats, le moteur de recherches ne prenait plus en compte le nombre de clics, comme il le fait d’habitude pour les autres sites.

« A la place, Google "boostait automatiquement" ses propres sites pour certaines recherches spécialisées, alors qu’en temps normal, les sites rivaux apparaîtraient en haut de la liste.

Si un comparateur de prix était bien référencé, Google Product était placé au-dessus. Quand Yelp était considéré pertinent lors d’une requête, c’était Google Local qui apparaissait tout en haut. »

Google rétrogradait les résultats de ses rivaux

Rue89 reprend les écrits de la FTC, relatés par le Wall Street Journal : « En même temps qu’il boostait ses services, le moteur de recherches rétrogradait ceux de ses rivaux.

Par exemple, Google dressait une liste de comparateurs de prix et les enlevait des dix premiers résultats.

Ses membres disent que les manœuvres de Google ont réduit le trafic de ses rivaux, et augmenté celui de ses services. »


Autre révélation rapporte Reuters : Google aurait illégalement copié des contenus venant de concurrents tels que Yelp, Tripadvisor et Amazon pour améliorer ses propres services.

Et lorsque ces rivaux se sont plaints, Google les aurait tout simplement menacés de les déréférencer de son moteur.

Selon les conclusions du rapport, le comportement de Google « aura des effets négatifs durables sur le bien-être des consommateurs ».

Des poursuites judiciaires contre le moteur de recherches pour violation des lois de la concurrence étaient d’ailleurs recommandées, pour ensuite disparaître du rapport final.

Alors que Google n’a pas réagi aux révélations du Wall Street Journal, la firme fait toujours l’objet d’une enquête par la Commission européenne depuis 2010 pour soupçons d’abus de position dominante dans la recherche en ligne et la publicité.


Lu 1753 fois

Notez


1.Posté par Ma ville Brest le 10/04/2015 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve même pas étonnant cette new google est son propre moteur de recherche il à le monopole sur quasiment tout avec Bing et facebook , ils sont les maitres du net..!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com