TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Exotismes se lance sur la République Dominicaine

Quelle est la recette du succès ?


le Mardi 9 Septembre 2014

Après trois années de croissance, Exotismes compte cette année stabiliser son activité et digérer l'intégration d'une nouvelle destination à son portefeuille : la République Dominicaine. Il devrait également lancer dans un mois, un nouvel outil internet "révolutionnaire" afin d'améliorer son site, déjà très performant.



Pour Gilbert Cisneros, la recette du succès repose sur trois piliers : un positionnement historiquement B2B, une offre de produits claire et cohérente et un outil technologique performant - DR
Pour Gilbert Cisneros, la recette du succès repose sur trois piliers : un positionnement historiquement B2B, une offre de produits claire et cohérente et un outil technologique performant - DR
Tous les voyants sont au vert chez Exotismes.

Pour la troisième année consécutive, le tour-opérateur spécialisé sur les îles, est en croissance.

Son chiffre d'affaires est passé de 100,66 millions d'euros à 110,63 millions en 2013, pour un prix moyen du forfait stable à 1 344 euros.

Il a séduit 82 306 clients, contre 74 921 en 2012 pour un résultat net en amélioration à 2,39 M€ (+45%).

Ces excellents résultats sont portés par quasiment toutes les destinations, et plus particulièrement par les Antilles (+11%).

Car même si le chikungunya a ralenti les réservations, l'épidémie n'a pas bouleversé le marché.

"Bien sûr, les commandes sont moins nombreuses, mais nous n'avons pas eu d'annulations et la destination conserve sa place dans notre palmarès" assure Gilbert Cisneros, le PDG.

C'est l'Ile Maurice, en hausse de 10%, qui reste la destination la plus vendue, avec 20 170 clients, suivie par la Guadeloupe (19 438 clients ) et la Martinique ( 16 310 clients).

Un outil internet performant : la recette du succès

Pour Gilbert Cisneros, la recette du succès repose sur trois piliers : un positionnement historiquement B2B, une offre de produits claire et cohérente et un outil technologique performant.

La technologie est donc le nerf de la guerre chez Exotismes. Le TO compte d'ailleurs dévoiler le mois prochain un nouveau site "révolutionnaire".

Grâce à un investissement de 200 à 300 000 euros par an, l'entreprise a déjà construit un logiciel puissant, une vaste base de données avec 800 fiches produits mises à jour continuellement. Entre 500 et 700 000 devis sont réalisés chaque mois.

Près de la moitié des ventes se fait donc entièrement en ligne. "Cela permet de dégager du temps pour nos vendeurs, qui peuvent ainsi se consacrer aux dossiers plus complexes à haute valeur ajoutée, comme les Seychelles ou la Polynésie" poursuit Gilbert Cisneros, le directeur.

Les tarifs sont chargés une année en avance, ce qui incite les voyageurs à s'inscrire tôt. "Nos réservations sur 2015 s'annoncent quasiment deux fois supérieures à celles de l'an passé" se réjouit le directeur.

La République Dominicaine à la carte

Coté production, le tour-opérateur se lance cette année sur la République Dominicaine afin de répondre à la demande de la distribution.

Après les Maldives en 2010 et Sainte Lucie en 2011, cette nouvelle destination compte 25 hôtels, avec de nombreuses possibilités de séjours à la carte.

"Les vendeurs pourront vendre des packages dynamiques avec un point d'entrée et de sortie différents" explique Didier Sylvestre, le DG adjoint.

Exotismes va travailler uniquement en vols réguliers, avec Air France, Air Caraïbes, Air Europa, XL Airways. De quoi se différencier des autres TO qui programment surtout l'île en charters.

Au final, Exotismes espère ainsi séduire autant de clients que sur les Antilles d'ici trois ans.

Les agents de voyages pourront également trouver une trentaine de nouveautés dans la brochure générale et 35 dans la brochure voyages de noces, qui représente 20% de la clientèle.

Au final, l'équipe d'Exotismes se veut prudente pour l'année 2014 et souhaite consolider les acquis. Elle parie donc sur un chiffre d'affaires stable à 112 millions d'euros.

Car si les trois premiers mois de l'année ont été assez moroses, plombés notamment par un cyclone à la Réunion, l'été a rattrapé l'ensemble avec une croissance de 5%.

Exotismes se met au sport

Exotismes ne souhaite pas développer les ventes directes, trop coûteuses à mettre en œuvre.

Il met cependant un pied dans le marché B2C grâce au rachat de TO Sport, spécialisé dans le séjour sportif.

Une niche sur laquelle il compte capitaliser. "Nous n'hésiterons pas à investir dans le secteur si l'occasion se présente" assure Gilbert Cisneros, le PDG.

Mais cette filiale reste encore un poids plume dans le groupe, avec un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros.

Lu 3128 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 11:06 Evaneos vise les 800 000 voyageurs cumulés en 2020


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com