TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





FRAM Agences a perdu plus de la moitié de son capital social en 2012

une très légère amélioration de la perte d'exploitation


Rédigé par Jean da LUZ le Mardi 23 Juillet 2013

Sous réserve de l’évolution des 7 mois d’exercice déjà écoulés en 2013 et de l’impact du PSE de novembre 2012, la branche distribution de Voyages Fram affiche un très léger mieux. La mauvaise nouvelle c’est que l’entreprise a perdu maintenant plus de la moitié de son capital social...



FRAM Agences a perdu plus de la moitié de son capital social en 2012
En 2011, FRAM Agences était au bord du gouffre avec une perte qui a bondi de 200% et lui a coûté 1,47 million d'euros, pour près de 15 millions de revenus (+9%) en 2011.

Le voyagiste toulousain a dû prendre des mesures, engager un PSE de 19 personnes et fermer 3 agences (Marseille Garibaldi, Orange et Mazamet).

Autre coup dur : la perte du marché du CNRS en octobre 2012.


En 2012 on constate un léger mieux au niveau de l’exploitation (856 159 euros contre 1 222 324 en 2011) avec, par exemple, une petite diminution au niveau des charges salariales qui devrait encore s’accentuer avec le plein effet du PSE et des fermetures.

Mais ce nouveau déficit fait plonger les capitaux propres de l’entreprise qui affiche désormais une perte (960 928 euros) de plus de la moitié de son capital social (1 656 666 euros).

Recapitaliser dans les deux ans ou restructurer

Un évènement qui oblige à recapitaliser la société dans les deux ans ou à restructurer sévèrement.

Autre problème : des délais règlement fournisseurs et organismes sociaux (700 000 euros) qui se tendent...

Enfin, le déficit a continué à se creuser.

La perte globale de l’exercice 2012 de FRAM Distribution s’élève à 2 617 595,66 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 30 459 683 millions d’euros.

Certes, par rapport à l’endettement global du Groupe, cette somme peut paraître une goutte d’eau.

Mais elle contribue à l’inquiétude générale quant au devenir du Groupe qui attend une importante échéance bancaire fin juillet qui nécessite la caution des actionnaires.

Affaire à suivre...

Lu 4597 fois

Notez


1.Posté par the logical song le 24/07/2013 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Va falloir arrêter de se lamenter sur les pertes accumulées par Fram Agences depuis sa création en 2001, genre c'est la faute à pas d'chance, d'accord ?

Le TO du temps de sa splendeur a cautionné et absorbé au fil des ans toutes les aberrations de son distributeur intégré, pour qui rien n'était jamais trop beau : et vas-y que je t'achète ou j'te loue des locaux à la pelle, et vas-y que je t'embauche une équipe complète (en doublon avec celle de la maison-mère) et vas-y que j'te bricole rien que pour toi de splendides promos etc... etc...

Malgré les signes d'épuisement du TO qui se (dé)battait sur un tas d'autres fronts, la gabégie a perduré, sous la bienveillance de deux têtes pensantes en haut de chaque organigramme... qui sont d'aileurs toujours dans la place, et ce après un joli PSE infligé à chaque entité...

Oui c'est la même chanson... mais la différence c'est que toi... t'es toujours là (les z'ôtres aussi...) !

2.Posté par Rick Sailor le 24/07/2013 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Monsieur Da Luz

Vous dressez là une situation complexe qui se traduit généralement par l'arrivée d'un repreneur. Mais vous vous en doutez... A des conditions moins favorables que celles qu'auraient pu attendre les actionnaires. Monsignore Reznik, évoqué dans un excellent papier du site Tourmag, le sait. Il reste en embuscade avec des partenaires financiers "aisés" (doux euphémisme). Madame Chaubet n'est pas dans ce jeu là. Mais pour quelle finalité ? Marocaine uniquement ? Qui sait.

Quelles conclusions en tirer ? Que la méfiance entraîne les chutes. C'est indéniable. Aucune boite importante n'a coulé sans avoir, auparavant, connu une perte de confiance de ses clients et de ses distributeurs. Les AGV qui ne veulent pas de "passe droit" pour FRAM viennent de signer la lente agonie du groupe. Il faut donc se ressaisir et se demander si nous n'avons pas une mission de salut public : sauver le soldat FRAM ? Remarquez le silence pesant des réseaux (Selectour Afat ou les autres). Cette discrétion est surprenante pour des "amis toulousains" proches. Monsieur Colson aurait-il fini par lasser ses partenaires ? C'est entre les mots, les propos de Mr Cohen.

Mais, me direz vous, pourquoi ne pas poser la question dans l'autre sens. Avons nous besoin de FRAM ? Quelles sont les différences sensibles apportées par la marque. Beaucoup, et moi aussi, pensent que la réalité du business doit prendre le pas sur l'affectif. Et quand on arrive à ce constat, ce n'est pas bon ! D'autant qu'il y a du personnel en jeu. Des salaires à payer fin juillet... Rien n'est acquis !

Mais je l'avoue, je n'ai pas plus de solutions à proposer. Le débat est ouvert avec tous les lecteurs.

Bien à vous,
Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com